CRITIQUE, concert. Festival Verao Classico 2022. (Lisbonne), le 13 août 2022 (21h). Mozart, Rota, Dvorak. P Moraguès, L Anders Tomter, P Graffin, T Carroll, Filipe Pinto-Ribeiro : piano.  

CRITIQUE, concert. Festival Verao Classico 2022. (Lisbonne), le 13 août 2022 (21h). Mozart, Rota, Dvorak. P Moraguès, L Anders Tomter, P Graffin, T Carroll, Filipe Pinto-Ribeiro : piano. Le Verao Musical est le principal rendez-vous musical de l’été à Lisbonne (voire dans tout le Portugal), et il se déroule depuis 8 années maintenant en plein cœur de la ville (par ailleurs le principal mécène de la manifestation musicale), dans des lieux historiques de la capitale portugaise. Depuis l’an passé, c’est le somptueux Picadeiro Real de Belém qui accueille les spectateurs, lesquels se retrouvent entourés par des carrosses royaux dans une immense salle du 18ème siècle, magnifiquement décorée et à la superbe acoustique.

 

 

 

VERAO-CLASSICO-LISBOA-2022-pinto-ribeiro-concert-review-critique-classiquenews

 

 

 

Du 1er au 13 août se sont ainsi déroulés 4 concerts « Masterfest » et 6 concerts « Talenfest », la particularité de cet attachant festival de musique de chambre étant de se faire côtoyer les grands maîtres aguerris et de jeunes musiciens en devenir provenant de Conservatoires du monde entier. Cette « Académie » a réuni pour sa 8ème édition pas moins de 250 jeunes musiciens internationaux (un record jusqu’à présent !), qui ont eu la chance de suivre des cours dispensés par leurs pairs. C’est aussi l’édition qui aura connu le plus grand nombre de visiteurs, avec un public étranger de plus en plus nombreux, ce qui montre l’attractivité de ce festival à l’international, dirigé depuis le début par le pianiste portugais Filipe Pinto-Ribeiro.

Le concert de clôture du 13 août, auquel nous avons pu assister, mettait en regard des ouvrages de W. A. Mozart, Nino Rota et Antonin Dvorak. Et c’est par un Trio issu de la plume de Mozart que débute la soirée, réunissant Pascal Moraguès à la clarinette, Lars Anders Tomter à l’alto, et Milana Chernyavska au piano ; un effectif somme toute assez rare, mais qui n’en a pas moins suscité quelques pages importantes, dont celle, fondatrice, de Mozart : le Trio « des quilles» (1786). Radieux, souriant, serein, sans aspérités mais pas sans caractère – bref, tout d’une œuvre composée au cours d’un mois d’août et idéalement programmée en cette fin de journée estivalo-lisboète.
Le concert se poursuit avec le rare Trio pour flûte (Silvia Careddu), violon (Stephan Picard) et piano (Milana Chernyavska) de Nino Rota. Le célèbre compositeur italien (1911-1979) fut bien davantage que le collaborateur privilégié de Federico Fellini. Élève de Pizzetti et Casella, directeur du conservatoire de Bari de 1950 à sa mort, il écrivit notamment 9 opéras (dont Un chapeau de paille resté au répertoire), 4 symphonies, nombre de concertos et œuvres de musique de chambre. Difficile, cela dit, de reconnaître La strada ou La dolce vita dans son bref Trio pour flûte, violon et piano (1958) : l’Allegretto cantabile con moto et l’Allegro assai moderato, très entraînants et vifs, encadrent un Largo sostenuto contrapuntique et serpentin, et les trois compères investissent ici avec bonheur ce néoclassicisme divertissant.
La soirée s’achève avec l’imposant Quintette avec Piano n°2 op. 81 d’Antonin Dvorak, qui réunit. Lars Anders Tomter à l’alto, Philippe Graffin et Stephan Picard au violon, Thomas Carroll au violoncelle et Filipe Pinto-Ribeiro au piano. Créé à Prague en 1888 et inspiré pour partie du fonds populaire slave (Dumka de l’Andante con moto et Furiant du Scherzo). Par sa tonalité (la majeur), par son caractère exubérant et par la générosité de ses thèmes, le Second quintette avec piano de Dvorak entretient également une parenté tant avec le Quintette « La Truite » de Schubert qu’avec le 2ème quatuor avec piano de Brahms. Les 5 musiciens, très complices par les regards échangés, parviennent à en dégager le parfum typiquement tchèque, et le public ne s’y trompe pas qui leur fait un triomphe, bientôt rejoints par leurs brillants confrères. Vivement la 9ème édition à l’été 2023 !

