Jonas Kaufmann chante Mozart, Schubert, Wagner…Mahler Ch. orch. Claudio Abbado, direction (1 cd Decca)

Jonas Kaufmann chante Mozart, Schubert, Wagner…Mahler Ch. orch. Claudio Abbado, direction (1 cd Decca)  -  Jonas Kaufmann, nouvel helden tĂ©nor? Grain viril et douceur ardente, le timbre du tĂ©nor allemand Jonas Kaufmann ne cesse d’affirmer sa diffĂ©rence. Le chanteur est en passe de devenir l’un des tĂ©nors wagnĂ©riens les plus intĂ©ressants de l’heure. Parsifal dĂ©jĂ , remarquablement rĂ©flĂ©chi et humain, et bientĂ´t Lohengrin de la mĂŞme eau hallucinĂ©e, le chanteur fait paraĂ®tre dĂ©but octobre chez Decca, un album lyrique uniquement composĂ© d’arias en langue allemande, de Mozart et Beethoven, Ă  Schubert et Wagner… d’une indiscutable rĂ©ussite. D’autant qu’il profite de la complicitĂ© du chef Claudio Abbado, magicien des climats dramatiques dans Schubert et Wagner entre autres.

Cd Ă©vĂ©nement d’octobre 2009…
Autant son premier album Ă©tait “une carte de visite” mĂŞlant diffĂ©rents personnages dans diffĂ©rents rĂ©pertoire, de surcroĂ®t dans diffĂ©rentes langues. Le prochain album Ă  venir du tĂ©nor Ă©mergeant, l’allemand Jonas Kaufmann (nĂ© en 1969) franchit une marche supplĂ©mentaire dans l’affirmation et l’Ă©panouissement d’un talent de chanteur et d’acteur accompli.

Vainqueur des brumes et des grandes aspirations romantiques: le hĂ©ros tĂ©nor qui s’affiche Ă  la manière du dĂ©miurge pictural peint par Caspar Friedrich (cf le visuel de couverture), dominateur des Ă©lĂ©ments, Ă  hauteur des cimes… atteint bien ici un sommet. L’unitĂ© du propos (que des airs chantĂ©s dans sa langue, en allemand) sĂ©duit immĂ©diatement: ses Wagner frissonnent d’une ardeur nouvelle entre
dĂ©sir irrĂ©pressible et maĂ®trise de soi (Lohengrin, Siegmund, Parsifal…) ; dĂ©fricheur, le lumineux et conquĂ©rant barytĂ©nor nous
offre aussi deux airs de Schubert mĂ©connus … extraits d’Alfonso und Estrella et Fierrabras (qu’il a chantĂ© sur scène). Et son Fidelio sait franchir avec une ardeur Ă©gale le sombre cachot initial vers la lumière finale. Soulignons l’intelligence naturelle de son Tamino (La FlĂ»te EnchantĂ©e de Mozart) dont il restitue l’humanitĂ© viscĂ©rale en une scène capitale…

Evidemment le disque est un Ă©vĂ©nement dans le registre lyrique, coup de coeur de la rĂ©daction cd de classiquenews.com d’octobre 2009. Prochaine critique dĂ©veloppĂ©e de l’album de Jonas Kaufmann: airs d’opĂ©ras
allemands (Mozart, Beethoven, Schubert, Wagner). Avec le Mahler Chamber orchestra. Claudio abbado, direction (1 cd Decca. Parution annoncée : début octobre 2009), dans le mag cd de classiquenews.com

Lire aussi notre critique complète du premier cd de Joans Kaufmann chez Decca: Romantic arias. Puccini, Bizet, Flotow, Verdi, Weber, Massenet, Gounod, Wagner… Prague Philharmonic Orchestra. Marco Armiliato, direction (Parution: novembre 2008).

 

Comments are closed.