CD. Ravel, Debussy : Ochestre de chambre de Paris (1 cd Naïve)

CD. Ravel, Debussy : Ochestre de chambre de Paris (1 cd Naïve). Thomas Zehetmair favorise d’emblée une expressivité parfois rugueuse dans Tzigane, en une approche parfaitement caractérisée… la formule est bien connue des abonnés de l’Orchestre de chambre de Paris : selon le principe du ” joué / dirigé “, le chef est aussi supersoliste, relevant sans failles les défis de ce double emploi. On reste sur notre fin en revanche s’agissant des Ravel suivants: malgré une évidente virtuosité instrumentale, très mise en avant par l’enregistrement comme le jeu des balances interprétatives, chef et musiciens manquent cette hypersensibilité nostalgique  (citant l’esprit baroque d’une subtile suggestivité, en particulier dans le Tombeau de Couperin), alchimie ténue dont Ravel en horloger orfèvre détient le secret.

 

 

 

zehetmair_ravel_debussy_naive_orchestre_chambre_parisLes Debussy (Petite Suite dans l’orchestration validée par l’auteur de Henri Büssler), plus coulants, expression d’une jeunesse apparemment  bienheureuse vont mieux aux musiciens, associant élégance et désinvolture, frappées par le sceau d’une très belle transparence (superbe Menuet).  Les Danses profane et sacrée défendues par la harpe puissante et charpentée (à pédales) du soliste très en verve (Emmanuel Ceysson) se distinguent nettement par la franchise du jeu et la fermeté de la sonorité. Comme pour la Suite, et d’une façon générale,  l’allant chorégraphique s’accorde idéalement au style fouillé et articulé de l’orchestre.
Sous la direction ferme du chef ( un brin trop sage certainement), les instrumentistes affirment un niveau superlatif. De toute évidence, au service d’un programme symphonique francais des plus réjouissants, voici l’un des meilleurs disques récent de l’Orchestre de chambre de Paris.  Une carte de visite et davantage : l’affirmation d’une belle implication collective en devenir qui invite à retrouver les musiciens au concert.

 

 

Debussy, Ravel : Orchestre de chambre de Paris. Thomas Zehetmair, violon et direction. 1 cd Naïve V 5345. Enregistré en 2013. Parution fin octobre 2012. Le programme du disque est donné en concert avec la Symphonie n°5 de Beethoven, le 12 novembre 2013 au TCE, Paris.

 

 

agenda

Orchestre de chambre de Paris
saison 2013-2014

 

Beethoven
Symphonie n°5

Ravel

Tzigane
Pavane pour une infante défunte
Le Tombeau de Couperin

Debussy
Sarabande

Orchestre de chambre de Paris
Thomas Zehetmair, violon et directionParis, TCE
Mardi 12 novembre 2013, 20h

 

One thought on “CD. Ravel, Debussy : Ochestre de chambre de Paris (1 cd Naïve)

  1. Pingback: L’Orchestre de chambre de Paris joue Robert Schumann | Classique News