 

 

 

verao-classico-2022-concert-musique-de-chambre-pinto-ribeiro-critique-concert-review-classiquenews-2

 

 

 

 

 

 

 ________________________________________
CRITIQUE, concert. Festival Verao Classico 2022. Picadeiro Real de Belém (Lisbonne), le 13 août 2022 (21h). Mozart / Rota / Dvorak. Pascal Moraguès : clarinette, Lars Anders Tomter : alto, Silvia Careddu : flûte, Milana Chernyavska : piano, Philippe Graffin : violon, Stephan Picard : violon, Thomas Carroll : violoncelle, Filipe Pinto-Ribeiro : piano. Photos : © Festival Verao Classico 2022 / Rita Carmo.

 

 

 

 

 

 

CRITIQUE, Festival de Musica dos CAPUCHOS. Almada (Portugal), le 9 juillet 2022. BeethovenFest. A Keney, A Brendel, F Pinto-Ribeiro, A Samuil, Orch de la Fondation Gulbenkian, C Vandelli.

CRITIQUE, Festival de Musica dos CAPUCHOS. Auditorium de la Faculté des Sciences, Almada (Portugal), le 9 juillet 2022. BeethovenFest : Les Créatures de Prométhée op. 43, Air de concert « Ah ! Perfido » op. 65, et Triple Concerto pour violon, violoncelle, piano et Orchestre op. 56. Alexi Keney (violon), Adrian Brendel (violoncelle), Filipe Pinto-Ribeiro (piano), Anna Samuil (soprano), Orchestre de la Fondation Gulbenkian, Claudio Vandelli (direction).
Après avoir assisté à un concert du second WE du Festival de Musica dos Capuchos consacré à Franz Schubert (http://www.classiquenews.com/critique-festival-de-musica-dos-capuchos-almada-portugal-couvent-des-capucins-le-26-juin-2022-schubert-d-castro-balbi-violion-i-villanueva-alto-j-ok-violoncelle-t-pinto-ribeiro-contr/ ), c’est le Concert de clôture de la manifestation lisboète que nous avons pu entendre, consacré entièrement à Beethoven, et qui n’accueillait rien moins que la plus prestigieuse phalange symphonique du pays : l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian !
Comme tour de chauffe, la formation portugaise – dirigée par l’excellent chef Claudio Vandelli – s’attaque à la fameuse Ouverture du Ballet « Les Créatures de Prométhée » (1801). Le chef italien y fait preuve d’une belle poigne et un d’un vrai sens dramatique, avec un Adagio tendu et très retenu qui contraste avec l’Allegro molto con brio, virtuose et vigoureux.
C’est ensuite au tour de la soprano russe Anna Samuil de faire son entrĂ©e pour interprĂ©ter l’air de concert le plus connu du MaĂ®tre de Bonn, mis en musique en 1796 d’après un poème de Metastase (signalons qu’elle Ă©tait dĂ©jĂ  prĂ©sente au dernier Verao Musical, l’autre rendez-vous incontournable de l’étĂ© musical lisboète – http://www.classiquenews.com/critique-concerts-festival-verao-classico-2021-picadeiro-real-de-belem-lisbonne-le-7-aout-2021-21h-programme-de-musique-de-chambre-dont-le-quintette-pour-piano-dantonin-dvorak-reuni/ – dont la prochaine Ă©dition aura lieu du 1er au 13 aoĂ»t). Vraie tragĂ©dienne, capable de dĂ©clamer la plus intense colère aussi bien que la parole la plus douce (le passage « Per pietĂ , non dirmi addio »), la chanteuse russe offre au nombreux public rĂ©uni ce soir (la soirĂ©e affiche complet) une interprĂ©tation idĂ©ale, grâce Ă  une technique infaillible alliĂ©e Ă  une projection gĂ©nĂ©reuse et Ă  une musicalitĂ© de tous les instants. L’accompagnement instrumental est au diapason de la soprano, le Gulbenkian (au sein duquel se distingue notamment le merveilleux clarinettiste solo) Ă©tant dirigĂ© avec entrain par le fougueux Claudio Vandelli, qui semble bien avoir compris cette page on ne peut plus mozartienne tant dans la forme que dans les sonoritĂ©s.

