Parsifal par Graham Vick et Omer Meir Wellber (Palerme, janvier 2020)

hunold-kundry-parsifal-582-vick-palermo-classiquenewsL’OPERA chez vous. PARSIFAL par Graham Vick, Ven 10 avril 2020, 15h. Dans la mise en scène du mordant Graham Vick, Omer Meir Wellber dirige le dernier opéra de Wagner au Teatro Massimo di Palermo : une représentation filmée en janvier 2020, rendue accessible ce vendredi 10 avril 2020 et jusqu’au 9 juillet 2020. Une production prometteuse, poétique et virulente avec la Kundry de notre mezzo française Catherine Hunold, vrai format wagnérien d’une présence irrésistible… à voir évidemment.

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

VISIONNER PARSIFAL par Graham Vick / Omer Meir Wellber :
https://www.arte.tv/fr/videos/094805-000-A/richard-wagner-parsifal/

 

 

Distribution
Richard Wagner : Parsifal, 1882

Music Director / direction musicale : Omer Meir Wellber
Director / mise en scène : Graham Vick
Avec Julian Hubbard, Tómas Tómasson, John Relvea, Alexej Tanovitski, Thomas Gazheli, Catherine Hunold
Choreography: Ron Howell
Italy 2020, 3h45 min – prochaine critique sur classiquenews.com

 

 

_________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre critique complète de Lohengrin de Wagner avec l’Ortrud onctueuse, sirène incandescente de… Catherine Hunold (Nantes, sept 2016)

HUNOLD catherine-hunold1Vocalement, c’est l’Ortrud magnétique de Catherine Hunold qui vole la vedette : l’acte II – acte où la sirène manipulatrice sème dans l’esprit d’Elsa le poison du doute, est son acte;  port de magicienne implacable et majestueuse dans la lignée des Médée et des Armide, des opéras baroques et préclassiques, la mezzo voluptueuse sait injecter sa suffisance impériale quitte dans un rapport sadique à dominer voire humilier ses proies trop complaisantes : évidemment Telramund le prince accusateur d’Elsa dont elle fait le bras armé de sa vengeance  (très convaincant Robert Hayward qui façonne et nuance lui aussi son personnage : sa grande aisance scénique ajoute à sa crédibilité); et quand la sorcière noire invoque l’esprit de Wotan et de Freia – claire préfiguration du Ring à venir,  Catherine Hunold fait valoir la souplesse jamais forcée de ses graves vénéneux en somptueuse déité wagnérienne…

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

 

 

 

LIRE ici notre présentation des

OPERAS CHEZ SOI pendant le confinement

 

 

 

 

Opéras et ballets de l’Opéra national de Paris de mai 2020

 Opéras accessibles depuis le site du Metropolitan Opera de New York

 

 

 

 

et aussi

 

Musées et expositions en ligne

 

 

_________________________________________________________________________________________________

Comments are closed.