samedi 15 juin 2024

74ème Festival de Menton 2023 : du 25 juil au 5 août 2023

A lire aussi
Emmanuel Andrieu
Emmanuel Andrieu
Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie à l’université de Montpellier, Emmanuel Andrieu a notamment dirigé la boutique Harmonia Mundi dans cette même ville. Aujourd’hui, il collabore avec différents sites internet consacrés à la musique classique, la danse et l’opéra - mais essentiellement avec ClassiqueNews.com dont il est le rédacteur en chef.

 

Depuis plus de 70 ans, le Festival de Menton offre un point de vue exceptionnel où la musique s’écoute sous les étoiles, depuis son parvis surplombant la mer, au pied d’une façade baroque à couper le souffle (la fameuse Basilique Saint-Michel Archange… il n’est pas de site plus enchanteur chaque été. Créé par André Böröcz, dirigé par Paul-Emmanuel Thomas, le Festival de musique de Menton accueille les plus grands artistes classiques. Des pointures mais aussi de jeunes prodiges… En témoigne derechef la nouvelle programmation 2023 qui permet aux festivaliers de (re)découvrir plusieurs tempéraments artistiques exceptionnels. Les habitués retrouvent les étoiles du clavier (avec entre autres, les champions russes : Volodos, Luganski, Malofeev…, mais aussi Béatrice Berrut, Aline Piboule…), et les soirées où la transmission est privilégiée pour lancer les jeunes espoirs de la musique.Cette année, Menton n’oublie de fêter les 150 ans de la naissance de Rachmaninov (né le 1er avril 1873).

Avant goût dès le 9 juin (Stade Lucien Rhein, 20h30), puis chaque jour à partir du 25 juillet (et jusqu’au 5 août, concert de clôture), c’est un festival d’événements prometteurs en particulier sur le Parvis de la Basilique Saint-Michel Archange, écrin devenu légendaire à juste titre : Aleksey Igudesman (violon) et Hyung-Ki Joo (piano, mar 25 juil, 21h30 : récital « And now Rachmaninov », pour le 150ème anniversaire du compositeur), Nikolaï Luganski (mer 26 juil, 21h30 : programme « Transmission : Rachmaninov, Les Préludes), Lucie Horsch / Ensemble Fuse (ven 28 : programme « Origins » : Meyer, Burns, Debussy, Ravel, Duparc…), Gautier Capuçon et les jeunes talents de sa fondation : Nour Ayadi (piano), Anna Sypniewski (alto)… (dim 30 juil, 21h30 : Trios de Beethoven et Brahms, …), le jeune prodige russe du piano Alexander Malofeev (récital Handel, Purcell, Rachmaninov…) puis Arcadi Volodos (Mompou, Liszt, Scriabine…), jeu 3 août, 20h…. Sans omettre les concerts au Palais de l’Europe à 18h : Béatrice Berrut, piano (jeu 27 juil : Mahler / Liszt), Aline Piboule, piano (sam 29 juil : Fauré, Chopin, Liszt), Raphaëlle Moreau, violon et Celia Oneto Bensaid, piano (lun 31 juil : récital chambriste, Clara Schumann, Camille Pépin…), soirée spéciale tremplin des Jeunes Artistes (mer 2 août, 20h, 2 récitals de piano), Liya Petrova, violon et Eric Lesage, piano (ven 4 août : Sonates de Debussy, Prokofiev, Brahms)…

 

 

 

 

_______________________

TOUS les programmes ici :
https://www.festival-musique-menton.fr/

 

Au total 15 événements musicaux incontournables

Scannez et réservez
directement sur le site du Festival de MENTON 2023 :

 

 

 

 

 

 

 

VIDÉO TEASER

 

 

 

L’HISTOIRE du Festival de MENTON
https://www.festival-musique-menton.fr/histoire-du-festival-de-musique-de-menton.html?lang=fr

 

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Pendant toute la durée du Festival, l’accueil est proposé à l’Office de Tourisme Menton Riviera Merveilles de 9h à 12h et de 14h à 18h.
Office de Tourisme Menton Riviera Merveilles
8 Avenue Boyer – Palais de l’Europe
06500 Menton – France

BILLETTERIE EN LIGNE :
https://web.digitick.com/ext/billetterie5/?site=festivalmusiquementon

Office de Tourisme / 
Tél : 04 83 93 70 20

 

 

 

 

 

ENTRETIEN

_____________________________________________

 

 

ENTRETIEN avec directeur artistique du Festival de Menton, le pianiste et chef d’orchestre Paul Emmanuel THOMAS… L’attente et les promesses artistiques que sait cultiver Paul Emmanuel Thomas (depuis plus de 10 ans) assure à chaque édition du Festival de Menton, cette magie singulière où fusionnent entre autres la proximité avec les artistes et le beauté mémorable du parvis Saint-Michel… Audace, générosité, découverte, humour et surprise aussi sont au cœur d’un festival majeur de l’été qui préserve l’instant suspendu, celui du concert de musique classique où tout est possible … Présentation de l’édition 2023.