 

 

musica-dos-capuchos-concert-critique-filipe-pinto-ribeiro-critique-concert-classiquenews-2022-les-saluts

 

 

 

Après une courte pause, le temps d’amener le piano sur scène et de rĂ©organiser les pupitres de l’orchestre, place au majestueux Triple Concerto, ici dĂ©fendu par l’amĂ©ricain Alexi Keney (violon), le britannique Adrian Brendel (violoncelle), et le portugais Filipe Pinto-Ribeiro (piano). D’emblĂ©e, une subtile alchimie s’instaure entre eux, et c’est un Beethoven au discours terriblement moderne qu’ils donnent Ă  entendre. Le violoncelle de Brendel est particulièrement mis en avant au travers de ses dialogues avec le violon solaire de l’amĂ©ricain. Son Ă©lĂ©gance, le raffinement brillant de ses lignes aĂ©rĂ©es rĂ©pondent Ă  la beautĂ© plastique du violon de Keney, dont la profondeur de jeu devient singulièrement incisive Ă  chaque fin de phrase, s’enchaĂ®nant sur des parties crescendi jouĂ©es sans filet. Le pianiste trouve lui davantage sa place dans les « mises en tension » et dans les parties de « friction » aux fulgurances impĂ©tueuses – notamment dans les finaux des premiers et derniers mouvements. Si l’édifice d’ensemble est bien Ă©quilibrĂ©, les contrastes sont bien conduits par un orchestre homogène dont la flexibilitĂ© expressive est prĂ©sente dans tous les registres. Le temps est suspendu dans le Largo d’une grande tendresse. Que ce soit seul ou tous ensemble, les trois complices dĂ©veloppent une plĂ©nitude expressive qui occupe tout l’espace. Conversant Ă  nouveau avec enthousiasme, chaque soliste s’en donne Ă  cĹ“ur joie dans la cĂ©lĂ©bration impĂ©rieuse du dernier mouvement, un Rondo allo Polacca enlevĂ© avec une frĂ©nĂ©sie enthousiasmante, qui leur vaut d’emblĂ©e une standing ovation de la part d’un public conquis et heureux.
Avec cette collaboration avec l’Orchestre Gulbenkian, le Festival de Musica dos Capuchos confirme son excellence et sa place de choix dans le paysage musical portugais… Vivement la 3ème édition à l’été 2023 !

 

 

capuchos-almada-portugal-festival-felipe-pinto-ribeiro-critique-concert-beethoven-2022-piano-pinto-ribeiro

 

 

 

_________________________________________
CRITIQUE, Festival de Musica dos CAPUCHOS. Auditorium de la Faculté des Sciences, Almada (Portugal), le 9 juillet 2022. BeethovenFest : Les Créatures de Prométhée op. 43, Air de concert « Ah ! Perfido » op. 65, et Triple Concerto pour violon, violoncelle, piano et Orchestre op. 56. Alexi Keney (violon), Adrian Brendel (violoncelle), Filipe Pinto-Ribeiro (piano), Anna Samuil (soprano), Orchestre de la Fondation Gulbenkian, Claudio Vandelli (direction).

CRITIQUE, Festival de MĂşsica dos CAPUCHOS, ALMADA (Portugal), Couvent des Capucins, le 26 juin 2022. Schubert. D Castro-Balbi (violion), I Villanueva (alto), J Ok (violoncelle), T Pinto-Ribeiro (contrebasse), F Pinto-Ribeiro (piano).

CRITIQUE, Festival de MĂşsica dos CAPUCHOS, ALMADA (Portugal), Couvent des Capucins, le 26 juin 2022. Pièces de musique de chambre de Franz Schubert. David Castro-Balbi (violion), Isabel Villanueva (alto), Jisoo Ok (violoncelle), Tiago Pinto-Ribeiro (contrebasse), Filipe Pinto-Ribeiro (piano).   -   Après une première Ă©dition convaincante et rĂ©ussie (https://www.classiquenews.com/critique-festival-de-musica-de-capuchos-almada-portugal-couvent-des-capucins-les-2-et-3-juillet-2021/), la 2ème mouture du Festival dos Capuchos Ă  Almada (Portugal) – concoctĂ©e par son infatigable directeur Filipe Pinto-Ribeiro – conforte son ambition en s’étalant cette annĂ©e sur quatre week-ends, du 16 juin au 10 juillet 2022. Une ambition qui s’étend aussi aux formations et artistes invitĂ©s, tels que l’Orchestre de Chambre de Vienne, le DSCH – Shostakovich Ensemble ou le fameux Orchestra Gulbenkian (pour ce qui est des formations), et Pierre HantaĂŻ, Victor Julien-Laferrière, Konstantin Lischfitz ou encore GĂ©rard CaussĂ©, du cĂ´tĂ© des solistes instrumentaux. En lieu et place du certes magique parvis du couvent, mais soumis aux alĂ©as climatiques (sans compter le couloir aĂ©rien juste au-dessus et les aboiements intempestifs des chiens des villas environnantes !…), c’est donc dans une belle salle emmĂ©nagĂ©e Ă  l’intĂ©rieur du couvent que se dĂ©roule dĂ©sormais les concerts, aux cĂ´tĂ©s de l’Auditorium de la FacultĂ© des sciences de Lisbonne (situĂ© Ă  quelques encablures du couvent).

