Philippe Jaroussky chante Bach & Telemann

arte_logo_2013Télé, ARTE. Dimanche 9 avril 2017, 12h30. Philippe Jaroussky chante Bach & Telemann. Fin 2016, le contre ténor français s’attaque à JS Bach et Telemann dont 2017 marque le 250ème anniversaire de la mort. Une curiosité opportune qui célèbre évidemment le génie baroque de Hambourg, génie baroque contemporain de Jean-Sébastien… Audacieux, en quête de nouvelles expériences adaptées à sa voix de sopraniste, Philippe Jaroussky s’est récemment dédié à l’enregistrement de cantates de Bach et de Telemann avec la coopération de l’Orchestre baroque de Fribourg. Le chanteur s’est exercé puis perfectionné à l’allemand. ARTE a suivi l’apprenti lors de l’enregistrement de l’album concerné.

jaroussky philippe chante bach et telemann classiquenewsMais il a aussi défendu les deux compositeurs lors d’un récital parisien au TCE en décembre 2016 (avec les instrumentistes du Concert de la loge créé par le violoniste Julien Chauvin, jouant tous debout). Frêle parfois nasalisée, aux aigus de moins en moins sûrs, l’interprète a même récemment démontré de nouvelles limites, dans son récent recueil dédié au mythe d’Orphée (La storia d’Orfeo, 1 cd ERATO). S’il sait velouter son medium, entre angélisme et recueillement, son art vocal se cantonne à une tessiture de plus en plus resserrée qui affleure la monotonie expressive : tout est désincarné, approché de la même façon quel que soit le répertoire et l’enjeu dramatique (sa prestation dans Teodora de Haendel au TCE fut plus que décevante car le chanteur, vocalement amoindri, faisait pâle figure sur scène comme piètre acteur). Triste constat d’une voix qui n’a plus le brillant, ni l’intensité, comme l’ampleur de ses débuts. Même si l’on aime son timbre, force est de constater les limites d’une voix prématurément amoindrie, usée dans des aigus aigres et désormais tendus, autrefois si triomphants. Ce documentaire qui accompagne le chanteur pendant les sessions d’enregistrements va-t-il nous dédire ? A suivre.

Comments are closed.