BOURGET DU LAC, 74. Festival des Voix du Prieuré, 20 mai-5 juin 2016

bourget-lac-du-voix-du-priere-du-lac-2016-presentation-annonce-reservation-billetterie-classiquenews-vignette-carreBOURGET DU LAC, 74. Festival des Voix du PrieurĂ©, 20 mai-5 juin 2016… « Donner de multiples rendez-vous Ă  l’art vocal dans ce qu’il peut offrir de plus raffinĂ©, de plus fort ». Le Festival qui se dĂ©roule dans des lieux patrimoniaux classĂ©s monuments historiques (Eglise, PrieurĂ©, CloĂźtre de Saint-Laurent) se veut, selon les mots de son directeur-fondateur, Bernard TĂ©tu, « lieu de crĂ©ation et dialogues ». Autour d’un compositeur invitĂ© et de son Ɠuvre Stabat Mater, Piotr Moss, du groupe hĂ©tĂ©rodoxe Les Slix’s, de la violoncelliste OphĂ©lie Gaillard, une vaillante et enrichissante Ă©dition au cƓur du printemps.

Comment le préférez-vous ?
Le PrieurĂ©, vous le prĂ©fĂ©rez en chiffres ? Alors : 2 concerts  partagĂ©s, 3 ateliers par artistes professionnels, 4 concerts pour le jeune public, 6 concerts-phares de grands ensembles non moins professionnels, 350 enfants et jeunes du bassin chambĂ©ryen et aixois, 900 piĂšces gourmandes sucrĂ©es ou salĂ©es prĂ©parĂ©es pour ApĂ©ro Vocal, et 5000 spectateurs qui frĂ©quentent le festival chaque annĂ©e. Ou en phrases qui ne reposent pas seulement sur le plancher d’une langue de bois par ailleurs sympathico-culturelle, mais correspondent au questionnement toujours en Ă©veil du directeur-fondateur, Bernard TĂ©tu, ;l’un des chefs les plus cultivĂ©s de la galaxie française, et des plus ouverts – dans le domaine d’origine, ici vocal –à des courants fort divers, mĂȘme si la prĂ©dilection, attestĂ©e par tant d’enregistrements magistraux  (35 disques) demeure la musique française des XIXe et XXe, et la musique romantique allemande. Bernard TĂ©tu est aussi un enseignant Ă©mĂ©rite,aussi exigeant que chaleureux – il a crĂ©Ă© au CNSMD de Lyon la premiĂšre classe pour chefs de chƓur professionnels – , et ce pĂ©dagogue qui avait suivi les conseils d’Alfred Deller et de Cathy Berberian a su combien il importe de se lier aux compositeurs d’aujourd’hui pour assumer pleinement savocation : Kagel, Ohana, Dusapin, Evangelista, Hersant, Amy, FĂ©nelon, Jolas, Boulez sont sur sa liste d’interlocuteurs privilĂ©giĂ©s 


 

 

 

A en rester sans voix
prieure lac du bourget presentation annonce classiqunews 2016 bandeauDonc B.TĂ©tu a bien raison de rappeler que les Voix du PrieurĂ©, fondĂ©es  il y a treize ans, sont « éveilleurs de curiositĂ©. Car la voix humaine a des possibilitĂ©s infinies, Ă©clatĂ©es : rencontres inattendues et fĂ©condes, improvisations, concerts en miroir (miroirs brisĂ©s parfois), rĂ©invention des traditions, nouvelles utilisations de la voix  » Et de vocaliser un Catalogue rĂ©jouissant de 1003 modalitĂ©s entrevues et souhaitĂ©es : » voix rocailleuses, sĂ©raphiques, voix de velours, cassĂ©es,humaines, cĂ©lestes, d’outre-tombe, voix off, vocifĂ©rations, hurlements, gueulantes, vagissements, cris de joie, d’effroi : c’est Ă  rester sans voix, Ă  chanter Ă  tue-tĂȘte, rire Ă  gorge dĂ©ployĂ©e, avoir voix au chapitre, mais aussi murmures, chuchotements et soupirs de plaisir ! Venez Ă©couter, et complĂ©tez la liste
si ça vous chante ! »

 

 

Stabat Mater dans la déchirure et la noblesse
Le  plus « classique » des rendez-vous  sera d’ouverture (22 mai), en l’église Saint-Laurent au Bourget. C’est B.TĂ©tu qui conduira le dĂ©jĂ  cĂ©lĂšbre Stabat Mater, une partition dirigĂ©e Ă  la crĂ©ation en 2003par M.Rostropovitch, du compositeur polonais (en 2016 invitĂ© du PrieurĂ©) Piotr Moss. NĂ© en 1949,  Ă©lĂšve de G.Bacewicz et K.šPenderecki, ce « Polonais  de Paris » (il vit en France depuis 1981) est laurĂ©at de nombreux concours de composition, il a Ă©crit pour l’orchestre symphonique et choral, ainsi que pour la musique de chambre, et son Stabat Mater « nous emmĂšne dans le monde de la douleur, de la dĂ©chirure, de la dignitĂ© et de la noblesse ». En Ă©cho, hommage Ă  la voix profonde du violoncelle : Henri Dutilleux (le concert est dĂ©diĂ© Ă  ce crĂ©ateur qui nous a quitté exactement trois ans avant le 22 mai 2016 : 3 Strophes sur le nom de Paul Sacher. Et aussi Arvo PĂ€rt (Da Pacem Domine), John Tavener (Svyati), Villa-Lobos (Bacchanas Brasileiras). Et bien sĂ»r au PĂšre Absolu ; Johann Sebastian, avec des extraits des Suites pour violoncelle seul. La grande OphĂ©lie Gaillard, joue Bach,  et dirige sa communautĂ© pĂ©dagogique violoncelliste de Haute Ecole genĂšvoise. A cĂŽtĂ© des Solistes-Bernard-TĂ©tu, l’Ensemble 20.21 de Cyrille Colombier – rassemblement de chefs de chƓur, membres de chorales et professeurs d’écoles de musique -, et le chƓur de chambre Muances de Jean-Raphael Lavandier.