 

 
 

pinto-ribeiro-capuchos-festival-critique-concert-classiquenews

 

 
 

Le concert du 26 juin était entièrement dédié à Franz Schubert, avec comme première pièce le célèbre Notturno D. 897, délivré par les cinq compères (dirigés au violon par le toujours excellent David Castro-Balbi) dans un climat méditatif particulièrement nuancé. Dans la non moins fameuse Sonate Arpeggione qui suit, l’altiste andalouse Isabel Villanueva et le pianiste Filipe Pinto-Ribeiro voient au-delà de l’aspect solaire et animé, et c’est un sentiment de lyrisme et de plénitude sonore, enveloppé d’une intense nostalgie même dans la plus grande effusion, qui se dégage de cette superbe interprétation. On reste assez subjugué par la maîtrise instrumentale ou l’épanchement mélodique de la jeune altiste tout au long de cet ouvrage, avec une intensité fervente culminant dans un Adagio quasi intemporel. Et au-delà de la parfaite entente entre les deux interprètes, avec une mention spéciale pour le splendide travail chambriste du pianiste portugais, c’est surtout la mise en valeur de l’« ambivalence » schubertienne, avec ses alternances de tensions et de répits, de sourires expansifs et de larmes rentrées que l’on trouve captivant.

DonnĂ©e sans entracte, la soirĂ©e se poursuit avec le roboratif Quintette pour piano et cordes en La majeur op. 114 D.667 (dit « La Truite ») qui rĂ©unit – aux artistes dĂ©jĂ  citĂ©s – la violoncelliste corĂ©enne Jisoo Ok et le contrebassiste portugais Tiago Pinto-Ribeiro. Ce Quintette pour piano et cordes est certainement l’œuvre la plus populaire de Schubert : elle lui a Ă©tĂ© commandĂ©e par le violoncelliste Sylvestre Paumgartner qui suggĂ©ra au compositeur d’y insĂ©rer la musique du Lied La Truite Ă©crite quelques annĂ©es plus tĂ´t. C’est un ouvrage gai, vivant et mĂ©lodieux qui reflète une Ă©poque qui paraĂ®t ĂŞtre la plus heureuse vĂ©cue par le compositeur, et on y sent en effet une joie de vivre et un optimisme plein d’allant. La lecture qu’en offrent ici les cinq joyeux drilles est Ă  la fois brillante, enjouĂ©e, et gĂ©nĂ©reuse, les cinq interprètes se complĂ©tant splendidement dans une unitĂ© exemplaire. Chaque mouvement, chaque motif, chaque thème est restituĂ© avec efficacitĂ©, Ă©motion, intelligence et tendresse. Le bonheur et la joie de faire de la musique ensemble se lit sur leurs visages qui n’ont pas de mal Ă  faire vibrer une audience conquise, qui leur fait une ovation amplement mĂ©ritĂ©e après le dernier accord !

Un mot Ă©galement sur le beau concert de la veille, Ă  l’Auditorium de la FacultĂ© des sciences de Lisbonne : une soirĂ©e tango dirigĂ©e depuis son bandonĂ©on par le musicien argentin Hector del Curto – qui Ă©tait bien Ă©videmment essentiellement consacrĂ© Ă  Astor Piazzolla (mais pas que…). En plus du violoniste, de la violoncelliste et du contrebassiste prĂ©citĂ©s, s’y sont adjoints la pianiste chilienne Rosa Maria Barrantes et le tout jeune (15 ans) clarinettiste argentino-corĂ©en Santiago del Curto (fils du bandonĂ©oniste et de la violoncelliste !). Dans chacune des Ĺ“uvres ici retenues (Verano Porteño, AdiĂłs Nonino, La Muerte del Angel…), Piazzolla alterne des mouvements vigoureusement rythmĂ©s, reprenant en litanies de courts motifs obsessionnels, Ă  de grandes mĂ©lodies d’une mĂ©lancolie dĂ©chirante, tout en Ă©vitant toujours toute sensiblerie. Et avec de tels instrumentistes, le succès Ă©tait assurĂ© pour cette musique qui parle le langage du cĹ“ur.

