LIVRE événement, critique. Formes, emplois et évolution du livret de ballet de la Renaissance à nos jours (collectif, éditions CLASSIQUES GARNIER)

critique Formes, emplois et évolution du livret de ballet de la Renaissance à nos jours (collectif, éditions CLASSIQUES GARNIER classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. Formes, emplois et Ă©volution du livret de ballet de la Renaissance Ă  nos jours (collectif, Ă©ditions CLASSIQUES GARNIER) – Qu’est ce qu’un livret de ballet ? Est-il identique au livret d’opĂ©ra qui affirme le talent littĂ©raire (ou pas) de son concepteur ? Et d’ailleurs a-t-il au final la mĂȘme utilitĂ© : suivre l’action, comprendre les enjeux dramatiques, etc ? De mĂȘme le mouvement et les pas de danse peuvent-ils ĂȘtre transcrits sous la forme d’un texte qui en pilote les enjeux et la rĂ©alisation ? En rĂ©alitĂ© cet ouvrage fait suite au colloque « écrits pour le mouvement, Ă©crits en mouvement » qui s’est tenu Ă  la Sorbonne en avril 2017. A travers le vaste Ă©ventail chronologique ainsi Ă©voquĂ© – depuis les ballets de cour peu Ă  peu enrichis Ă  la Renaissance, jusqu’aux plus rĂ©centes performances, le livret vit sa vie, Ă©volue, se transforme, sert de multiples usages voire suit des stratĂ©gies spĂ©cifiques, servant autant hier, le mythe et le prestige monarchique qu’aujourd’hui, l’ambition unique du chorĂ©graphe, dĂ©miurge exposé  La diversitĂ© des contributeurs accrĂ©dite la pertinence des synthĂšses, textes, approches.

CLIC_macaron_2014On y goĂ»te en particulier les propres mots ou la dĂ©marche des chorĂ©graphes et danseurs contemporains : Marie-GeneviĂšve MassĂ©, Nicolas Leriche, Maguy Marin
 mais aussi la conception historique qu’eut entre autres Pierre Gardel en 1790, lorsqu’il met en mouvement, en danse, le mythe de PsychĂ©, aprĂšs ses confrĂšres et rivaux, Noverre et Dauberval
 le livret en mettant en jeu la singularitĂ© artistique du chorĂ©graphe, affirme de façon parfois polĂ©mique son auctorialitĂ©. Car sous le masque d’une crĂ©ativitĂ© assumĂ©e, revendiquĂ©e c’est le statut mĂȘme de l’art de la danse qui est visĂ© ; la reconnaissance de sa suprĂ©matie poĂ©tique et expressive qui est mise en question. La danse peut-elle dire autant que la musique et le chant ? C’est son ambition comme discipline autonome et ses relations multiples avec les autres arts de la scĂšne qui sont interrogĂ©s. La question reste ouverte d’autant que les champs des possibles, que laisse envisager l’art chorĂ©graphique, paraissent dĂ©sormais incalculables.

Collectif, Sous la direction de Cléren (Marie), Mounier-Vehier (Caroline), Soudy-Quazuguel (Laura), Torrent (Céline).
RĂ©sumĂ© de l’Editeur : “L’ouvrage Formes, emplois et Ă©volutions du livret de ballet de la Renaissance Ă  nos jours analyse le livret de ballet selon une perspective diachronique afin de dĂ©terminer les Ă©tapes de sa mĂ©tamorphose. À dessein Ă©clectique, il s’adresse autant aux spĂ©cialistes qu’aux amoureux de la danse et des mots.

LIVRE Ă©vĂ©nement, critique. Formes, emplois et Ă©volution du livret de ballet de la Renaissance Ă  nos jours – 268 pages – Parution: 17/11/2021 – Éditeur CLASSIQUES GARNIER – Collection: Rencontres, n° 521

SBN: 978-2-406-12002-5
ISSN: 2103-5636
DOI: 10.48611/isbn.978-2-406-12004-9

INFOS et ACHAT sur le site de l’éditeur CLASSIQUES GARNIER :
https://classiques-garnier.com/formes-emplois-et-evolution-du-livret-de-ballet-de-la-renaissance-a-nos-jours.html

VIDEO. Armide, Médée : les ballets de Noverre ressuscitées (Versailles, 2012)

Vidéo. Les ballets de Noverre ressuscités à Versailles 2012)

Noverre_Perroneau_PortraitOfJeanGeorgesNoverreVersailles : l’art chorĂ©graphique Ă  l’heure des LumiĂšres. L’OpĂ©ra royal de Versailles accueillait en dĂ©cembre dernier (13 et 15 dĂ©cembre 2012), la recrĂ©ation des ballets d’action de Jean-Georges Noverre, l’inventeur du ballet moderne au dĂ©but des annĂ©es 1760… Renaud et Armide et MĂ©dĂ©e et Jason, deux portraits de magiciennes amoureuses, trahies et blessĂ©es… Figures prĂ©romantiques de la passion tragique. Grand reportage vidĂ©o
Dans les annĂ©es 1760, avant la rĂ©volution Gluckiste, l’opĂ©ra français reçoit un type de spectacle total, le ballet d’action dont l’excellence des disciplines associĂ©es marque un sommet de l’Ă©criture chorĂ©graphique. Sur la musique de Jean-Joseph Rodolphe, le chorĂ©graphe Jean-Georges Noverre (1727-1810) imagine ce thĂ©Ăątre parfait oĂč le seul langage du corps dansĂ© exprime les mĂȘmes passions que celle de la tragĂ©die lyrique contemporaine. Le CMBV Centre de musique baroque de Versailles, s’associe au Centre de musique romantique française Palazzetto Bru Zane et restitue l’Ă©loquence d’un genre oubliĂ© qui a marquĂ© les esprits.  Au programme, les mĂȘmes sujets mythologiques que l’opĂ©ra met en scĂšne: MĂ©dĂ©e et Jason (ballet tragique crĂ©Ă© Ă  Stuttgart en 1763) et Renaud et Armide (hĂ©roĂŻ-pantomime crĂ©Ă©e Ă  Lyon en 1760) et repris Ă  l’OpĂ©ra royal de Versailles en 1775.