ORLEANS : concert ” Ă  la conquĂŞte de l’Ouest” par l’Orchestre Symphonique

orleans-orchestre-symphonique-concert-conquete-ouest-marius-stieghorst-annonce-critique-concert-par-classiquenews-infos-actualites-musique-classique-concerts-operas-festivalsORLÉANS, 9 et 10 fév 2019 : A la conquête de l’Ouest. Grand concert symphonique à Orléans sous la direction du directeur musical de l’Orchestre Symphonique, Marius Stieghorst. Le programme affiche le cap vers le grand ouest, éclectique, énergisant mais surtout cohérent. Tout d’abord, mosaïque d’écritures et de sensibilités diverses inspirées par l’horizon américain, de Ives à Gershwin, de Schulhoff à Stravinsky… autant de mises en bouches qui exigent une forte caractérisation instrumentale, pour le plat de consistance, sommet de l’inspiration américaine de Dvorak : la Symphonie n°9 du Nouveau Monde.

________________________________________________________________________________________________

SAMEDI 9 FÉVRIER 2019 à 20h30boutonreservation
DIMANCHE 10 FÉVRIER 2019 à 16h00
Théâtre d’ORLEANS
SALLE TOUCHARD

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Marius STIEGHORST, direction
Saxophoniste soliste : Vincent DAVID

________________________________________________________________________________________________

Présentation du concert

« À LA CONQUÊTE DE L’OUEST »

CHARLES IVES – The Unanswered Question (La Question sans rĂ©ponse)
Conçue en 1908, révisée entre 1930 et 1935, The Unanswered Question suit le travail et les interrogations de Charles Ives concernant la relation des hommes au cosmos. A l’immensité de l’Univers, en son mystère impénétrable, Ives inscrit la question du sens de la vie humaine : pourquoi l’être et le néant ? Que vaut et où va la destinée humaine ?

GEORGE GERSHWIN – Lullaby
Originellement pour quatuor à cordes, Lullaby connaît un nouveau souffle dans sa version pour orchestre à cordes. En orchestrateur des mieux inspirés, Gershwin sait calibrer l’ivresse irrépressible du blues naissant, occurrence spécifiquement américaine, selon la subtilité et l’art de la suggestion propres aux impressionnistes français, Ravel et Debussy qu’il admire particulièrement.

ERWIN SCHULHOFF – Hot-Sonate, pour saxophone alto et orchestre
Schulhoff affirme un tempérament très original et personnel dans l’utilisation entre autres du saxophone alto, instrument soliste concertant qui semble imposer face à l’orchestre, le chant déterminant du jazz, autant dans l’autorité des rythmes, la séduction des harmonies, que des effets singuliers produits par la technique propre à l’instrument ainsi mis en avant (glissandi, …) / VINCENT DAVID, saxophoniste soliste.

IGOR STRAVINSKY – Circus Polka
Ce pourrait être le portrait d’un éléphant, potache, burlesque, plus caricatural que compatissant pour l’animal : à la demande du chorégraphe George Balanchine pour un numéro d’éléphants du cirque Barnum, Circus Polka est élaborée pendant le seconde guerre mondiale en 1942. C’est une page musicale conçue à des fins expressives essentiellement sur un ton caustique, facétieux dont les pointes sarcastiques sont réservées au trio déluré, déjanté en diable : clarinette, cor et trombone.

ANTON DVORAK – Symphonie n°9 en mi mineur, op.95, B178, dite « Du Nouveau Monde » ComposĂ©e en 1893, crĂ©e le 15 dĂ©cembre de la mĂŞme annĂ©e au Carnegie Hall de New York par l’Orchestre philharmonique de New York sous la direction d’Anton Seidl, la 9è Symphonie de Dvorak tĂ©moigne de l’enthousiasme de Dvorak pendant son sĂ©jour aux States.

________________________________________________________________________________________________

RESERVATIONS / INFORMATIONS PRATIQUES
• Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’OrlĂ©ans
• Tarifs : Cat.1 : 28/25€ ; Cat. 2 : 25/23/13€
RĂ©servations : Théâtre d’OrlĂ©ans : 02 38 62 75 30, du mardi au samedi de 13h Ă  19h, Ă  partir de 14h ou
sur le site HelloAsso :
https://www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
• Site Web : www.orchestre-orleans.com

stieghorst marius portrait maestro copyright tonje thoresen classiquenews

 

Portrait du maestro et directeur musical de l’OSO, Orchestre Symphonique d’OrlĂ©ans : MARIUS STIEGHORST (© T. Thoresen)