 

 
 

 

 
 

_______________________________________________________
CRITIQUE, Festival de Música dos CAPUCHOS, ALMADA (Portugal), Couvent des Capucins, le 26 juin 2022. Pièces de musique de chambre de Franz Schubert. David Castro-Balbi (violion), Isabel Villanueva (alto), Jisoo Ok (violoncelle), Tiago Pinto-Ribeiro (contrebasse), Filipe Pinto-Ribeiro (piano).

 

 
 

 

 
 

Concert CHOSTAKOVITCH, DSCH Ensemble

SHOSTA-CHOSTAKOVITCH-CD-PARATY-critique-cd-review-cd-critique-par-classiquenews-PARATY_718232_Shostakovich_Ensemble_COUV_HMPARIS, INVALIDES. CHOSTAKOVICH Ens. Sam 15  dĂ©c 18. CHOSTAKOVITCH rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©… IntĂ©grale de la musique de chambre pour piano et cordes de Dmitri CHOSTAKOVITCH. Pour lancer son nouvel enregistrement discographique (coffret CHOSTAKOVITCH 2 CD Ă©ditĂ© par PARATY, le DSCH Ensemble / Ensemble Schostakovitch joue les pièces du disque, première intĂ©grale de la musique pour cordes et piano de Dmitri Chostakovtich, une somme musicale dont la valeur est indiscutable tant l’implication et la complicitĂ© des solistes rĂ©unis par le pianiste portugais Filipe PINTO-RIBEIRO dĂ©fendent avec conviction et sensibilitĂ©, les mondes expressifs, incandescents voire hallucinĂ©s et Ă©nigmatiques, abstraits et introspectifs… du compositeur russe (cf le mouvement lent de la Sonate pour violon et piano, ici enregistrĂ© et jouĂ© par F Pinto-Ribeiro et le violoniste canadien Corey Cerosek).
Autre argument soulignant la musicalité de l’approche collective, toutes les cordes sont de facture historique plutôt prestigieuse s’agissant de Cory Cerovsek (Stradivarius « Milanollo, 1728), Isabel Charisius (alto « ABQ », Laurentius Storioni, 1780), solistes inspirés aux côtés du violoncelliste Adrian Brendel …
C’est peu dire que Chostakovitch a déposé dans sa musique de chambre pour piano les clés de son être profond (dont le motif DSCH, découlant des notes de la gamme correspondant aux initiales). Les niveaux de lecture sont multiples. La grande richesse de la musique exige des instrumentistes une concentration absolue et un engagement émotionnel, permanent. Les défis sont élevés, voilà qui promet et assure aux spectateurs une nouvelle expérience de chambrisme ardent autant qu’habité.

 

 

 

1960_schostakowitsch_dresden

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Musée de l’Armée, INVALIDES
Samedi 15 décembre 2018, 16h
Salle Turenne
Prix unique : 10 euros
(8 euros : solidaritĂ© et – de 26 ans)

DSCH – Shostakovich Ensemble
Avec Filipe Pinto-Ribeiro (piano), Corey Cerovsek (violon), Adrian Brendel (violoncelle)
Concert de lancement du coffret cd Intégrale Chostakovitch
Concerto de Lançamento do duplo CD Integral de Schostakovich

 

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.musee-armee.fr/programmation/concerts/detail/de-mozart-a-chostakovitch.html

 

 

 

Programme :

Chostakovitch, Trio n°1 Poème, en ut mineur, opus 8, pour piano et cordes
Mozart, Trio en ut majeur, K. 548, pour piano et cordes
Chostakovitch, Sonate en ré mineur, opus 40, pour violoncelle et piano
Mozart, Sonate en mi mineur, K. 304, pour violon et piano
Chostakovitch, Trio n°2 en mi mineur, opus 67, pour piano et cordes

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

shostakovitch-ensemble-filipe-pinto-ribeiro-cory-cerovsek-adrian-brendel-concert-annonce-classiquenews

