JOURNÉE HOMMAGE Ă  PAULINE VIARDOT (OpĂ©ra-Comique, le 6 oct 2021)

PARIS, OpĂ©ra-Comique. Mer 6 oct 2021 : PAULINE VIARDOT, journĂ©e hommage Ă  l’OpĂ©ra-Comique pour le bicentenaire de sa naissance, le 18 juillet 1821. Au programme, colloque (10h-13h), master classe (15h-18h, avec Felicity Lott) et concert Ă  20h : mĂ©lodies de Pauline Viardot (entre autres). Avec, entre autres, Dame Felicity Lott, Michel Dalberto, NathanaĂ«l Gouin, l’orchestre des jeunes de l’Union europĂ©enne
.

Viardot NYPL - Version 2Pauline Viardot est nĂ©e dans une famille de musiciens et de chanteurs. Son pĂšre le barytĂ©nor andalou Manuel Garcia enseigna Ă  ses enfants : Maria, la lĂ©gendaire diva morte en 1836 en pleine gloire ; Pauline qui deviendra mezzo comme sa sƓur ainĂ©e; enfin Manuel, qui sera baryton
 Pauline commence sa carriĂšre dĂšs 1838 dans le sillon de sa dĂ©funte sƓur : Ă  la technique vocale, elle ajoute surtout le souci de rĂ©alisme, grĂące Ă  un jeu d’actrice qui bĂ©nĂ©ficie de ses lectures et recherches sur chaque rĂŽle abordĂ©; Berlioz, Meyerbeer, Saint-SaĂ«ns,  Gounod composent pour elle, reconnaissant le gĂ©nie de l’interprĂšte. En  1849,  elle  incarne  FidĂšs,  mĂšre courageuse et  femme  du  peuple,  à  la  crĂ©ation du ProphĂšte de Meyerbeer, et aussi Sapho, premier opĂ©ra d’un Gounod ainsi rĂ©vĂ©lĂ©. En 1859, Berlioz rĂ©Ă©crit le rĂŽle d’OrphĂ©e pour elle, dans OrphĂ©e et Eurydice de Gluck. Pauline dĂ©fend aussi les auteurs anciens, Haendel, et surtout Mozart dont elle achĂšte en 1855, en vendant ses bijoux, le manuscrit du Don Giovanni : relique dĂ©sormais vĂ©nĂ©rĂ©e par tous ses invitĂ©s (dont Tchaikovski) venus rencontrer et retrouver la cantatrice collectionneuse chez elle.
En 1873, la mezzo devenue lĂ©gende vivante se retire des planches pour se consacrer Ă  la pĂ©dagogie et Ă  la transmission. Prolongeant ses opĂ©ras, certains comme Dernier Sorcier sur un livret de Tourgueniev (1869), Pauline approfondit ses talents de compositrice comme en tĂ©moignent ses nombreuses mĂ©lodies (souvent inspirĂ©es par l’Espagne, le pays de son pĂšre) ; Ă  partir de 1874 (et jusqu’en 1883), la diva compositrice s’installe dans sa villa de Bougival. Elle y reçoit de nombreux Ă©crivains, piliers du romantisme français et europĂ©en : Chopin, Liszt, Verdi, Brahms, Lamartine, Dickens, Flaubert, Zola,  Hugo, les  Dumas,  Maupassant, les  Goncourt, Delacroix, les Schumann, Wagner, Tourgueniev. George Sand s’inspire de sa vie dans son roman Consuelo, dont l’action Ă©voque l’ascension d’une chanteuse. Pauline s’engage aussi pour les compositeurs français : Gounod, FaurĂ©, Saint-SaĂ«ns
 Elle s’éteint Ă  Paris, le 18 mai 1910.
Le pavillon de Bougival, ancienne demeure de Pauline Viardot, est aujourd’hui l’objet d’une restauration ambitieuse et devrait abriter Ă  partir de 2024, le CEM, Centre EuropĂ©en de Musique.

