CD, critique. WA MOZART : Bastien und Bastienne (v 1768), Classical Opera, Ian Page (1 cd Signum)

grabmusik bastien bastienne mozart ian page classical opera the cd review critique cd par classiquenews CLIC de classiquenewsCD, critique. WA MOZART : Bastien und Bastienne (v 1768), Classical Opera, Ian Page (1 cd Signum). Ce disque trĂšs finement articulĂ© Ă©claire les dĂ©buts de Wolfgang Mozart, alors ĂągĂ© de 11 et 12 ans ; son Ă©criture ciselĂ©e en matiĂšre d’ornementation, une maturitĂ© dramatique et poĂ©tique dĂ©jĂ  confondante ; certes dans son cas unique, l’expĂ©rience et la maĂźtrise n’attendent pas l’ñge des annĂ©es ; le jeune compositeur dans GRABMUSIK, synthĂšse d’oratorio, – dans sa version originelle de 1767, s’inscrit dans le style Empfindsamkeit, post gluckiste, en une expressivitĂ© et des formules napolitaines trĂšs proches des Italiens de Paris, dans les annĂ©es 1780 : Piccinni et Sachini. C’est dire dĂ©jĂ  la synthĂšse visionnaire qu’opĂšre alors le jeune Mozart, plus d’une dĂ©cennie avant eux. La force expressive et la souplesse Ă©motionnelle de sa maniĂšre suggĂšrent avec une Ă©tonnante efficacitĂ© les Ă©lans de l’ñme du pĂȘcheur, perdu, errant, inquiet. Puis c’est toute la tendresse compatissante de l’Ange qui affirme ce en quoi excelle Wolfgang : son empathie fraternelle, sa grande et irrĂ©sistible tendresse.
Le baryton Jacques Imbrailo sait nuancer et rendre palpitante sa partie marquĂ©e par le doute et l’aveuglement presque terrifiĂ©, quand l’Ange de la soprano Anna Lucia Richter parfois un peu Ăąpre et raide, exprime cette compassion qui envahit l’ĂȘtre de lumiĂšre au contact du PĂȘcheur perdu. On reste saisi et convaincu par la justesse des chanteurs et de l’orchestre, admirables ambassadeurs de cette pudeur tendre qui fait la marque du jeune Mozart, en rien aussi compassĂ© et mĂ©canique que ses contemporains alors.
Mozart-Launch-1La date de la GRABMUSIK justifie ensuite que l’on joue son premier opĂ©ra, BASTIEN UND BASTIENNE, chantĂ© en allemand, destinĂ© Ă  un cercle privĂ© (le thĂ©Ăątre du jardin de Mesmer Ă  Vienne), et restituĂ© dans sa version premiĂšre de 1768. Toute la tendresse de Mozart se dĂ©ploie dans ce minidrame pastorale oĂč Bastienne dĂ©laissĂ©e, dĂ©sireuse de retrouver l’amour de Bastien, feint, ment, dissimule et affiche l’indiffĂ©rence afin que son aimĂ© brĂ»le Ă  nouveau de ce premier dĂ©sir dont elle est nostalgique : pour gravir les Ă©tapes de ce rituel sentimental qui est une reconquĂȘte amoureuse, Bastienne est aidĂ©e du mage et sage Colas. DĂ©jĂ  percent ici dissimulation, manipulation, serments et parodie des sentiments, tels qu’ils seront amplifiĂ©s Ă  la fin de sa courte existence, dans Cosi fan tutte. Mozart se montre manifestement inspirĂ© par Rousseau dont Le devin du village a inspirĂ© la trame de Bastien et Bastienne. L’ouvrage est ainsi cĂ©lĂ©brĂ© par le collectif britannique pour ses 250 ans (aprĂšs sa crĂ©ation de 1768).
Classical OperaLe londonien Ian Page et son orch Classical Opera, ainsi que les trois chanteurs requis, peaufinent, articulent, cisĂšlent toutes les nuances d’une partition tissĂ©e dans la tendresse la plus simple et la plus raffinĂ©e. Au service du premier singspiel de Mozart, le geste subtil et nerveux de Ian Page fait ici toute la diffĂ©rence et place son collectif musical parmi les meilleurs interprĂštes de Mozart aujourd’hui. Tout au moins s’agissant de ses premiers drames lyriques. L’enregistrement s’inscrit dans un vaste cycle artistique intitulĂ© MOZART 250 qui englobe un vaste choix de piĂšces dramatiques et lyriques. La rĂ©alisation est indiscutable par sa cohĂ©rence et sa grande Ă©lĂ©gance. D’autant que le chef et son orchestre (classical opera et the Mozartists) ont prĂ©cĂ©demment jouĂ© et pour certains ouvrages, enregistrĂ© Il Sogno di Scipione, Zaide, Il re pastore, Mitridate, Die Schuldigkeit der ersten gebots (Le devoir du premier ordre), Apollo et Hyacinthus
 CLIC de CLASSIQUENEWS de septembre 2018.

 

 

—————————————————————————————————————————————————

CLIC D'OR macaron 200CD, critique. WA MOZART : GrabMusik (1767), Bastien und Bastienne (v 1768), Anna Lucia Richter, Alessandro Fisher, Jacques Imbrailo, Darren Jeffery / Classical Opera / Ian Page, direction (1 cd Signum). CLIC de CLASSIQUENEWS de septembre 2018 / Parution annoncée le 14 sept 2018

—————————————————————————————————————————————————

 
 

AGENDA, Ă  NOTER : Ian Page et Classical Opera donnent Bastien et Bastienne, dans le prolongement de leur enregistrement en concert Ă  Londres, Wigmore Hall, le 18 sept 2018 Ă  19h30
Plus d’infos ici :
http://www.classicalopera.co.uk/whats_on/bastien-und-bastienne/

VOIR l’enregistrement de Bastien et Bastienne / Entretien avec Ian Page
http://www.classicalopera.co.uk/videos/recording-mozarts-grabmusik-and-bastien-und-bastienne/

—————————————————————————————————————————————————

 
 

Comments are closed.