PARIS BAROQUE : Festival Terpsichore, 15 septembre – 12 octobre 2017

TER16-WebHeader04backgroundPARIS. Festival Terpsichore, 15 septembre – 12 octobre 2017. VIOLONS, VIOLES & VOIX… c’est le thème qui unit 6 concerts d’exception, Ă  l’époque oĂą dans la conversation instrumentale, le Baroque inventait le chambrisme allusif, Ă©loquent, transcendant. Le festival Terpsichore dont le claveciniste Skip SempĂ© assure la direction artistique, a aussi l’intĂ©rĂŞt d’investir plusieurs sites historiques du Paris patrimonial, souvent mĂ©connu des parisiens eux-mĂŞmes. La 4è Ă©dition de Terpsichore sait favoriser l’alliance de l’articulation, l’expressivitĂ©, la musicalitĂ© afin de ressusciter cette musique de chambre qui avant le XIXè pathĂ©tique et hĂ©roĂŻque, essor de l’âge romantique, a vĂ©cu un premier âge d’or au XVIIè et XVIIIè siècles, quand la rhĂ©torique musicale, celle des passions, Ă©tait l’une des plus raffinĂ©es qui soient.
telemann-vignette-ovale-portrait-telemann-2017Profitant du week end des JournĂ©es du Patrimoine, les 15, 16 et 17 septembre 2017, le Festival offre tout un cycle de dĂ©couverte, d’exploration musicale, interdisciplinaire, Ă  la salle Erard, joyau architectural enfin restaurĂ© et rĂ©habilitĂ©, qui vit les premiers concerts de Liszt et Chopin dans la Capitale rue du Mail… De nombreuses oeuvres pour violon, viole et voix sont Ă  l’honneur ainsi cette annĂ©e, en particulier dans deux concerts du Capriccio Stravagante, dont un rĂ©cital duo de Sophie Gent & Bertrand Cuiller (17 septembre). Le spectacle du flĂ»tiste Julien Martin avec le danseur Hubert Hazebroucq (Salle Erard, le 15 septembre, concert d’ouverture) et le programme de l’ensemble Masques d’Olivier Fortin (crĂ©ateur d’un superbe cd Telemann rĂ©cemment distinguĂ© par le CLIC de classiquenews), avec le contre-tĂ©nor Damien Guillon (12 octobre), soulignent quant Ă  eux, un Ă©vĂ©nement musical important de l’annĂ©e 2017 : le 250ème anniversaire de la mort de Telemann justement (LIRE notre dossier spĂ©cial Telemann 2017). Auteur d’une Ă©criture cosmopolite, aussi virtuose que profonde et Ă©lĂ©gante, Telemann mĂ©rite assurĂ©ment d’être honorĂ© Ă  Paris, d’autant plus que nous lui devons les fameux Quatuors parisiens, emblèmes d’un raffinement europĂ©en d’une subtilitĂ© qui Ă©gale celle de Haendel ou de Bach.

terpsichore-festival-et-cd-septembre-et-octobre-2017-presentation-par-classiquenewsLe Festival Terpsichore souligne la magie qui naît de l’adéquation du concert et de l’écrin patrimonial qui l’accueille. La salle Erard acceuille la majorité des concerts. Ainsi, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine et pour faire (re)découvrir le lieu inspirant qu’est la Salle Erard, des visites guidées sont organisées en marge des concerts de musique de chambre, ainsi qu’une Masterclass ouverte au public (le 16 septembre). Pour le répertoire vocal, rendez-vous est donné dans l’incontournable Temple de Pentemont (28 septembre) et en l’Église Saint-Thomas d’Aquin (qui accueille pour la première fois, un concert Terpsichore, le dernier, programmé le 12 octobre 2017) :

 

 

 

 

Programme du Festival Terpsichore 2017
Du 15 septembre au 12 octobre 2017
6 concerts

 

 

 

 

Vendredi 15 septembre 2017, 20h30
Salle ERARD
LA FLÛTE D’ARLEQUIN
Julien Martin, flute Ă  bec & Hubert Hazebroucq, danse

Telemann connaissait particulièrement bien le style français et la musique à danser dont
de nombreuses formes se retrouvent dans ses Fantaisies. Son répertoire instrumental,
faisant honneur au « goût mêlé », ouvre les portes de la scène allemande du XVIIIème
siècle qui accueillait aussi bien des danseurs français dans le genre noble, que des italiens spécialisés dans la danse « comique » ou « grotesque » et ses caractères de la Commedia dell’arte. Dans ce spectacle créé par le danseur Hubert Hazebroucq et le flûtiste Julien Martin, la musique de Telemann fait revivre le personnage d’Arlequin qui sert de fil conducteur. Figure maîtresse à l’époque, présente à la fois au théâtre, à la foire, ou à l’opéra, Arlequin est aussi lié, dans ses origines les plus archaïques, aux traits d’un chasseur nocturne, aux cycles et aux saisons… Concert-spectacle sans entracte