 

Paul Emmanuel Thomas en entretien – DR

 

_________________________________________

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Qu’est-ce qui fonde la singularité du Festival de Menton aujourd’hui?

PAUL EMMANUEL THOMAS :  Le Festival de Musique de Menton est avant tout une rencontre entre un public, des musiciens d’exception, et un lieu magique, le Parvis de la Basilique Saint-Michel Archange, perché entre la mer et les étoiles, entre la France et l’Italie.

C’est aussi un Festival qui propose d’écouter les plus grands musiciens de l’époque, sans oublier de faire découvrir de plus jeunes interprètes qui marqueront les prochaines années. C’est enfin une recherche permanente d’audace et d’éclectisme, pour ouvrir le Festival au plus grand nombre, pour explorer les nouvelles technologies, et pour faire parfois rire et sourire les spectateurs.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Pouvez-vous présenter les lieux des concerts ? En quoi transmettent-ils une couleur / une ambiance particulière ?

PAUL EMMANUEL THOMAS : Le Parvis est bien sûr le lieu phare du Festival, mondialement connu. En arrivant aux concerts à la tombée de la nuit, le public surplombe la mer et découvre la côte italienne, entre des façades baroques génoises sans oublier la beauté du Parvis et la précision acoustique assez rare en plein air. Mais nous jouons aussi au Palais de l’Europe, bâtiment édifié en 1909, qui fut un casino municipal, dans les parcs de la ville, et des concerts gratuits sont organisés en extérieur comme sur l’Esplanade Francis Palmero, qui bénéficie d’illuminations magnifiques et d’une vue exceptionnelle sur la Basilique.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Depuis la pandémie, avez-vous noté des évolutions sensibles chez les publics ou dans le fonctionnement du Festival ?

PAUL EMMANUEL THOMAS : Nous avions réussi à faire exister le festival pendant la pandémie, mais dans des conditions difficiles, avec un public réduit et en utilisant le live stream. L’année dernière s’est bien déroulée, même si nous n’avons pas encore retrouvé la fréquentation antérieure, et d’après les informations dont je dispose, la billetterie 2023 est bien partie. Il me semble que nous traversons une mutation forte du spectacle vivant. Mais la nature du concert, moment partagé d’émotions reste quelque chose de tout à fait exceptionnel et notre société a plus que jamais besoin de ces moments-là.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Quels sont les points forts de la programmation 2023 ? Il semble que le piano occupe une place centrale, pourquoi ?

PAUL EMMANUEL THOMAS : Un Festival est un peu comme le bouquet final d’un feu d’artifice. Sur un temps resserré, nous allons entendre des concerts très différents, du récital de piano jusqu’à des projets décalés comme avec Igusdeman and Joo ou Lucie Horsch qui nous propose un itinéraire sonore entre Debussy et Stravinsky et le jazz et des musiques traditionnelles. Cet éclectisme est tout à fait assumé, il est en quelque sorte à l’image de la vie et de l’univers ! Sa variété, ses imprévus, ses heureuses rencontres nous nourrissent et nous maintiennent en éveil.

Plutôt que de points forts, je préfère parler d’un voyage avec ses moments de contemplation, de retrouvailles et de découvertes.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Avez-vous cultivé, avec le temps, d’édition en édition, des compagnonages artistiques ? C’est à dire des programmes bâtis avec un même artiste, que les festivaliers retrouvent ainsi régulièrement ? ou bien y a t il des rvs ou des thématiques marquants d’année en année ?

PAUL EMMANUEL THOMAS : Oui, des liens forts se sont constitués avec certains musiciens que le public adore retrouver. Nous élaborons ensemble des projets qui correspondent aux souhaits des artistes et aux miens. Au fil du temps, s’est constitué une véritable « famille » d’artistes du Festival de Menton. Les résidences d’artistes comme avec Lars Vogt que nous regrettons tant, ont marqué les dernières années du Festival avec son intégrale des concertos de Beethoven. Le public découvre, retrouve, voit grandir ces artistes. L’équilibre entre les retrouvailles avec des artistes connus du public et des découvertes me semble essentiel. Des thématiques émergent mais il est important qu’elles ne soient pas des contraintes étouffantes. L’exhaustivité a une valeur documentaire plus qu’esthétique … Osons la curiosité qui finalement, est un bien joli défaut !

 

 

Propos recueillis en juin 2023

 

 

TOUTES LES INFOS, les concerts, la billetterie en ligne sur le site du 74ème FESTIVAL DE MENTON (25 juil – 5 août 2023) ici :

https://www.festival-musique-menton.fr/?lang=fr

 

 

 

 

________________________________________

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE : Concert « sportif ». MONTELLIER, Opéra-Comédie, le 13 juin 2024. Dylan Corlay : Tour d’orchestre (s) à bicyclette !

  Avant les étapes juillettistes du Tour de France, le Tour d’orchestre(s) à bicyclette de Dylan Corlay fait étape ce...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img