Concert repris le 18 décembre 2018 à Lisbonne

18 DEZEMBRO 2018 I 21h
CENTRO CULTURAL DE BELÉM, LISBOA / PORTUGAL
DSCH – Shostakovich Ensemble: com Filipe Pinto-Ribeiro, Corey Cerovsek e Adrian Brendel
Concerto de Lançamento do duplo CD Integral de Schostakovich
Obras de Mozart e Schostakovich [+ info]
https://www.ccb.pt/Default/pt/Programacao/Musica?a=1584

 

 

 

schostakovich ensemble dsch dmitri chostakovitch classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Présentation du concert par le Musée de l’armée, Invalides
150 ans sĂ©parent les naissances de ces deux gĂ©nies de l’histoire de la musique – Mozart (1756) et Chostakovitch (1906). Les deux compositeurs seront mis Ă  l’honneur pour ce concert de lancement du double album de l’IntĂ©grale de la musique de chambre pour piano et cordes de Dimitri Chostakovich. Le DSCH – Ensemble Chostakovitch a Ă©tĂ© fondĂ© par le pianiste Filipe Pinto-Ribeiro en 2006, l’annĂ©e du centenaire de naissance du compositeur Dmitri Chostakovitch. Sa formation est Ă  gĂ©omĂ©trie variable constituant ainsi une plate-forme de rencontre et d’interaction de musiciens d’excellence. L’ensemble a collaborĂ© avec des musiciens tels Renaud Capuçon, Pascal Moraguès, JosĂ© van Dam, Michel Portal, Gary Hoffman, GĂ©rard CaussĂ© entre autres. Filipe Pinto-Ribeiro est un des musiciens portugais les plus reconnus au niveau national et international. Il a Ă©tĂ© nommĂ© rĂ©cemment en tant que Steinway Artist. Pour ce concert en particulier, l’Ensemble Chostakovitch compte avec la participation du grand violoniste canadien Corey Cerovsek qui jouera le lĂ©gendaire Stradivarius “Milanollo” de 1728, un violon jouĂ© par Christian Ferras, Giovanni Battista Viotti et Nicollò Paganini. Le britannique Adrian Brendel, un des plus grands violoncellistes actuels, parcourt le monde en tant que soliste et chambriste. Dans sa vaste discographie compte Les Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven enregistrĂ©es avec son père Alfred Brendel.

 
 

CRITIQUE CD

________________________________________________________________________________________________

SHOSTA-CHOSTAKOVITCH-CD-PARATY-critique-cd-review-cd-critique-par-classiquenews-PARATY_718232_Shostakovich_Ensemble_COUV_HMNOTRE CRITIQUE DU COFFRET CHOSTAKOVITCH par le DSCH Ensemble / CD événement, SHOSTAKOVICH / CHOSTAKOVITCH : complete chamber music for piano and strings / DSCH – Shostakovich ensemble (2 cd PARATY). Ce pourrait bien être le coffret événement de 2018 : l’intégrale des oeuvres pour musique de chambre pour piano et cordes de Dmitri Chostakovitch – Jamais une telle somme majeure pour l’expression musicale du XXè siècle n’avait été réunie en un seul coffret : c’est chose faite grace à l’initiative du pianiste Filipe Pinto-Ribeiro et son DSCH – Ensemble Chostakovitch / Shostakovich Ensemble. Âpre et intense, profonde voire lugubre, inquiète et angoissée, mais d’une ineffable tendresse humaine, la musique de Dmitri Chostakovitch à l’époque de la terreur stalinienne sait porter le masque de la distance, faussement indifférente, pour mieux ciseler une absolue compréhension de la nature humaine, dans ses contradictions, ses horreurs et sa grandeur. A l’écoute de cette musique pudique et intime (sous la voile d’un cynisme distancié), relevant les défis de l’écoute collective, et du jeu chambriste le plus raffiné, les 4 solistes réunis autour de Filipe PINTO-RIBEIRO, – tous individualités fortes capables aussi de se fondre dans une étonnante sonorité collective-, réalisent en 2 cd, pour le label PARATY, une intégrale événement, véritable accomplissement qui s’avère être la référence nouvelle.

 
 

TEASER VIDEO

________________________________________________________________________________________________

SHOSTAKOVICH-CHOSTAKOVITCH-ensmeble-pinto-ribeiro-complete-chamber-music-for-strings-and-piano-video-par-classiquenews-PARATY-2-cd-set-boxVOIR le TEASER VIDEO du coffret SHOSTAKOVICH IntĂ©grale piano / cordes musique de chambre (PARATY) / DSCH Ensemble – Ensemble Shhostakovich
http://www.classiquenews.com/teaser-video-chostakovitch-integrale-de-la-musique-de-chambre-pour-piano-et-cordes-paraty-productions/

Un Chostakovitch / Shostakovich dépoussiéré, habité, régénéré : sincère et vrai. Coffret événement, CLIC de CLASSIQUENEWS 2018, élu meilleur cd de l’année 2018 (Réalisation studio CLASSIQUENEWS.TV).

