Peau d’âne, nouvel opéra par Minute Papillon

PEAU-D-ANE-finzi-spectacle-troupe-presentation-classiquenewsViroflay, Auditorium. Les 5 et 6 novembre 2015. Peau d’âne. Finzi / Minute Papillon. Rien à voir avec le film de Jacques Demy avec Catehrine Deneuve… La troupe lyrique Minute Papillon élabore des productions variées pour le plus large public. Après « Grat’moi la Puce que j’ai dans l’do », Hänsel et Gretel, Les Bavards ou la Mémoire courte, autant de formes théâtrales diverses et très expressives (fantaisie lyrique, opéra, opérette, théâtre musical…), défendues par un effectif léger et plutôt engagé, le spectacle Peau d’âne est devenu l’un de piliers du répertoire de la Compagnie : musique contemporaine, jeunes interprètes, relecture des fables et contes de notre enfance… tout œuvre ici à l’enchantement des sens, mais un enchantement qui sait rester compréhensible et accessible. Spectacle rafraîchissant à l’affiche de l’Auditorium de Viroflay en novembre, puis résidence au Théâtre Paris Plaine (15ème ardt) en décembre pour les fêtes de fin d’année.

Comme Iolantha, dernier ouvrage de Tchaikovski, Peau d’âne raconte sur le mode féerique le passage vers la maturité, rite et parcours d’une jeune fille, de l’adolescence insouciante et romantique à l’âge adulte, lente acquisition d’une émancipation inexorable. De l’’être infantile à l’adulte responsable. « Ce conte nous dit que, tant qu’on ne s’approprie pas pleinement son désir, son “pouvoir” personnel, on le délègue à l’autre. Et c’est la porte ouverte à toutes les manipulations, à tous les abus de pouvoir, illustrés ici par la mère manipulatrice et le père au désir incestueux”,   précise Violaine Fournier, auteur du livret, directrice de la compagnie Minute Papillon et aussi interprète des rôles de la Fée et de la Reine.

Peau d’âne, conte de la liberté

Violaine-Fournier-minute-papillon-peau-d-aneAu fond, Peau d’âne est le conte qui indique comment acquérir sa propre liberté : « Nous avons la capacité de créer le monde que nous choisissons, d’inventer de la nouveauté et de la différence. Tant que nous ne ferons pas ce chemin, chacun, nous prenons le risque de laisser le pouvoir aux autres. », complète Violaine Fournier (photo ci-contre). De son côté, la compositrice Graciane Finzi, s’empare de l’histoire en en soulignant tous les rebonds dramatiques : « On a là une histoire pleine de rebondissements, où l’amour, la beauté, la peur, les sentiments les plus divers se côtoient et donnent à l’imaginaire du compositeur une immense variété d’ingrédients nécessaires à toute construction d’opéra. ». La compositrice veille en particulier à une fine caractérisation des personnages et des situations : « Dans ma musique, j’utilise les instruments en tenant compte de leur individualité, puis je les unis par groupes juxtaposés dont chacun possède son propre dynamisme, ses pulsions, sa couleur, son rythme de vie. La multiplicité des couches sonores va ainsi s’organiser pour former des harmonies géantes et des couleurs insoupçonnées. »

Peau-d'ane-peau-d-ane-compagnie-minute-papillon-classiquenewsDans la mise en scène de Ned Grujic, la force des images et l’enchaînement des épisodes offrent un spectacle qui parle autant aux enfants qu’aux adultes, préservant onirisme et dévoilement progressif : « Peau d’Âne est un conte riche et complexe et sa mise en opéra lui ouvre un nouveau champ narratif et des perspectives d’exploration infinies. Il y est question d’initiation à l’art de grandir. L’enfant, pour devenir femme, revêt la peau de l’âne comme un rite de passage pour s’affranchir de son père et faire le deuil de son enfance. Elle fuit et se cache pour préparer sa mue, puis s’émancipe et trouve son chemin de vie. » A la fois accessible et direct, le spectacle conserve la part de féerie que lui avait réservé Perrault, et la relecture qu’en donne en 2015, Minute Papillon, éclaircit encore les multiples clés de compréhension : un voyage poétique à vivre en famille, dès ce mois de novembre 2015, puis idéal pour les fêtes de fin d’année.

Argument de Peau d’âne… Il était une fois un royaume harmonieux où régnait un Roi juste et bon et où la vie était douce… jusqu’à ce que la Reine meure et que le Roi décide soudainement de demander sa fille en mariage. La Princesse choisit alors de s’enfuir, cachée sous la peau d’un âne magique, et soutenue par sa marraine la fée… à la recherche de son Prince. Un conte initiatique qui nous donne la force de quitter notre monde connu quand il devient enfermant, pour partir à la rencontre de la nouveauté… et de soi.

PEAU-D-ANE-finzi-spectacle-troupe-presentation-classiquenewsPeau d’âne par la Compagnie Minute Papillon
Graciane Finzi, musique
Violaine Fournier, livret
Ned Grujic, mise ne scène
Frédéric Rubay, direction musicale

Distribution
Peau d’Âne : Roxane Chalard
Le Roi : Romain Dayez
La Reine / La Fée : Violaine Fournier
Le Prince : Sébastien Obrecht
Piano : Simon Zaoui
Clarinette : Sylvain Juret
Violoncelle : Clara Zaoui

boutonreservationViroflay, Auditorium
Jeudi 5 novembre 2015, 10h
Vendredi 6 novembre 2015, 10h et 20h

Paris, Espace Paris Plaine, 15è ardt
Mercredi 2 décembre 2015, 15h
Vendredi 4 décembre 2015, 14h30
samedi 5 décembre 2015, 15h
Lundi 7 décembre 2015, 9h30
Mardi 8 décembre 2015, 14h30
Mercredi 9 décembre 2015, 15h
Jeudi 10 décembre 2015, 14h30
Du 11 au 18 décembre 2015 : 9h30, 14h30
Du 19 au 30 décembre 2015, 15h

Comments are closed.