JC Bach: Amadis de Gaule, 1779. RhorerFrance Musique, le 21 janvier 2012 à 19h30


Johann Christian Bach
Amadis de Gaule
,1779


Bach en français

Quand le dernier fils de Jean-Sébastien écrit une tragédie lyrique en français, il réinvente l’opéra officiel: Amadis de Gaule version Johann Christian Bach, livré en 1779 pour le Versailles de Marie-Antoinette, offre une synthèse remarquable entre baroque d’ascendance raméllienne et préromantisme dans le style Sturm und Drang tardif. Contrastes expressifs, langage symphonique subtil, éclairs et vertiges d’un couple haineux finalement plus captivant que celui plus douceâtre du chevalier Amadis et de sa belle (Oriane)… L’opéra ainsi révélé a tout pour nous séduire. C’est une révélation. Johann Christian qui sait son Mannheim et fait triompher le seria italien à Londres réalise un manifeste étonnant, en pleine querelle opposant partisans de Gluck et de Piccini. Jamais l’opéra français n’ a autant profité des apports des compositeurs étrangers… après la réforme apporté par Gluck, voici Johann Christian Bach: une européen qui livre son offrande dans le goût français (choeurs importants, danses régulières, machineries à vues…); c’est une ère florissante en somme qui profite à l’enrichissement du genre tragique et sublime à l’opéra.

France Musique,
Samedi 21 janvier 2012 à 19h30

Voir notre reportage vidéo Amadis de Gaule de Jean-Chrétien Bach (Johann Christian Bach):

Amadis de Gaule de Jean-Chrétien Bach. J-C Bach qui a 44 ans quand il répond à la commande de la Cour de France, brosse
une évocation subtile et flamboyante du héros médiéval Amadis. Il y
excelle dans l’alternance des passages contrastés: fureur et éclairs et
pour reprendre le terme viennois: “tempête et passion”
… En 1779, Bach fils livre un opéra dont la forme étrangère régénère le
moule tragique français… Production lyrique événement en
décembre 2011 puis janvier 2012, à l’Opéra Royal de Versailles puis à
l’Opéra-Comique à Paris (du 2 au 15 janvier 2012).
Grand reportage vidéo



Comments are closed.