Livres. Renaud Machart : Stephen SondheimEditions Actes Sud

Livres. Renaud Machart : Stephen Sondheim. Editions Actes Sud

Stephen Sondheim né en 1930, a souligné quelle part il devait à son mentor et protecteur : l’immense Oscar Hammerstein. Il doit à son ainé de l’avoir soutenu dans l’art musical dès son adolescence et dans la maîtrise progressive des lyrics dont le jeune homme a très tôt fait une spécialité … Ainsi comme songwriter affûté (auteur compositeur), Sondheim participe en 1955 à la conception puis à la réussite de West side story auprès de Bernstein et de Laurents…

 

Renaud Machart : Stephen Sondheim. Editions Actes Sud

Sondheim, le prodige de Broadway


Passionné par les jeux de société, cultivé appréciant autant Rachmaninov que les Français du XXème siècle (Ravel, Ibert, Françaix…), Stephen Sondheim élève la comédie musicale américaine au delà des standards habituels ; sa quête d’une véritable construction dramatique favorise encore l’essor sous sa plume d’un théâtre moderne et contemporain d’une indéniable perfection formelle et d’une grande force expressive.
Son travail interroge de façon sensible le rapport du savant au populaire pour qu’émerge in fine, une scène plus vivante que la vie… 
En 16 chapitres à la narration finalement chronologique, l’auteur analyse le milieu familial aisé mais décousu du futur compositeur dont il aime à souligner l’expertise de Lyricist (virtuose dans l’art du lyrics ou paroles des comédies musicales anglo-saxones); le soutien du clan Hammerstein puis sa formation musicale avec Milton Babbitt qui lui enseigne l’art de l’économie et de l’essentiel, à partir d’un fugue de Bach entre autres… Surdoué à Broadway, Sondheim suscite un intérêt immédiat autant des critiques qui mesurent le raffinement voire la sophistication décalée (par rapport au genre du musical) apportés à la scène, que du public qui, s’il boude parfois l’ensemble d’un ouvrage, sait en retenir les chansons et mélodies les plus fortes. Le japonisme et le minimalisme, les écritures d’avant garde et le souci constant d’une exigence théâtrale voire scénique traversent et inspirent une oeuvre très aboutie comme viscéralement personnelle, ” transgenres “, dont l’histoire s’écrit encore en 2013 avec la création à Paris de Sunday in the Park with George (1983) dans une nouvelle orchestration… c’est la troisième production présentée par le Châtelet après A little Night music (2010) et Sweeny Todd (2011).
 
Le rapport avec le cinéma (Sondheim est un cinéphile avisé, amateur de films français dont évidemment Alain Resnais pour lequel il compose la musique de L’Affaire Stavisky avec Belmondo), de Saturday Night jusqu’à Passion (” nouveau chef d’œuvre “), l’œuvre patiemment construite,toujours très méditée, se précise ici avec une générosité de commentaires et de digressions synthétiques sur l’histoire du Musical à Broadway, totalement passionnante. Il est même fait mention du dernier chantier en cours avec le dramaturge David Ives (né en 1950), nouveau musical concis, resserré dont l’idée musicale pourrait revêtir la forme d’une figure brillante et juvénile comme il en fut question des compositeurs anciens âgés, du type Falstaff pour Verdi… En complément, un bref glossaire de termes propres au Musical américain éclaire les nuances du genre. Il ne manque qu’une chose à cette première bio française de Sondheim : la liste de ses oeuvres avec dates et lieu de création. La présentation en aurait été complète. Et notre compréhension, stimulée.



Renaud Machart : Stephen Sondheim. Editions Actes Sud. Parution : Mai, 2013 / 10 x 19 / 288 pages. ISBN 978-2-330-01621-0. prix indicatif : 18,50€

Comments are closed.