PESARO. Juan Diego Florez chante Uberto pour les 20 ans de sa carrière

festival-de-pesaro-logo-rossini-2016-juan-diego-florez-donna-del-lagoPESARO. Juan Diego Florez chante Uberto : 8-17 aoĂ»t 2016. Le tĂ©nor pĂ©ruvien n’est pas seulement l’ambassadeur du festival Rossini de Pesaro. Depuis sa formidable prise de rĂ´le, presque Ă  pied levĂ©, dans l’immense dĂ©fi vocal du rĂ´le de Corradino dans Matilde di Shabran en 1996, prise de rĂ´le qui fut rĂ©vĂ©lation et dans sa carrière Ă  son aube, tremplin spectaculaire, Juan Diego Florez est surtout le plus grand tĂ©nor rossinien et au-delĂ , dĂ©tenteur d’une perfection vocale belcantiste qui Ă©blouit tout autant dans les opĂ©ras d’avant Verdi, ceux de Donizetti et surtout Bellini. Depuis 20 ans dĂ©jĂ , Juan Diego Florez chante sur les scènes du monde entier et particulièrement Ă  Pesaro chaque Ă©tĂ©, oĂą il a lancĂ© sa prestigieuse carrière. Du 8 au 17 aoĂ»t 2016, le tĂ©nor adulĂ© – vĂ©ritable trĂ©sor vivant au PĂ©rou, l’équivalent de son confrère Joseph Calleja pour la RĂ©publique de Malte – le plus petit Ă©tat de l’Union EuropĂ©enne-, chante Giacomo (Jacques V d’Ecosse) / Uberto, amoureux de la fille de son ennemi, Elena, qui est pourtant promise Ă  Rodrigo, et qui aime Malcolm… imbroglio amoureux, ou Ă©chiquier sentimental croisĂ© d’oĂą jaillissent les vrais identitĂ©s. MalgrĂ© ses rivaux dĂ©clarĂ©s, l’Ă©blouissant Uberto chante sa flamme irrĂ©pressible pour la belle Elena dans son fameux air  qui ouvre l’acte II : « O fiamma soave », sommet du beau chant rossinien enivrĂ©, sensuel, amoureux. Prince cachĂ©, et coeur noble comme gĂ©nĂ©reux c’est Ă  dire capable d’abnĂ©gation et de renoncement, Uberto sait sacrifier ses propres sentiments pour le bonheur d’Elena qui au final, peut Ă©pouser son aimĂ©, Malcolm. En 1819, Rossini signe ainsi, dans les couleurs pastorales raffinĂ©es de l’orchestre oĂą brillent le chant Ă©lĂ©giaque du cor et de la clarinette entre autres, le premier opĂ©ra romantique italien, avant les sommets lyriques des Bellini et Donizetti.

De toute évidence, par la subtilité de son chant, la pureté lumineuse de son style, Juan Diego Florez incarne à travers le personnage d’Uberto, la perfection du chant rossinien à son sommet. Incontournable.

rossini-pesaro-582-390-festival-pesaro-rossini-juan-diego-florez

 

 

PESARO : Juan Diego Florez chante Uberto dans La Donna del Lago de Rossini, les 8, 11, 14 et 17 août 2016. Toutes les infos, réservez sur le site du Festival Rossini de Pesaro / Rossini Opera Festival Pesaro (Italie)

 

 

 

JUAN-DIEGO-FLOREZ-rossini-pesaro-opera-ete-2016-classiquenews-presentation-critique-cd-review-FLOREZ

 

 

 

Visage juvĂ©nile mais style affĂ»tĂ©, millĂ©mĂ©trĂ©, incandescent et raffinĂ© : Juan Diego Florez en 2016 confirme un immense talent, la perfection rossinienne au masculin…