samedi 22 juin 2024

42ème Festival de la Vézère (Corrèze) : 5 juil – 12 août 2023

A lire aussi

La Vézère court tout au long de la Corrèze éternelle et enchanteresse : le Festival porte le nom de cette rivière emblématique, artère centrale du paysage corrézien (hommage spécial «Variations sur la Vézère », création du jazzman Paul Lay lors du concert de clôture, le 12 août 2023). Le territoire et ses paysages à couper le souffle invitent chaque été les mélomanes de tout bord, à vivre de nouveaux instants suspendus. En 2023, la 42ème édition du Festival de la Vézère, comme une promenade au fil de l’eau, met en lumière l’accordéoniste Théo Ould (premier accordéoniste à être nommé pour les Révélations des Victoires de la musique classique – « prodige du piano à bretelles, le 25 juil, église d’Objat) et son goût pour l’opéra, le rock anglais soit une expérience musicale totale tournée vers la joie, le talent, le partage. Voir ici le teaser du Festival 2023, avec en tête d’affiche Théo Ould : http://www.festival-vezere.com/actualite/teaser-42e-festival-de-la-vezere

 

 

 

Quelques temps forts :

Au Théâtre de Brive (5 juil, 20h), ouverture avec l’ORCHESTRE NATIONAL D’AUVERGNE (THOMAS ZEHETMAIR, direction / programme « Contrepoint & Architecture » : concert Bach, Mozart et Brahms) ; « Incontournables Quatre Saisons » de Vivaldi par l’ORCHESTRE DE LA GARDE RÉPUBLICAINE (Guillaume Plays, violon, le 17 juil, Cathédrale de Tulle) ; les plus grands thèmes de Beethoven revisités par JEAN-FRANÇOIS ZYGEL (Uzerche, le 27 juil) ; récital événement de NELSON GOERNER, autre temps fort de l’édition 2023 (Grange du château du Saillant, 9 août, récital Haendel, Schumann, Chopin) ; vertiges chambristes proposés par LIYA PETROVA & ALEXANDRE KANTOROW (15 juil : Schumann, Brahms, R. Strauss), les FRÈRES FOUCHENNERET et CAROLINE SYPNIEWSKI (le 7 juil : Chagall & la musique) ou encore, cultivant l’inattendu, par l’accordéoniste THÉO OULD (Récital Campo, Mozart, Tchaikovsky, Weber… le 25 juil) ; c’est aussi « l’Opéra sans diva » du QUATUOR ANCHES HANTES dans une série de clins d’oeil savoureux et mélodieux…(22 juil) ; « Conversation », concert-lecture mariant musique et littérature grâce à FRANÇOIS BUSNEL et CLAIREMARIE LE GUAY (Théâtre de Brive, 11 juil) ; célébration des 150 ans de la naissance de Colette à l’occasion d’une évocation des « Grande Dames du XXe siècle » aux Jardins de Colette, avec JULIE DEPARDIEU, JULIETTE HUREL et HÉLÈNE COUVERT (autour de Misia Sert, courtisée par le Tout-Paris artistique, proche de Colette et Coco Chanel, sans qui bien des chefs-d’oeuvre du XXe n’auraient jamais vu le jour : Debussy, Ravel, Liszt, Fauré… 19 juil).

La voix, le chant sont présents : airs de Mozart par VIRGINIE VERREZ (Tulle le 17 juil, avec l’Orchestre de la Garde Républicaine / Colonel Sébastien Billard, direction), POLYPHONIES CORSES par  Jean-Paul Poletti et le CHOEUR DE SARTÈNE (église d’Allassac, le 10 août); répertoire hispanique et latinoaméricain par BÁRBARA KUSA et LA CHIMERA (programme « La Noche Serena », le 29 juil) ; sans omettre la présence familière et quasi historique de la Compagnie DIVA OPERA (depuis 1998), pour Rigoletto » de Verdi (les 4 et 6 août) et « L’Elixir d’amour »de Donizetti (le 5 août) ; le Festival de la Vézère promet des sensations tout aussi poétiques et enivrantes, clairement jazzy avec la venue de YOM et de LÉO JASSEF ; du TRIO PAUL LAY pour la « Rhapsody in Blue » revisitée et le « Bach’s Groove » (soirée de clôture, Grange du château du Saillant, le 12 août).

Vous ne manquerez pas aussi la randonnée « musique et patrimoine », Aubazine la mystérieuse (29 juil, 14h30).