________________________________________________________________________________________________
 

Integrale CHOSTAKOVITCH par le DSCH Ensemble

SHOSTA-CHOSTAKOVITCH-CD-PARATY-critique-cd-review-cd-critique-par-classiquenews-PARATY_718232_Shostakovich_Ensemble_COUV_HMPARIS, LISBONNE. DSCH Ens / CHOSTAKOVICH Ens. Les 15, 18 déc 18. Intégrale de la musique de chambre pour piano et cordes de Dmitri CHOSTAKOVITCH. Pour lancer son nouvel enregistrement discographique (coffret CHOSTAKOVITCH 2 CD édité par PARATY, le DSCH Ensemble / Ensemble Schostakovitch joue les pièces du disque, première intégrale de la musique pour cordes et piano de Dmitri Chostakovtich, une somme musicale dont la valeur est indiscutable tant l’implication et la complicité des solistes réunis par le pianiste portugais Filipe PINTO-RIBEIRO défendent avec conviction et sensibilité, les mondes expressifs, incandescents voire hallucinés et énigmatiques, abstraits et introspectifs… du compositeur russe (cf le mouvement lent de la Sonate pour violon et piano, ici enregistré et joué par F Pinto-Ribeiro et le violoniste canadien Corey Cerosek).
Autre argument soulignant la musicalité de l’approche collective, toutes les cordes sont de facture historique plutôt prestigieuse s’agissant de Cory Cerovsek (Stradivarius « Milanollo, 1728), Isabel Charisius (alto « ABQ », Laurentius Storioni, 1780), solistes inspirés aux côtés du violoncelliste Adrian Brendel …
C’est peu dire que Chostakovitch a déposé dans sa musique de chambre pour piano les clés de son être profond (dont le motif DSCH, découlant des notes de la gamme correspondant aux initiales). Les niveaux de lecture sont multiples. La grande richesse de la musique exige des instrumentistes une concentration absolue et un engagement émotionnel, permanent. Les défis sont élevés, voilà qui promet et assure aux spectateurs une nouvelle expérience de chambrisme ardent autant qu’habité.

 
 
 

1960_schostakowitsch_dresden

________________________________________________________________________________________________

Musée de l’Armée, INVALIDES
Samedi 15 décembre 2018, 16h
Salle Turenne
Prix unique : 10 euros
(8 euros : solidaritĂ© et – de 26 ans)

DSCH – Shostakovich Ensemble
Avec Filipe Pinto-Ribeiro (piano), Corey Cerovsek (violon), Adrian Brendel (violoncelle)
Concert de lancement du coffret cd Intégrale Chostakovitch
Concerto de Lançamento do duplo CD Integral de Schostakovich

 
 
 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.musee-armee.fr/programmation/concerts/detail/de-mozart-a-chostakovitch.html

 
 
 

Programme :

Chostakovitch, Trio n°1 Poème, en ut mineur, opus 8, pour piano et cordes
Mozart, Trio en ut majeur, K. 548, pour piano et cordes
Chostakovitch, Sonate en ré mineur, opus 40, pour violoncelle et piano
Mozart, Sonate en mi mineur, K. 304, pour violon et piano
Chostakovitch, Trio n°2 en mi mineur, opus 67, pour piano et cordes

________________________________________________________________________________________________

shostakovitch-ensemble-filipe-pinto-ribeiro-cory-cerovsek-adrian-brendel-concert-annonce-classiquenews

 
 
 

