LIVRE événement, annonce. JOHN CAGE par Anne de Fornel (Fayard)

cage john anne de fornel fayard 9782213705057-001-TLIVRE Ă©vĂ©nement, annonce. JOHN CAGE par Anne de Fornel (Fayard). L’artiste est peu acadĂ©mique, « emblĂšme d’une AmĂ©rique  libre et inventive ». John Cage (1912-1992) est un compositeur parmi les plus connus, et aussi les plus controversĂ©s du XXĂšme siĂšcle. Explorateur, expĂ©rimental, chercheur, penseur de la musique, Cage ouvre des perspectives jamais vues auparavant 
. « Il a explorĂ© des territoires inconnus en crĂ©ant un rĂ©pertoire pour le piano prĂ©parĂ©, en utilisant l’électronique de maniĂšre novatrice et en introduisant l’impersonnel dans son processus de composition. Son important corpus de piĂšces indĂ©terminĂ©es tĂ©moigne d’un refus des hiĂ©rarchies du monde musical de son temps. Il a contribuĂ© Ă  Ă©largir l’univers sonore, a dĂ©veloppĂ© la dimension de la performance et a donnĂ© davantage de libertĂ© Ă  l’interprĂšte. » En outre le compositeur Ă©tait aussi un plasticien crĂ©ateur tout azimut donc concevant plusieurs installations-expositions dont les enjeux Ă©taient ceux d’une tabula rasa. Avec le chorĂ©graphe Merce Cunningham, il rĂ©invente la relation fĂ©conde entre musique, crĂ©ation et danse. Curieux, ouvert, inventeur (l’équivalent de Picasso en peinture), Cage est un pionnier, un prophĂšte et un visionnaire qui repense la musique non pour elle-mĂȘme mais dans la riche mise en orbite, cultivant une multitude de possibilitĂ©s avec les disciplines extramusicales, et tout aussi crĂ©atives.
Il s’est tournĂ© vers le bouddhisme zen, « qui deviendra le fondement de sa crĂ©ation non intentionnelle ».
A partir de diffĂ©rents fonds d’archives amĂ©ricains, l’auteure Anne de Fornel prĂ©sente l’homme, son oeuvre rĂ©vĂ©lant un regard multiples et stimulant pour celui qui en contemple Ɠuvres, en Ă©coute les partitions. C’est une Ɠuvre de rĂ©fĂ©rence et fĂ©condante qui a laissĂ© une trace profonde parmi les autres disciplines que la musique : danse, poĂ©sie, arts plastiques, etc


________________________________________________________________________________________________

CLIC_macaron_2014LIVRE Ă©vĂ©nement, annonce. JOHN CAGE par Anne de Fornel (Fayard). Parution : fin fĂ©vrier 2019. 728 pages, 49 euros – EAN NUMÉRIQUE :
9782213706924 – https://www.fayard.fr/musique/john-cage-9782213705057

 

 

cage john anne de fornel fayard 9782213705057-001-T

 

 

________________________________________________________________________________________________

BIOGRAPHIE de l’auteure, rĂ©digĂ©e par l’éditeur : Anne de Fornel est une musicologue et pianiste franco-amĂ©ricaine. Elle est titulaire d’un doctorat de Musique et Musicologie de l’UniversitĂ© de Paris-Sorbonne (Paris IV), d’un Master de piano du CNSMD de Lyon et d’un Master spĂ©cialisĂ© « MĂ©dias, Art et CrĂ©ation » de HEC Paris. Elle est l’auteur de nombreux articles et publications sur la musique et les arts plastiques des XXe et XXIe siĂšcles.

RĂ©cital du pianiste Ivan Ilic Ă  Paris

Ivan Ilic, le pianiste funambuleParis, le 29 mai 2015, 20h. RĂ©cital du pianiste Ivan Ilic.  Sons de l’invisible… La Fondation des Etats-Unis Ă  Paris accueille le pianiste Ivan Ilic pour un rĂ©cital qui reprend en grande partie l’enchaĂźnement des piĂšces enregistrĂ©es dans son dernier album intitulĂ© The transcendentalist : sĂ©lection de perles confinant Ă  l’abstraction et au renoncement signĂ© Scriabine, Cage, Wollschleger, Feldman (et son Ă©nigmatique Palais de Mari)… Le clavier d’Ivan Ilic vibre au diapason des sphĂšres et de l’indicible…  DerriĂšre le jeu acrobate et la rĂ©alitĂ© matĂ©rielle du clavier, la pure Ă©manation de mondes inconnus, brossĂ©s comme des visions Ă  la fois introspectives et contemplatives se profilent ; des questionnement intimes qui font de la musique, l’émanation d’humanismes critiques Ă  l’Ɠuvre, s’invitent : tel est le dĂ©fi de ce disque trĂšs personnel qui implique et rĂ©vĂšle derechef la grande sensibilitĂ© du pianiste Ivan Ilic, son exigence artistique comme sa fougue et son questionnement interprĂ©tatif (ainsi s’exprimait au moment de la sortie du disque notre rĂ©dacteur Lucas Irom).

