” Gemme”: le concert événement de De Caelis

couverture GEMMEParis. Eglise Evangélique, jeudi 9 avril 2015,20h30. De Caelis : Gemme. L’ensemble de voix de femmes De Caelis interprète le programme de leur dernier cd Gemme, fruit étincelant et fulgurant de leur travail avec le compositeur Zad Moultaka, à partir des visions et compositions de l’abbesse Hildegard von Bingen… Le final d’un parcours qui est surtout une expérience profonde et mémorable, se compose du triptyque UBi es (où es tu?), interrogation posée par Zad Moultaka à l’issue d’un cycle inspiré par les visions, doutes et prémonitions d’Hildegard von Bingen… Le nouvel album de l’ensemble De Caelis (5 voix de femmes) illustre l’admiration inspirée des interprètes pour l’abbesse allemande du XII ème siècle Hildegard von Bingen et aussi leur curiosité engagée pour l’écriture contemporaine, en particulier celle du compositeur libanais Zad Moultaka.

 

boutonreservationGemme par De Caelis : D’Hildegard von Bingen à Zad Moultaka
Paris, Eglise Evangélique
Le 9 avril 2015, 20h30
Réservations : 
www.empreinte.digitale-label.fr

 

 

 

Les 5 voix de femmes de De Caelis tracent de nouvelles voies de Bingen à Moultaka

Souffle, conscience, espérance

DE CAELIS voix femmes laurence brisset Saintes Jardin clos de-caelis-400x266Conçue comme une expérience qui se déroule du début à la fin, tel un cycle d’éveil progressif, les interprètes déploient une large palette  expressive interrogeant l’idée même du souffle,  sa longueur, sa hauteur… et dans sa portée, cultivent dans les résonances que sait ciseler le compositeur Zad  Moultaka, le sens / l’essence même du chant;  chant  évidemment spirituel et mystique puisque lié à la quête faite inquiétude et angoisse  de l’Abbesse qui s’est éteinte en 1179… Le programme fait entendre le souffle primordial,  primitif… Celui créateur qui réalise l’incarnation. Dès lors investies d’un texte, les arabesques vocales (liées  aux visions d’une  religieuse qui a douté) s’enrichissent d’un sens qui organise et structure le programme : faille  ouverte fervente encore inarticulée, puis  dévotion spécifique personnelle à Marie (superbe solo embrasé, fragile donc  spécifiquement humain de la soprano C. Tassit  dans l’Ave Maria, plage 6), enfin au croisement  de deux  époques / regards  qui s’interpénètrent le regard distancié et fraternel  de Zad Moultaka, l’accomplissement d’un geste à la fois guerrier et angoissé, et ses déflagrations calculées qui convoquent le choc des combats  … on ne cesse de suivre et d’approfondir chaque section entonée tel un questionnement profond sur l’homme et le monde, et dans  la vision chrétienne d’Hildegard, la question finale du salut : l’homme peut il être sauvé?  Peut il se sauver lui même?

En un résumé porté par les seules 5 voix  à cappella, voici magnifiée par l’acoustique  idéale de l’abbatiale de Saintes, une histoire de l’humanité : espoir primitif, mais inéluctable inflexion, faillite des civilisations  qui ont perdu toute  réflexion comme  toute exigence spirituelle. LIRE notre critique complète Gemme par De Caelis (par notre collaborateur Alexandre Pham)

 

 

 

couverture GEMMECd, compte rendu  critique. Gemme : Hildegard  von Bingen,  Zad  Moultaka. Ensemble De Caelis. 1  cd l’empreinte digitale ED  13241 – parution  annoncée le 1er avril 2015. Visionner notre teaser vidéo du cd Gemme de  De Caelis (consultez notre home  ”videos” depuis la home page de classiquenews).  Reportage vidéo de l’enregistrement du cd  Gemme à venir sur classiquenews le 10  avril 2015.

Comments are closed.