GOUNOD : La Nonne sanglante.

gounod-dossier-annee-2018-dossier-concerts-gounod-festival-gounod-classiquenews-operas-recreations-actualites-gounod-2018FRANCE 2, lun 28 oct 2019, 00h15. GOUNOD : La nonne sanglante. En 1854, Charles Gounod, plus connu pour ses opĂ©ras romantiques et amoureux Ă  venir RomĂ©o et Juliette puis Faust, les plus applaudis Ă  son Ă©poque, se risque dans le genre fantastique et surnaturel, dans l’esprit des romans anglais Ă  fantĂŽmes. FilmĂ© Ă  l’OpĂ©ra Comique en juin 2018, le spectacle marquerait-il une rĂ©estimation de l’écriture de Gounod et de son apport Ă  l’opĂ©ra romantique français ? Il est vrai qu’en 2018, c’était l’annĂ©e du bicentenaire Gounod.

Présentation

gounod la nonne sanglante opera presentation par classiquenewsSur les 12 opĂ©ras signĂ©s Charles Gounod, 3 restent Ă  l’affiche : Mireille, un peu ; surtout RomĂ©o et Juliette, et Faust. Pour 2018, annĂ©e du bicentenaire de la naissance Gounod, l’OpĂ©ra Comique ressuscite fort opportunĂ©ment La Nonne sanglante. Le livret inspirĂ© du « Moine » de Lewis, roman gothique trĂšs Ă  la mode stimule davantage le romantique Gounod : La Nonne sanglante, son deuxiĂšme opĂ©ra, suscita le scandale et comme toujours l’horreur du directeur de l’OpĂ©ra qui la retira vite de l’affiche
 Pourtant la partition « raffinĂ©e, sombre et labyrinthique », articule un texte qui fait la part belle Ă  des pulsions encore inexplorĂ©es.
La NONNE est dite sanglante car elle erre comme un spectre haineux : son dĂ©sir ? Etre vengĂ©e et voir son assassin plus mort qu’elle. Le jeune hĂ©ros Rodolphe se lie Ă  la Nonne sanglante, un fantĂŽme qu’il croise, le prenant pour sa propre fiancĂ©e (AgnĂšs). Pour se libĂ©rer du serment ainsi profĂ©rer, Rodolphe doit tuer celui qui a assassinĂ© la Nonne : le propre pĂšre de Rodolphe, Luddorf. Heureusement le pĂšre se sacrifie et permet Ă  son fils, d’épouser AgnĂšs.

En BohĂȘme au Moyen-Age, Rodolphe brave son pĂšre et dĂ©fie ses ancĂȘtres par amour pour la fille du clan rival, offerte en gage de paix Ă  son propre frĂšre. Or « AgnĂšs » ressemble Ă  la crĂ©ature fantomatique qui hante le chĂąteau des Moldaw

france2-logoL’argument de cette production attendue au mĂ©rite lĂ©gitime en cette anniversaire, reste surtout moins la direction musicale (terne et lisse), le dĂ©cor (trop classique) que la distribution qui comprend le meilleur tĂ©nor amĂ©ricain dans le chant romantique français : Michael Spyres (Rodolphe) ; et deux jeunes divas françaises Ă  suivre absolument : Vannina Santoni (AgnĂšs), Marion LebĂšgue (La Nonne). FRANCE 2, lun 28 oct 2019, 00h15. GOUNOD : La nonne sanglante

Argument :

I. Au XIe siĂšcle en BohĂšme, un conflit hĂ©rĂ©ditaire oppose les Moldaw et les Luddorf. Dans la perspective de la croisade, l’ermite Pierre obtient des deux seigneurs qu’ils s’allient en mariant leurs enfants : ThĂ©obald de Luddorf Ă©pousera AgnĂšs de Moldaw. Tous s’apprĂȘtent Ă  cĂ©lĂ©brer le projet dans le chĂąteau de Moldaw. Or AgnĂšs et Rodolphe, le cadet des Luddorf, s’aiment. Rodolphe tenant tĂȘte Ă  son pĂšre, est chassĂ©. Les amants prĂ©voient de s’enfuir Ă  la faveur de l’apparition rituelle d’un fantĂŽme, celui d’une Nonne sanglante.

II. Au cƓur de la nuit, tandis que son page Arthur prĂ©pare sa fuite, Rodolphe guette AgnĂšs. À la femme voilĂ©e qui paraĂźt, il jure une fidĂ©litĂ© Ă©ternelle avant de l’emmener dans le chĂąteau abandonnĂ© de ses ancĂȘtres. Or Ă  leur arrivĂ©e, les ruines se raniment, un riche banquet apparaĂźt, les fantĂŽmes des aĂŻeux prennent place Ă  table : la femme voilĂ©e n’est autre que la Nonne sanglante qui entend Ă  prĂ©sent Ă©pouser Rodolphe.

III. Rodolphe s’est rĂ©fugiĂ© chez des paysans mais reste hantĂ©, chaque nuit, par la Nonne sanglante qui rĂ©clame son dĂ». Arthur vient lui annoncer la mort de son frĂšre au combat. Rodolphe pourrait Ă©pouser AgnĂšs, n’était le serment qui le lie au fantĂŽme. Or la malĂ©diction de la Nonne ne sera levĂ©e qu’à la mort du meurtrier dont elle fut la victime. Il s’engage Ă  le tuer lorsqu’elle le lui dĂ©signera.

IV. En pleine fĂȘte nuptiale, sur le point d’épouser AgnĂšs, Rodolphe voit paraĂźtre la Nonne sanglante qui lui dĂ©signe son propre pĂšre, Luddorf. ÉpouvantĂ©, Rodolphe quitte la cĂ©rĂ©monie, ce qui ranime l’animositĂ© entre les deux clans.

V. PrĂšs de l’ermitage, le comte de Luddorf est prĂȘt Ă  payer de ses crimes pour sauver son fils. Il surprend un projet de guet-apens des Moldaw Ă  l’égard de Rodolphe, puis entend la confession de Rodolphe Ă  AgnĂšs : maudit par la Nonne, incapable de tuer son pĂšre, il veut s’exiler Ă  jamais. Le pĂšre se jette dans le piĂšge tendu Ă  son fils. Il meurt sur la tombe de la Nonne qui implore la clĂ©mence de Dieu et dĂ©livre enfin Rodolphe de ses vƓux.

LA NONNE SANGLANTE de Charles Gounod  -  Opéra en cinq actes (1854)
Musique de Charles Gounod
Livret de EugĂšne Scribe et Germain Delavigne

Équipe artistique

Dramaturgie: David Bobée, Laurence Equilbey
Décors :David Bobée, Aurélie Lemaignen
Costumes :Alain Blanchot
LumiÚres :Stéphane Babi Aubert
Vidéo :José Gherrak

ChƓur Accentus
Orchestre Insula Orchestra
Direction musicale: Laurence Equilbey
Mise en scÚne: David Bobée

Distribution
Rodolphe :Michael Spyres
AgnÚs: Vannina Santoni
La Nonne: Marion LebÚgue
Le Comte de Luddorf: JérÎme Boutillier
Arthur :Jodie Devos
Pierre l’Ermite: Jean Teitgen
Le baron de Moldaw: Luc Bertin-Hugault
Fritz, Le Veilleur de nuit: Enguerrand de Hys
Anna: Olivia Doray

Durée :2 h23 »
Année 2018
Réalisation : François Roussillon

LIRE aussi notre critique de LA NONNE SANGLANTE
LIRE aussi notre présentation de la Nonne sanglante

Comments are closed.