Prix des places : 25 € / Moins de 26 ans et étudiants : 15 €

 

 

 

 

Samedi 16 septembre 2017, 10h-12h
SALLE ERARD
MASTERCLASS : BYRD & FRESCOBALDI AU CLAVECIN
Masterclass publique avec Skip Sempé

Depuis plus de 30 ans, le style audacieux de Skip Sempé et de Capriccio Stravagante
exerce son influence sur toute une génération d’artistes particulièrement sensibles à
l’expression musicale. Pour les jeunes clavecinistes en formation qui participeront à cette
Masterclass, il s’agira à la fois de la découverte d’un répertoire et d’un exercice de style.
Les amateurs peuvent assister Ă  ce moment de transmission en auditeur libre et ils en
profiteront pour se préparer au concert du 28 septembre, consacré à la musique de
William Byrd. Masterclass sans pause / Pour les auditeurs : entrée libre dans la limite des places disponibles — Pour les participants : inscriptions à l’adresse : info@terpsichoreparis.com

 

 

 

 

Samedi 16 septembre 2017, 20h30
Salle ERARD
VENEZIA DA CAMERA : A TRE VIOLINI
Capriccio Stravagante
Cecilia Bernardini, Jacek Kurzydlo, Tuomo Suni – violons
AndrĂ© Henrich – luth
Olivier Fortin – orgue
Skip SempĂ© – clavecin

L’année 2017 marque le 450ème anniversaire de la naissance de Claudio Monteverdi,
compositeur qui bouleversa le mode d’expression musical de son époque et qui influença
profondĂ©ment les gĂ©nĂ©rations suivantes. Mais qu’en est-il des instrumentistes de son
entourage et des oeuvres qu’ils nous laissèrent ? Capriccio Stravagante nous convie à un programme qui explore le répertoire pour violon de cette période extraordinaire. Cette nouvelle langue utilisée par les contemporains de Monteverdi exigeait déjà à l’époque une approche différente. Skip Sempé nous propose la sienne, fruit de ses recherches musicologiques et de sa curiosité musicale.
Concert sans entracte

Prix des places : 25 € / Moins de 26 ans et étudiants : 15 €

 

 

 

 

Dimanche 17 septembre 2017, 16h
Salle ERARD
BACH : SONATES POUR CLAVECIN ET VIOLON
Bertrand Cuiller, clavecin & Sophie Gent, violon
Comme nombreux de ses contemporains, Bach s’est intéressé à la sonate en trio, mais à sa
façon. Avec lui, l’effectif requis pour l’interprétation de la sonate en trio passe de quatre
interprètes – deux instruments mĂ©lodiques accompagnĂ©s par deux instruments Ă  la basse
continue – Ă  un seul, dans le cas de la sonate pour orgue, et Ă  deux dans les sonates pour
clavecin obligé et instrument mélodique.
Le claveciniste Bertrand Cuiller et la violoniste Sophie Gent, complices dans
l’interprétation de ces oeuvres depuis de nombreuses années, nous en offrent leur vision
prenante et intelligente.
Concert sans entracte

Prix des places : 25 € / Moins de 26 ans et étudiants : 15 €

 

 

 

 

Jeudi 28 septembre 2017, 20h30
Temple de PENTEMONT
WILLIAM BYRD : CONSORTS PRIVES ET PUBLICS
La Compagnia del Madrigale
Capriccio Stravagante / Skip Sempé

William Byrd Ă©tait un catholique qui vĂ©cut dans l’Angleterre protestante. Cette situation
personnelle et artistique trouble eut comme consĂ©quence qu’une grande partie de sa
musique sacrée catholique fut jouée en privé, voire même clandestinement.
En plus du Gradualia I de 1605, le programme comprendra des consort songs sacrés et
profanes, de la musique pour consort de violes et claviers ainsi que les Cries of London de
Richard Dering, pièce écrite pour voix et violes. Cette oeuvre est inspirée par la distraction
que cause la clameur des vendeurs de rue et dont les Ă©chos parviennent aux fenĂŞtres, alors
que les consorts de violes jouent dans leurs quartiers privés.
Co-production avec le Festival Oude Muziek Utrecht
Concert avec entracte
Prix des places : 25 € / Moins de 26 ans et étudiants : 15 €