Concert repris le 18 décembre 2018 à Lisbonne

18 DEZEMBRO 2018 I 21h
CENTRO CULTURAL DE BELÉM, LISBOA / PORTUGAL
DSCH – Shostakovich Ensemble: com Filipe Pinto-Ribeiro, Corey Cerovsek e Adrian Brendel
Concerto de Lançamento do duplo CD Integral de Schostakovich
Obras de Mozart e Schostakovich [+ info]
https://www.ccb.pt/Default/pt/Programacao/Musica?a=1584

schostakovich ensemble dsch dmitri chostakovitch classiquenews

________________________________________________________________________________________________

Présentation du concert par le Musée de l’armée, Invalides
150 ans sĂ©parent les naissances de ces deux gĂ©nies de l’histoire de la musique – Mozart (1756) et Chostakovitch (1906). Les deux compositeurs seront mis Ă  l’honneur pour ce concert de lancement du double album de l’IntĂ©grale de la musique de chambre pour piano et cordes de Dimitri Chostakovich. Le DSCH – Ensemble Chostakovitch a Ă©tĂ© fondĂ© par le pianiste Filipe Pinto-Ribeiro en 2006, l’annĂ©e du centenaire de naissance du compositeur Dmitri Chostakovitch. Sa formation est Ă  gĂ©omĂ©trie variable constituant ainsi une plate-forme de rencontre et d’interaction de musiciens d’excellence. L’ensemble a collaborĂ© avec des musiciens tels Renaud Capuçon, Pascal Moraguès, JosĂ© van Dam, Michel Portal, Gary Hoffman, GĂ©rard CaussĂ© entre autres. Filipe Pinto-Ribeiro est un des musiciens portugais les plus reconnus au niveau national et international. Il a Ă©tĂ© nommĂ© rĂ©cemment en tant que Steinway Artist. Pour ce concert en particulier, l’Ensemble Chostakovitch compte avec la participation du grand violoniste canadien Corey Cerovsek qui jouera le lĂ©gendaire Stradivarius “Milanollo” de 1728, un violon jouĂ© par Christian Ferras, Giovanni Battista Viotti et Nicollò Paganini. Le britannique Adrian Brendel, un des plus grands violoncellistes actuels, parcourt le monde en tant que soliste et chambriste. Dans sa vaste discographie compte Les Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven enregistrĂ©es avec son père Alfred Brendel.

 
 
 
 
 
 

CRITIQUE CD

________________________________________________________________________________________________

SHOSTA-CHOSTAKOVITCH-CD-PARATY-critique-cd-review-cd-critique-par-classiquenews-PARATY_718232_Shostakovich_Ensemble_COUV_HMNOTRE CRITIQUE DU COFFRET CHOSTAKOVITCH par le DSCH Ensemble / CD événement, SHOSTAKOVICH / CHOSTAKOVITCH : complete chamber music for piano and strings / DSCH – Shostakovich ensemble (2 cd PARATY). Ce pourrait bien être le coffret événement de 2018 : l’intégrale des oeuvres pour musique de chambre pour piano et cordes de Dmitri Chostakovitch – Jamais une telle somme majeure pour l’expression musicale du XXè siècle n’avait été réunie en un seul coffret : c’est chose faite grace à l’initiative du pianiste Filipe Pinto-Ribeiro et son DSCH – Ensemble Chostakovitch / Shostakovich Ensemble. Âpre et intense, profonde voire lugubre, inquiète et angoissée, mais d’une ineffable tendresse humaine, la musique de Dmitri Chostakovitch à l’époque de la terreur stalinienne sait porter le masque de la distance, faussement indifférente, pour mieux ciseler une absolue compréhension de la nature humaine, dans ses contradictions, ses horreurs et sa grandeur. A l’écoute de cette musique pudique et intime (sous la voile d’un cynisme distancié), relevant les défis de l’écoute collective, et du jeu chambriste le plus raffiné, les 4 solistes réunis autour de Filipe PINTO-RIBEIRO, – tous individualités fortes capables aussi de se fondre dans une étonnante sonorité collective-, réalisent en 2 cd, pour le label PARATY, une intégrale événement, véritable accomplissement qui s’avère être la référence nouvelle.

 
 
  
 
 

TEASER VIDEO

________________________________________________________________________________________________

SHOSTAKOVICH-CHOSTAKOVITCH-ensmeble-pinto-ribeiro-complete-chamber-music-for-strings-and-piano-video-par-classiquenews-PARATY-2-cd-set-boxVOIR le TEASER VIDEO du coffret SHOSTAKOVICH IntĂ©grale piano / cordes musique de chambre (PARATY) / DSCH Ensemble – Ensemble Shhostakovich
http://www.classiquenews.com/teaser-video-chostakovitch-integrale-de-la-musique-de-chambre-pour-piano-et-cordes-paraty-productions/

Un Chostakovitch / Shostakovich dépoussiéré, habité, régénéré : sincère et vrai. Coffret événement, CLIC de CLASSIQUENEWS 2018, élu meilleur cd de l’année 2018 (Réalisation studio CLASSIQUENEWS.TV).

________________________________________________________________________________________________