vendredi, décembre 9, 2022

Doulce Mémoire: Le Procès de Monteverdi Reportage vidéo exclusif(3/5)

A ne pas rater
Le Procès de Monteverdi
La controverse Artusi / Monteverdi
Doulce Mémoire & Denis Raisin Dadre (3/5)


Artusi contre Monteverdi

Denis Raisin Dadre s’intéresse à la fameuse controverse orchestrée par le Chanoine Artusi contre le jeune et « dangereux » réformateur, Claudio Monteverdi. Derrière une querelle esthétique passionnante, se profile aussi le choc de deux mondes, l’ancien et le moderne, et le triomphe du langage moderne, celui irrésistible qui engendre, l’âge baroque.
Reportage vidéo exclusif sur le nouveau spectacle théâtral et musical de Doulce Mémoire, écrit par Denis Raisin Dadre: « Le Procès de Monteverdi ».

Dans ce volet n°3: place de « Cruda Amarilli » (Livre V) de Monteverdi, madrigal central qui concentre les attaques d’Artusi: dissonances inacceptables, liberté de Monteverdi qui « ose » suivre les paroles, naissance d’un nouveau langage musical, expérimentateur, révormateur… dangereux.


Illustrations musicales: séance de répétition avec les musiciens de Doulce Mémoire. Véronique Bourin et Clara Coutouly, sopranos. Paulin Bündgen, alto. Olivier Coiffet, ténor. Marc Busnel, basse. Pascale Boquet, théorbe. Marie Bournisien, harpe. Et les comédiens: Philippe Vallepin (Artusi) et Alan Masselin (Luca). Paris, Cité de la musique, le 11 mai 2009.


Sommaire des 5 vidéos

Doulce Mémoire: Le Procès de Monteverdi
vidéo 1. Présentation générale du spectacle et du programme musical. Denis Raisin Dadre
s’intéresse à la fameuse controverse orchestrée par le Chanoine Artusi
contre le jeune et « dangereux »réformateur, Claudio Monteverdi. Derrière
une querelle esthétique passionnante, se profile aussi le choc de deux
mondes, l’ancien et le moderne, et le triomphe du langage moderne,
celui irrésistible, qui engendre l’âge baroque.
vidéo 2. Actualité de la
controverse, résistance à la modernité, présentation du texte polémique
et critique d’Artusi contre les Livres IV et V de Monteverdi, enjeux
des esthétiques affrontées, principe du spectacle conçu entre chant et
théâtre… les acteurs (Artusi et le jeune Luca), conception du
programme, genèse et travail préparatoire… Marenzio, De Rore: les
compositeurs défendus par Artusi.
vidéo 3. place de Cruda
Amarilli (Livre V) de Monteverdi, madrigal central qui concentre les
attaques d’Artusi: dissonances inacceptables, liberté de Monteverdi qui
« ose » suivre les paroles, naissance d’un nouveau langage musical,
expérimentateur, réformateur… dangereux.


vidéo 4. Place de la musique
de Costanza Porta (Motet Vobis datum est), partition sereine,
intellectuelle et savante appréciée par Artusi. Présentation du IXè et
dernier livre de Luca Marenzio (« Solo e pensoso » d’après Pétrarque,
1599) véritable testament artistique du compositeur. L’oeuvre
révolutionnaire de Monteverdi dévoilée à sa juste mesure par Artusi…

vidéo 5. « Piagn’e sospira  »
(Livre IV, 1603) de Monteverdi: écriture chromatique, expression de la
folie, en une progression hallucinante de dissonances ahurissantes.
Denis Raisin Dadre explique ce en quoi le jeune Monteverdi est le
maître de la modernité baroque…


agenda

Le nouveau spectacle théâtral et musical de Doulce mémoire, « Le procès de Monteverdi », est en tournée à partir du 27 juin prochain. Ne manquez aucune des dates de cette production qui offre un fabuleux voyage dans l’univers du madrigal de Monteverdi et de ses contemporains… tout en révisant les enjeux d’une controverse capitale où se glissent les ferments de la révolution baroque, à l’aube du 17ème siècle.

Samedi 27 juin 2009
Collégiale Saint-Mexme, Chinon (37), 20h30
tel : 02 47 93 03 72
www.musiques-et-patrimoine.com

Mardi 22 septembre 2009
Voix d’ici/Voix d’ailleurs, Prieuré Saint-Cosme, La Riche (37), 20h30
Tel : 02 47 37 32 70

Mardi 13 avril 2010
Théâtre des 4 saisons, Gradignan (33), 20h45, 05 56 89 98 23
www.t4saisons.com

compte-rendu de la représentation du 12 mai 2009

Madrigal en procès. Le programme prend sa source dans la célèbre
controverse opposant le chanoine Artusi, féroce et pertinent défenseur
de l’ordre ancien (celui du XVIè et de la Prima Prattica), contre le
jeune Monteverdi, trentenaire irrévérencieux dont les extrêmités
esthétiques inaugurent avec maestrià un nouveau monde musical, celui de
l’âge baroque (17è ou Secunda Prattica). Il était très pertinent de
reprendre ce volet décisif de l’histoire musical, – ce qu’est plus tard
le scandale du Sacre de Stravinsky pour la musique moderne du XXè.

Lire
L’Ombre de Monteverdi: La Querelle de la nouvelle musique (1600-1638). « Aesthetica », Presses Universitaires de Rennes. Présentation générale: Xavier Bisaro et Pierre-Henry Frangne. Traduction et annotation: Xavier Bisaro et Giuliano Chiello. Comment et pourquoi le chanoine Giovanni Artusi habité par un
conservatisme audacieux a-t-il pu mettre en doute et critiquer
violemment l’écriture du génial Monteverdi? Voici au coeur de son
propos acide et argumenté, la traduction française de son fameux
pamphlet: « L’Artusi, ou des imperfections de la musique moderne » édité
à Venise en 1600. La publication est d’autant plus remarquable que
l’éditeur comme un fac-similé, respecte les illustrations, vignettes
d’époque, et surtout les annotations musicales élaborées par Artusi
dans sa démonstration. Les noms et références ont été réorthographiés…
nous disposons donc d’une source originelle, intégrale, parfaitement
lisible…incontournable source pour comprendre les données et enjeux de la polémique.

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

CD, portrait. Dimitri Naïditch, pianiste – compositeur (SoLiszt, Ukraine)

DIMITRI NAÏDITCH... C’est un artiste inclassable qui ressuscite les figures emblématiques de la virtuosité romantique. Quand on lui demande...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img