INFOS et RÉSERVATIONS
sur le site de l’OpĂ©ra Comique
https://www.opera-comique.com/fr/spectacles/pauline-viardot-1821-2021

pauline-viardot-opera-comique-bicentenaire-classiquenews-colloque-concert-masterclass

DON GIOVANNI : histoire de la partition, de Constanze Ă  Pauline…

MOZART-wolfgang-portrait-concerto-symphonie-jupiter-don-giovanni-mozart-critique-opera-sur-classiquenewsARTE. Dimanche 12 sept 2021, 11h : Don Giovanni : la partition. Quand le directeur du ThĂ©Ăątre des Etats de Prague passe commande d’un OpĂ©ra en janvier 1787, il accorde au compositeur huit mois avant la premiĂšre reprĂ©sentation. Selon Constance son Ă©pouse, dĂ©vouĂ©e et aprĂšs sa mort, architecte de sa lĂ©gende en dĂ©fendant son Ɠuvre, lorsque Mozart rejoint Prague en septembre pour rĂ©gler la mise en scĂšne, l’écriture du Don Giovanni est encore inachevĂ©e: l’Ouverture est Ă©crite sur place, peu avant le lever de rideau… Le 28 octobre 1787, la premiĂšre du Don Giovanni est dirigĂ©e par Mozart lui-mĂȘme. Peu aprĂšs la mort du musicien en 1791, Constance vend le manuscrit Ă  un Ă©diteur allemand. Il rĂ©apparait sur le marchĂ© Ă  Londres en 1855, au moment mĂȘme oĂč la cantatrice française, Pauline Viardot, triomphe Ă  l’opĂ©ra et dĂ©cide de vendre ses bijoux pour acquitter les 150 livres sterling demandĂ©es pour l’acquisition du manuscrit sacrĂ©. Elle crĂ©e un vĂ©ritable culte autour des prĂ©cieux feuillets prĂ©sentĂ©s dans un coffret de bois sculptĂ© sur mesure. En 1902, la diva fait don du coffret au Conservatoire National de Paris, dont les Ă©crits rejoindront plus tard les collections de la BibliothĂšque nationale – Docu rĂ©alisĂ© par Anne-Sophie Martin

 

 

don giovanni mozart partition pauline viardot histoire documentaire aRTE classiquenews

 

 

Partition de l’opĂ©ra des opĂ©ras, Don Giovanni (1787) de W A MOZART (aujourd’hui conservĂ©e Ă  la BNF PARIS)

 

 

 

 

 

 

Le Carnaval des animaux de SAINT-SAËNS (France 5)

Centenaire Camille Saint-SaĂ«ns 2021FRANCE 5, ven 19 fĂ©v 2021,20h50. SAINT-SAËNS, PROKOFIEV. Superbe programme sur France 5 comprenant deux partitions d’éducation musicale autant que d’ivresse instrumentale, destinĂ© moins aux enfants qu’à toute la famille ; Prokofiev et Saint-SaĂ«ns signent lĂ  deux ouvrages qui tout en mettant en avant les timbres de chaque famille instrumentale, narrent chacun chacun une histoire Ă©difiante ; les exploits d’une jeune hĂ©ros, Pierre chez Prokofiev ; les enchantements du bestiaire extraordinaire exploitant la riche palette expressive de l’orchestre chez Saint-SaĂ«ns. Programmes incontournables dĂ©jĂ  diffusĂ©s en 2010 et 2014, mais d’autant plus opportuns pour l’annĂ©e du centenaire Saint-SaĂ«ns 2021


