Parsifal par Graham Vick et Omer Meir Wellber (Palerme, janvier 2020)

hunold-kundry-parsifal-582-vick-palermo-classiquenewsL’OPERA chez vous. PARSIFAL par Graham Vick, Ven 10 avril 2020, 15h. Dans la mise en scĂšne du mordant Graham Vick, Omer Meir Wellber dirige le dernier opĂ©ra de Wagner au Teatro Massimo di Palermo : une reprĂ©sentation filmĂ©e en janvier 2020, rendue accessible ce vendredi 10 avril 2020 et jusqu’au 9 juillet 2020. Une production prometteuse, poĂ©tique et virulente avec la Kundry de notre mezzo française Catherine Hunold, vrai format wagnĂ©rien d’une prĂ©sence irrĂ©sistible
 Ă  voir Ă©videmment.

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

VISIONNER PARSIFAL par Graham Vick / Omer Meir Wellber :
https://www.arte.tv/fr/videos/094805-000-A/richard-wagner-parsifal/

 

 

Distribution
Richard Wagner : Parsifal, 1882

Music Director / direction musicale : Omer Meir Wellber
Director / mise en scĂšne : Graham Vick
Avec Julian Hubbard, TĂłmas TĂłmasson, John Relvea, Alexej Tanovitski, Thomas Gazheli, Catherine Hunold
Choreography: Ron Howell
Italy 2020, 3h45 min – prochaine critique sur classiquenews.com

 

 

_________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre critique complĂšte de Lohengrin de Wagner avec l’Ortrud onctueuse, sirĂšne incandescente de… Catherine Hunold (Nantes, sept 2016)

HUNOLD catherine-hunold1Vocalement, c’est l’Ortrud magnĂ©tique de Catherine Hunold qui vole la vedette : l’acte II – acte oĂč la sirĂšne manipulatrice sĂšme dans l’esprit d’Elsa le poison du doute, est son acte;  port de magicienne implacable et majestueuse dans la lignĂ©e des MĂ©dĂ©e et des Armide, des opĂ©ras baroques et prĂ©classiques, la mezzo voluptueuse sait injecter sa suffisance impĂ©riale quitte dans un rapport sadique Ă  dominer voire humilier ses proies trop complaisantes : Ă©videmment Telramund le prince accusateur d’Elsa dont elle fait le bras armĂ© de sa vengeance  (trĂšs convaincant Robert Hayward qui façonne et nuance lui aussi son personnage : sa grande aisance scĂ©nique ajoute Ă  sa crĂ©dibilitĂ©); et quand la sorciĂšre noire invoque l’esprit de Wotan et de Freia – claire prĂ©figuration du Ring Ă  venir,  Catherine Hunold fait valoir la souplesse jamais forcĂ©e de ses graves vĂ©nĂ©neux en somptueuse dĂ©itĂ© wagnĂ©rienne…

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

 

 

 

LIRE ici notre présentation des

OPERAS CHEZ SOI pendant le confinement

 

 

 

 

OpĂ©ras et ballets de l’OpĂ©ra national de Paris de mai 2020

 Opéras accessibles depuis le site du Metropolitan Opera de New York

 

 

 

 

et aussi

 

Musées et expositions en ligne

 

 

_________________________________________________________________________________________________

Comments are closed.