ilic ivanIvan Ilic rĂ©vĂšle les sensibilitĂ©s diverses des compositeurs qu’il a choisis mais qui tous convergent en un questionnement suspendu, emperlant les sons des mondes invisibles ; voici … ” le mysticisme de Scriabine, la pensĂ©e bouddhiste de Cage, l’approche hautement intuitive de Feldman aux questionnements hypnotiques, l’offrande synthĂ©tique d’un Wollschleger dont l’écriture synesthĂ©sique paraĂźt rĂ©capitulative de tous.
La sĂ©rĂ©nitĂ© chantante et liquide, dĂ©jĂ  Ă©thĂ©rĂ©e, mystique du premier Scriabine (PrĂ©lude opus 16), puis sa face plus insouciante et comme libĂ©rĂ©e (PrĂ©lude opus 11) ; les climats suspendus Ă©nigmatiques de Cage (Dream, 1948), Ă©noncĂ©s Ă  l’infini comme des questions sans rĂ©ponses, des broderies ou des arabesques projetĂ©es dansantes dans l’espace (In a Landscape, mĂȘme date, liquide et cyclique) aux rĂ©sonances de gong asiatiques (alors que s’agissant de Feldman, l’idĂ©e de gong basculerait plutĂŽt vers l’annonce funĂšbre de glas).
Scriabine s’avĂšre le plus inventif, le plus visionnaire et le plus expĂ©rimental, un mentor pour tous, une puissante source d’inspiration…. (…) MĂȘme accomplissement pour le dernier tableau, le plus long de tous : Palais de Mari (1986) signĂ© Feldman, oĂč le questionnement interroge la forme mĂȘme, et le silence et la rĂ©sonance ultime ; oĂč le bruit de la mĂ©canique du clavier participe d’une question qui touche l’essence et le sens de la musique comme langage de connaissance et de dĂ©passement. Le jeu puissant, intense confine Ă  l’extĂ©nuation d’une formulation condamnĂ©e Ă  se rĂ©pĂ©ter sans trouver d’écho libĂ©rateur. “

PrĂšs d’un an aprĂšs la sortie de son disque Ă©vĂ©nement intitulĂ© The Transcendentalist, le pianiste Ivan Ilic, trop rare en France et surtout Ă  Paris, offre le 29 mai 2015, un superbe voyage musical inspirĂ© de son dernier disque. L’album avait retenu l’attention de la RĂ©daction cd de classiquenews qui n’hĂ©sitait pas Ă  lui dĂ©cernĂ© le CLIC de classiquenews de mai 2014.

LIRE notre compte rendu critique complet du dernier CD “The Transcendentalist” d’Ivan Ilic par Lucas Irom . The Transcendentalist. Ivan Ilic, piano. Scriabine, Cage, Wollschleger, Feldman. 1 cd  Heresy. DurĂ©e: 1h04. EnregistrĂ© en novembre 2013 Ă  Paris.

 

 

 

 

boutonreservationRĂ©cital du pianiste Ivan Ilic Ă  Paris
Festival “La FĂȘte de la CitĂ©â€
Fondation des Etats-Unis Ă  Paris
15 Boulevard Jourdan – 75014 Paris
01 53 80 68 80

EntrĂ©e libre – rĂ©servation conseillĂ©e :
http://www.feusa.info/?p=1042

Au programme :

Frédéric Chopin
Nocturne Opus 9 no 1
Nocturne Opus 62 no 2

John Cage
In a Landscape (1948)

Alexandre Scriabine
Prélude Opus 16 no 1
Prélude Opus 31 no 1
Guirlandes Opus 73 no 2

Morton Feldman
Palais de Mari (1986)

 

 

 

Illustrations : Ivan Ilic ; Morton Feldman, photo d’Earle Brown (DR) / Paris, mai 1968.