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS : CAP Ă  L’OUEST (9 et 19 fĂ©v 2019)

orleans-orchestre-symphonique-concert-conquete-ouest-marius-stieghorst-annonce-critique-concert-par-classiquenews-infos-actualites-musique-classique-concerts-operas-festivalsORLÉANS, 9 et 10 fév 2019 : A la conquête de l’Ouest. Grand concert symphonique à Orléans sous la direction du directeur musical de l’Orchestre Symphonique, Marius Stieghorst. Le programme affiche le cap vers le grand ouest, éclectique, énergisant mais surtout cohérent. Tout d’abord, mosaïque d’écritures et de sensibilités diverses inspirées par l’horizon américain, de Ives à Gershwin, de Schulhoff à Stravinsky… autant de mises en bouches qui exigent une forte caractérisation instrumentale, pour le plat de consistance, sommet de l’inspiration américaine de Dvorak : la Symphonie n°9 du Nouveau Monde.

________________________________________________________________________________________________

SAMEDI 9 FÉVRIER 2019 à 20h30boutonreservation
DIMANCHE 10 FÉVRIER 2019 à 16h00
Théâtre d’ORLEANS
SALLE TOUCHARD

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Marius STIEGHORST, direction
Saxophoniste soliste : Vincent DAVID

________________________________________________________________________________________________

Présentation du concert

« À LA CONQUÊTE DE L’OUEST »

CHARLES IVES – The Unanswered Question (La Question sans rĂ©ponse)
Conçue en 1908, révisée entre 1930 et 1935, The Unanswered Question suit le travail et les interrogations de Charles Ives concernant la relation des hommes au cosmos. A l’immensité de l’Univers, en son mystère impénétrable, Ives inscrit la question du sens de la vie humaine : pourquoi l’être et le néant ? Que vaut et où va la destinée humaine ?

GEORGE GERSHWIN – Lullaby
Originellement pour quatuor à cordes, Lullaby connaît un nouveau souffle dans sa version pour orchestre à cordes. En orchestrateur des mieux inspirés, Gershwin sait calibrer l’ivresse irrépressible du blues naissant, occurrence spécifiquement américaine, selon la subtilité et l’art de la suggestion propres aux impressionnistes français, Ravel et Debussy qu’il admire particulièrement.

ERWIN SCHULHOFF – Hot-Sonate, pour saxophone alto et orchestre
Schulhoff affirme un tempérament très original et personnel dans l’utilisation entre autres du saxophone alto, instrument soliste concertant qui semble imposer face à l’orchestre, le chant déterminant du jazz, autant dans l’autorité des rythmes, la séduction des harmonies, que des effets singuliers produits par la technique propre à l’instrument ainsi mis en avant (glissandi, …) / VINCENT DAVID, saxophoniste soliste.

IGOR STRAVINSKY – Circus Polka
Ce pourrait être le portrait d’un éléphant, potache, burlesque, plus caricatural que compatissant pour l’animal : à la demande du chorégraphe George Balanchine pour un numéro d’éléphants du cirque Barnum, Circus Polka est élaborée pendant le seconde guerre mondiale en 1942. C’est une page musicale conçue à des fins expressives essentiellement sur un ton caustique, facétieux dont les pointes sarcastiques sont réservées au trio déluré, déjanté en diable : clarinette, cor et trombone.

ANTON DVORAK – Symphonie n°9 en mi mineur, op.95, B178, dite « Du Nouveau Monde » ComposĂ©e en 1893, crĂ©e le 15 dĂ©cembre de la mĂŞme annĂ©e au Carnegie Hall de New York par l’Orchestre philharmonique de New York sous la direction d’Anton Seidl, la 9è Symphonie de Dvorak tĂ©moigne de l’enthousiasme de Dvorak pendant son sĂ©jour aux States.

________________________________________________________________________________________________

RESERVATIONS / INFORMATIONS PRATIQUES
• Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’OrlĂ©ans
• Tarifs : Cat.1 : 28/25€ ; Cat. 2 : 25/23/13€
RĂ©servations : Théâtre d’OrlĂ©ans : 02 38 62 75 30, du mardi au samedi de 13h Ă  19h, Ă  partir de 14h ou
sur le site HelloAsso :
https://www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
• Site Web : www.orchestre-orleans.com

stieghorst marius portrait maestro copyright tonje thoresen classiquenews

 

Portrait du maestro et directeur musical de l’OSO, Orchestre Symphonique d’OrlĂ©ans : MARIUS STIEGHORST (© T. Thoresen)