Le Carnaval des animaux
Camille-Saint-Saens DRComposĂ©e pour le mardi gras 1886 chez le violoncelliste Charles Lebouc, puis repris pour fĂȘter la mi-CarĂȘme chez la cantatrice cĂ©lĂ©brissime Pauline Viardot en avril 1886 (en prĂ©sence de Liszt, grand ami de Saint-SaĂ«ns), le Carnaval des animaux fut aussitĂŽt ses crĂ©ations parisiennes rĂ©alisĂ©es, interdit par l’auteur lui-mĂȘme, soucieux de faire taire les mauvaises langues qui lui reprochaient aussitĂŽt d’avoir commis une « puĂ©rilité » dommageable indigne de son art (soit disant) « si sĂ©rieux ». C’est omettre une qualitĂ© essentielle, partagĂ©e avec Haydn, au sein de l’écriture de Saint-SaĂ«ns, son raffinement certes mais aussi son humour et sa facĂ©tie joyeuse (comme Rossini d’ailleurs). Seule exception Ă©cartĂ©e de cette interdiction, le Cygne, bientĂŽt devenu par sa noblesse tendre, page d’anthologie pour tous les violoncellistes. En rĂ©alitĂ©, en dĂ©pit des incertitudes du compositeur, Le Carnaval des animaux est une fantaisie zoologique qui est trait de gĂ©nie : Saint-SaĂ«ns manie l’orchestration comme un orfĂšvre prĂ©ravĂ©lien, tout en jouant des citations multiples de ses prĂ©dĂ©cesseurs (Rameau, Offenbach, Berlioz, Rossini, Mendelssohn
), avec un goĂ»t inouĂŻ pour l’autodĂ©rision.

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

Programme du Carnaval

Introduction et marche royal du lion
Poules et coq
Hémiones (les animaux véloces)
Tortues
L’élĂ©phant
Kangourous
Aquarium
Personnages Ă  longues oreilles
Le coucou au fond des bois
VoliĂšre
Fossiles (dinosaures et autres trésors)
Le Cygne
FINAL (fraternitĂ© : le loup danse avec l’agneau, le renard avec le corbeau
)

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

VENDREDI 19 FEVRIER, 20h50 -
France 5 Ă  20h50
En replay ensuite sur le site CULTUREBOX
https://www.france.tv/france-5/

Par l’Orchestre National de France
et l’Orchestre Philharmonique de Radio France

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

PROKOFIEV : Pierre et le loup
François Morel, narrateur / Orchestre National de France / Daniele Gatti, direction
DurĂ©e : 30 min – Gordon, Pierre-Emmanuel Lyet & Corentin Leconte, rĂ©alisation (2014)

Le Carnaval des animaux
Camille Saint-Saëns / Le Carnaval des animaux, sur un livret de Smaïn
Smaïn et Rayane Fairouze, récitants / Orchestre Philharmonique de Radio France
Myung-Whun Chung direction

DurĂ©e : 26 minutes – Emmanuelle Tchoukriel, Illustrations
Andy Sommer et Gordon, réalisation / 2010

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

LIRE AUSSI notre DOSSIER spĂ©cial CENTENAIRE DE SAINT-SAËNS 2021

SAINT-SAENS-camille-portrait-centenaire-mort-de-camille-saint-saens2021 marque le centenaire de la mort de Camille Saint-SaĂ«ns : esprit libre, Ă©lectron gĂ©nial, dĂ©fenseur de la musique française (contre l’hĂ©gĂ©monie des Allemands et de Wagner). Le musicien fut pianiste et compositeur, d’une rare culture, voyageur rĂ©gulier, solitaire polĂ©miste dont l’acuitĂ© de l’esprit inspire toujours. Ayant connu Berlioz, tĂ©moin des Ɠuvres de Debussy et Ravel, Saint-SaĂ«ns traverse le XIXĂš avec Ă©clat par ses audaces formelles, son goĂ»t du thĂ©Ăątre oĂč se dĂ©ploie la passion des anciens. C’est un Baroqueux avant l’heure : passionnĂ© par Lully et Marc Antoine Charpentier, Rameau et Gluck (comme Berlioz)
 Voici quelques thĂ©matiques clĂ©s pour mieux approcher la diversitĂ© d’un gĂ©nie romantique difficile Ă  classer.