Festival La Chaise Dieu Auvergne, du 18 au 29 août 2010

Festival La Chaise Dieu 2010
Auvergne, du 18 au 29 août 2010

Le 44è festival de la Chaise Dieu tient ses promesses grâce à une nouvelle édition particulièrement consistante. A la Chaise-Dieu et au Puy en Velay mais aussi dans les villes alentour (Brioude, Ambert, Chamalières sur Loire et Saint-Paulien), le plus important festival de musique estival en région Auvergne, offre fidèle à sa ligne artistique désormais claire et identifiée, de somptueuses célébrations collectives sacrées, en particulier sous la voûte de son Abbatiale si prestigieuse (où les pèlerins venaient honorer la mémoire et les actions de Saint-Robert, devant son tombeaux). Les heureux festivaliers installés dans le coeur de l’église, fermé par son étonnant jubé pourront applaudir les meilleurs ensembles de musique baroque: Odes à Sainte-Cécile par les Gabrieli consort & players, sous la direction de Paul McCreesh (le 18 août); le jeune ensemble Pygmalion et Raphaël Pichon (Messes de Bach et Zelenka, le 19 août), surtout Cappella Mediterranea et son sémillant jeune directeur, désormais couronné champion de la nouvelle génération baroqueuse l’argentin si sympathique et électrisant, Leonardo Garcia Alarcon (Splendeurs de la polyphonie romaine, oeuvres de Giovanni Giorgi, le 20 août)…Les grandes oeuvres dévotionnelles ne sont pas omises comme chaque année, faisant de la Chaise Dieu, aux côtés de Cuenca, Maastricht, ou Ambronay, l’un des grands rendez-vous de musique religieuse chaque année: Vêpres de Monteverdi (Stephen Cleobury, le 21 puis 22 août), Le Messie de Haendel à Ambert (John Butt, le 22 août); Litanies du Bach dresdois, l’époustouflant Ian Dismas Zelenka (Collegium 1704, Vaklav Luks: le 25 août 2010, lesquels interprètes jouent la veille, le 24 août, la Messe en si de Bach)…

Festival des exclamations sacrées, liturgiques ou non, le festival de La Chaise Dieu offre aussi plusieurs volets de musique romantique: Requiem Allemand de Brahms (Arsys Bourgogne, Pierre Cao, le 23 août); Stabat Mater de Dvorak par les excellents solistes de Lyon sous la direction exaltante et précise de Bernard Tétu (Basilique Saint-Julien à Brioude, le 25 août); ce sont aussi de prometteuses résonances symphoniques: programme Bruckner (Symphonie n°4 “romantique“) et Wagner (Enchantement du Vendredi Saint extrait de Parsifal), le 28 août (Orchestre National de Lyon. Joseph Pons, direction); … c’est surtout en clôture, un concert événement dédié à Schubert et à ses contemporains, romantiques parisiens tels Cherubini, Hérold (Symphonie n°2), Gluck par Les Agréments sous la direction de Guy Van Waas (Abbatiale, la Chaise Dieu, le 29 août 2010).

Le Festival 2010 inaugure aussi une nouvelle salle (200 places), l’auditorium désormais baptisé Georges-Cziffra, en l’honneur du pianiste hongrois légendaire qui demeure à l’origine du festival en 1966. S’y dérouleront plusieurs récitals de piano avec Jean-Marc Luisada (le 24 août), David Bismuth (le 27 août) et en ouverture, inaugurant la 44è édition, Pascal Amoyel qui tentera d’évoquer le pianisme ébouriffant d’un Cziffra mythique “aux cinquante doigts“, les 20 et 21 août 2010.

Toutes les informations, les programmes, les dates, la billetterie et les modalités pratiques sur le site du festival de La Chaise Dieu 2010

Comments are closed.