 

 

 

 

Jeudi 12 octobre 2017, 20h30
Eglise SAINT-THOMAS D’AQUIN

TELEMANN : CANTATES & CONCERTI
Damien Guillon, contre-ténor
Julien Martin, flûte à bec
Ensemble Masques / Olivier Fortin

Georg Philipp Telemann a laissĂ© l’un des plus riches legs de la musique du XVIIIème
siècle. Bien qu’admirée tout au cours de sa vie, son oeuvre a été pratiquement ignorée
pendant les deux siècles suivant sa mort. Pourtant, sa musique fait avec brio la
démonstration d’une maîtrise de toutes les formes musicales majeures de son siècle et
d’une assimilation parfaite des styles français, italiens et polonais.
L’ensemble Masques avec le contre-ténor Damien Guillon et le flûtiste Julien Martin,
présente un concert dans lequel se marient fantaisie, virtuosité et intériorité. Au
programme le concerto polonais, l’époustouflante suite pour flûte à bec et cordes ainsi que
deux cantates intimistes.
Concert avec entracte

Prix des places : 25 € / Moins de 26 ans et étudiants : 15 €

 

 

 

 

Visites guidées de la Salle ERARD

VISITES GUIDÉES
Samedi 16 septembre 2017,
de 13h Ă  14h et dimanche 17 septembre de 11h Ă  12h
LA SALLE ERARD ET SON HISTOIRE

En trois ans, la magnifique Salle Erard est devenue le lieu emblématique du Festival,
mettant à l’honneur la musique de chambre dans un cadre privilégié. Une visite
découverte s’impose, pour mieux connaître cet endroit mythique qui a accueilli et mis à l’honneur le tempérament de nombreux interprètes et l’écriture de compositeurs célèbres.
Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine

Visites gratuites dans la limite des places disponibles

 

 

INFOS & RÉSERVATIONS :

Renseignements & billetterie
www.terpsichoreparis.com

01 86 95 24 72 / info@terpsichoreparis.com

 

 

_____

 

 

CD du Festival Terpsichore
Sortie annoncée en septembre 2017 (Éditions Paradizo)

William Byrd – Virginals & Consorts
Skip Sempé / Capriccio Stravagante

 

 

paradizo-byrd-consorts-skip-sempe-festival-terpsichore-septembre-2017-cd-presentation-critique-par-classiquenewsLa musique pour clavier de William Byrd fascine depuis plus de cent ans connaisseurs et interprètes. Presque totalement inédite du vivant du compositeur, elle fut parmi les premières de son temps à être reconsidérée, lors du regain d’intérêt pour la musique ancienne qui marque le début du XXe siècle. La sonorité de base de l’orchestre de la Renaissance reposait principalement sur les violes, dont la souplesse et la dynamique communiquait une virtuosité inhabituelle et une richesse extraordinaire aux instruments qui les entouraient dans des ensembles plus vastes. Les musiciens continentaux avaient déjà commencé à franchir la Manche vers le milieu du XVIe siècle ; beaucoup de joueurs de viole employés par la cour étaient italiens.
La musique imprimée circulait — aussi bien que les marins qui chantaient et sifflaient
leurs airs. Dans le genre de la danse et variations, Byrd a affiné et perfectionné les oeuvres plus anciennes d’origine anglaise mais aussi italienne, espagnole, flamande ou française.
Nous avons voulu revenir, au moyen d’une virtuosité et d’une expression libérées des carcans de l’interprétation de la musique ancienne, à une esthétique du consort n’ayant rien à envier à celle de Monteverdi et de ses contemporains. Après un siècle d’interprétations « historiques », il est important de parvenir à une compréhension plus riche et plus profonde de l’oeuvre de William Byrd, à travers une véritable virtuosité instrumentale et vocale, à la manière de celle inventée et exportée par les italiens.

Voici la réédition attendue d’un disque qui est célébration de la musique instrumentale de la Renaissance, à l’occasion du Festival Terpsichore 2017, dont Skip Sempé est le directeur artistique. Les amateurs de cette musique redécouvriront avec bonheur une version remasterisée avec soin de l’un des disques clé du répertoire de Skip Sempé ; ceux qui ne le connaissent pas, ne pourront qu’être conquis par la liberté de cette interprétation et sa grande richesse sonore !

Extrait du CD : Byrd – Fantasia a 6
https://www.youtube.com/watch?v=RhbjpxjjZx4

 

____________________

 

 

terpsichore-festival-et-cd-septembre-et-octobre-2017-presentation-par-classiquenews

Comments are closed.