 

 

Haute Tension et flirt
Le moins « classique », trois  jours aprĂšs, promet une Haute Tension, et un flirt entre jazz, punk, pop, et
classique revisitĂ©. Ce sont six voix allemandes a cappella, les Slix’s, qui mĂšnent Ă  cette fusion stylistique, hautement approuvĂ©e par l’autoritĂ© de Gabriel Crouch, membre des britanniques et cĂ©lĂšbres King’s Singers, et du fondateur des King’s, Ward Swingle. En jaillit « un son formidablement naturel et unifié » pour « une prise de risque permanente pour repousser les frontiĂšres artistiques, et une volontĂ© totale d’innover ». Cette intertextualitĂ© historique et stylistique s’est notamment traduite par l’invention d’une bande-son pour un film allemand, devenue cd-culte, Quer Bach, et alliant la musique instrumentale du Pater, des extraits shakespeariens et des compositions originales Slix’s. Ici, le Kantor est « transportĂ© slix’sement » pour une Offrande et des Variations Goldberg audacieuses.

 

 

Pablo toujours
C’est la frontiĂšre du jazz, de la musique contemporaine et des improvisations qu’explore le 3e concert (27 mai) de Pascal Berne et Alain Goudard. PablodiĂšse1 rend hommage Ă  Picasso, « son art, sa poĂ©sie, son engagement politique, sa passion pour les femmes et son inouĂŻe palette de sensibilitĂ©s et d’expressions », en un spectacle qui se dĂ©clare Ă  l’image de son modĂšle, « profondĂ©ment humain ».  On y retrouve un « cher et vieux » compagnon de route du PrieurĂ©, RĂ©sonance Contemporaine et Percussions de Treffort, si gĂ©nĂ©reusement animĂ© par son fondateur (en 1979 !), qui a travaillĂ© pour la rencontre naturelle des musiciens professionnels en situation de handicap mental et des « valides ». RC et Treffort ont travaillĂ© avec les Percussions de Strasbourg, Barre Phillips, Luis Sclavis, Carlo Rizzo, MichĂšle Bernard ou Jacques Di Donato, pour mieux associer Ă  l’art et la culture les « personnes handicapĂ©es, malades, incarcĂ©rĂ©es ou dans des situations sociales et matĂ©rielles difficiles ». Alain Goudard et Pascal Berne agissent ici en intervention auprĂšs des chorales enfants et ados d’avant-pays savoyard  (les Vocaloupiots, les Vocalados). La Forge (compositeurs rhĂŽne-alpins) dĂ©lĂšgue Ă  son Quartet Novo instrumental « une musique en marche entre Ă©criture fixĂ©e et improvisations.

 

 

Hommage Ă  Dutilleux
henri-dutilleux1-362x439Tout pourtant n’est pas rose au bord septentrional du Lac, en ce 2016 menacĂ© par le dĂ©sengagement de la puissance publique. Il a fallu en particulier  Ă©courter et modifier la Nuit du PrieurĂ© qui tous les ans conclut le Festival :  un Buffet du Terroir remplace le Buffet Italien, et surtout on annule le concert nocturne de Viva La Festa  (Enza Pagliara, Undas Maris). La Marelle et ses TĂȘtes de Chien y rĂ©veillent cependant « les mots du terroir et de la vieille chanson française », et un bal animĂ© par les Quadrilles d’Elsa fait tournoyer qui vous voudrez
 Exeunt aussi les Chants Polyphoniques Corses de A Filetta , et en ouverture, le spectacle jeune public du ThĂ© des Poissons. Subsistent le Doudou vocal (Brin d’air) pour 1 Ă  3 ans, « voyage musical oĂč glisseront les mĂ©lodies portĂ©es par le vent », les ApĂ©ros vocaux (chorales Ma non troppo, Les Mayanches, Terpsichore), le Cabaret Vocal Express de Mlle Arthur (Jocelyne Tournier, Marc Toillon), la RandonnĂ©e vocale en concert partagĂ© (CRR de Lyon,Conservatoire   d’Aix les Bains) et bien sĂ»r les Rencontres et/ou Ateliers ( les Slix’s). La librairie chambĂ©ryenne Garin propose le 22 mai un hommage Ă  Dutilleux, armaturĂ© par le livre dĂ©cisif (Actes-Sud : « la forme naturelle d’un roman oĂč tout est vrai ») que vient de consacrer au MaĂźtre le critique (Le Monde) et musicologue Pierre Gervasoni.

 

 

Les Voix du Prieuré, Eclats de Voix, du 20 mai au 5 juin 2016. Le Bourget du Lac, 74). Renseignements et réservations : T. 04 79 250199 ; www.voixduprieure.fr