 

 

 

42è FESTIVAL DE LA VEZERE 2023 : 5 juil – 12 août 2023

20 programmes exceptionnels au fil de la Vézère

 

TOUS LES CONCERTS / LES PROGRAMMES :

http://www.festival-vezere.com/

http://www.festival-vezere.com/programme

 

 

 

 

 

 

 

ENTRETIEN

___________________________________________

ENTRETIEN avec DIANE DU SAILLANT, directrice artistique du Festival de la Vézère…

 

CLASSIQUENEWS : Qu’est ce qui fait selon vous la singularité de votre Festival ?

DIANE DU SAILLANT : Le Festival de la Vézère est une pépite au cœur de la Corrèze. Il y a 40 ans, allier patrimoine et musique classique était une réelle originalité. C’est un festival de la nature bercé par les eaux de la Vézère. En cela, mes parents ont vraiment été précurseurs avec un attachement particulier à l’environnement que l’on a gardé en y ajoutant l’excellence musicale que l’on retrouvera bien sûr cet été notamment avec la présence d’Alexandre Kantorow et Liya Petrova, Nelson Goener ou Jean-François Zygel.

 

 

CLASSIQUENEWS : Quelles sont les nouveautés cette année ? Les éléments qui prolongent ou renforcent l’esprit des éditions précédentes ?

DIANE DU SAILLANT : Nous aimons maintenant proposer au public de découvrir des lieux insolites en musique; cet été, ce sera un concert dans une carrière d’ardoises encore en exploitation, ardoisière qui permet la restauration de hauts lieux du patrimoine comme l’abbaye du Mont St Michel et qui résonnera au son des clarinettes du Quatuor Anches Hantées.  Nous conservons la dimension pluridisciplinaire avec des événements mêlant texte et musique avec François Busnel ou encore Julie Depardieu.

 

 

CLASSIQUENEWS : Avez-vous noté depuis la covid, un changement dans le comportement des publics ?

DIANE DU SAILLANT : Même pendant la COVID, nous avons eu la chance de retrouver nos fidèles spectateurs, très attachés au Festival qui ont plaisir à venir entendre de grands musiciens et profiter de beaux moments de convivialité. Nous travaillons en confiance et avions tout mis en oeuvre pour permettre de garder autant que possible ces moments privilégiés et indispensables d’écoute live de la musique quand c’était autorisé; nous avons donc pu garder un lien avec notre public et même maintenir nos activités scolaires de mise au chant des enfants par visio; en 2020, nous avions également proposé 2 horaires 17h30 et 20h pour alléger les jauges. Nous avons alors constaté que la fin d’après-midi est un horaire qui fonctionne bien pour une catégorie de nos spectateurs, nous continuons les propositions à cette heure-là. Deux années compliquées mais le public attendait le retour des concerts avec impatience; le festival a donc repris, plus dynamique et vivant encore.

 

 

CLASSIQUENEWS : A quoi remarquez-vous qu’une édition est réussie ? et quels seraient dans l’idéal, les nouveaux développements dont vous rêvez pour le Festival de demain ?

DIANE DU SAILLANT : Une édition réussie, ce sont des sourires, des ovations debout, des tonnerres d’applaudissement, des mots chaleureux dans notre livre d’or et sur les réseaux, des jauges entre 90 et 100 %. L’envie exprimée des gens de nous retrouver l’été suivant, le programme qu’ils attendent…

Pour le Festival de demain, ce serait toujours de belles rencontres entre les artistes et les spectateurs, continuer les collaborations avec les acteurs locaux, multiplier les actions éducatives pour développer l’envie et le besoin de musique chez les plus jeunes en attisant la curiosité et la connaissance du public des années futures et un soutien accru des collectivités locales et des partenaires privés pour nous accompagner à rendre la vie des gens plus belle, en musique.

 

Propos recueillis en juin 2023

 

 

 

 

 

___________________________________________

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ORCHESTRE NATIONAL du CAPITOLE de TOULOUSE, nouvelle saison 2024 – 2025. Tarmo Peltokoski, Adam Laloum, JF Zygel, P. Kopatchinskaja, Sol Gabetta, Siobhan Stagg, Thierry...

Désormais intégrée au réseau des « Villes de musique », label décerné par l’Unesco, Toulouse accueille officiellement pour cette nouvelle saison...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img