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS : Ă  la ConquĂŞte de l’Ouest

orleans-orchestre-symphonique-concert-conquete-ouest-marius-stieghorst-annonce-critique-concert-par-classiquenews-infos-actualites-musique-classique-concerts-operas-festivalsORLÉANS, 9 et 10 fév 2019 : A la conquête de l’Ouest. Grand concert symphonique à Orléans sous la direction du directeur musical de l’Orchestre Symphonique, Marius Stieghorst. Le programme affiche le cap vers le grand ouest, éclectique, énergisant mais surtout cohérent. Tout d’abord, mosaïque d’écritures et de sensibilités diverses inspirées par l’horizon américain, de Ives à Gershwin, de Schulhoff à Stravinsky… autant de mises en bouches qui exigent une forte caractérisation instrumentale, pour le plat de consistance, sommet de l’inspiration américaine de Dvorak : la Symphonie n°9 du Nouveau Monde.

 
 
 

________________________________________________________________________________________________

SAMEDI 9 FÉVRIER 2019 à 20h30boutonreservation
DIMANCHE 10 FÉVRIER 2019 à 16h00
Théâtre d’ORLEANS
SALLE TOUCHARD

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Marius STIEGHORST, direction
Saxophoniste soliste : Vincent DAVID

________________________________________________________________________________________________

 
 
 

PrĂ©sentation du concert  
 
 
« À LA CONQUÊTE DE L’OUEST »

CHARLES IVES – The Unanswered Question (La Question sans rĂ©ponse)
Conçue en 1908, révisée entre 1930 et 1935, The Unanswered Question suit le travail et les interrogations de Charles Ives concernant la relation des hommes au cosmos. A l’immensité de l’Univers, en son mystère impénétrable, Ives inscrit la question du sens de la vie humaine : pourquoi l’être et le néant ? Que vaut et où va la destinée humaine ?

 
 
 

GEORGE GERSHWIN – Lullaby
Originellement pour quatuor à cordes, Lullaby connaît un nouveau souffle dans sa version pour orchestre à cordes. En orchestrateur des mieux inspirés, Gershwin sait calibrer l’ivresse irrépressible du blues naissant, occurrence spécifiquement américaine, selon la subtilité et l’art de la suggestion propres aux impressionnistes français, Ravel et Debussy qu’il admire particulièrement.

 
 
 

ERWIN SCHULHOFF – Hot-Sonate, pour saxophone alto et orchestre
Schulhoff affirme un tempérament très original et personnel dans l’utilisation entre autres du saxophone alto, instrument soliste concertant qui semble imposer face à l’orchestre, le chant déterminant du jazz, autant dans l’autorité des rythmes, la séduction des harmonies, que des effets singuliers produits par la technique propre à l’instrument ainsi mis en avant (glissandi, …) / VINCENT DAVID, saxophoniste soliste.

 
 
 

IGOR STRAVINSKY – Circus Polka
Ce pourrait être le portrait d’un éléphant, potache, burlesque, plus caricatural que compatissant pour l’animal : à la demande du chorégraphe George Balanchine pour un numéro d’éléphants du cirque Barnum, Circus Polka est élaborée pendant le seconde guerre mondiale en 1942. C’est une page musicale conçue à des fins expressives essentiellement sur un ton caustique, facétieux dont les pointes sarcastiques sont réservées au trio déluré, déjanté en diable : clarinette, cor et trombone.

 
 
   
 
 

ANTON DVORAK – Symphonie n°9 en mi mineur, op.95, B178, dite « Du Nouveau Monde » ComposĂ©e en 1893, crĂ©e le 15 dĂ©cembre de la mĂŞme annĂ©e au Carnegie Hall de New York par l’Orchestre philharmonique de New York sous la direction d’Anton Seidl, la 9è Symphonie de Dvorak tĂ©moigne de l’enthousiasme de Dvorak pendant son sĂ©jour aux States.

 
 
 

________________________________________________________________________________________________

 
 
 

RESERVATIONS / INFORMATIONS PRATIQUES
• Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’OrlĂ©ans
• Tarifs : Cat.1 : 28/25€ ; Cat. 2 : 25/23/13€
RĂ©servations : Théâtre d’OrlĂ©ans : 02 38 62 75 30, du mardi au samedi de 13h Ă  19h, Ă  partir de 14h ou
sur le site HelloAsso :
https://www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
• Site Web : www.orchestre-orleans.com

 
 
 

stieghorst marius portrait maestro copyright tonje thoresen classiquenews

 

Portrait du maestro et directeur musical de l’OSO, Orchestre Symphonique d’OrlĂ©ans : MARIUS STIEGHORST (© T. Thoresen)