Compte-rendu, concert. Paris, Oratoire du Louvre, le 10 mars 2017. Collegium de l’OJIF / MONTEVERDI. Christophe Dylis

dilys christophe jeune maestro orchestre jeunes ile de france colelgium presentation classiquenewsCompte-rendu, concert. Paris, Oratoire du Louvre, le 10 mars 2017. MONTEVERDI, … Concert de lancement de l’OJIF. Christophe Dylis. Deux jeunes formations illustrent avec panache et appĂ©tit, l’essor actuel des talents musicaux, malgrĂ© le manque de curiositĂ© pour les distinguer et les programmer. Allons, responsables des lieux culturelles et des saisons musicales, l’OJIF incarne un projet plus que captivant : modèle. Pour parer Ă  toutes les moroses prophĂ©ties de la crise et des sinistres augures de rigueur dans le monde culturel. En effet le contribuable français est sollicitĂ© pour un financement Ă©quitable des arts, cependant Ă  cause d’un snobisme nĂ©faste à la variĂ©tĂ© et la libertĂ© de crĂ©ation et d’interprĂ©tation, l’offre visible demeure celle des ogres survitaminĂ©s en subventions et communication.
Les difficultĂ©s actuelles de la diffusion n’effraient pas, heureusement, des musiciens aussi enthousiastes que talentueux pour crĂ©er des collectifs en ĂŽle-de-France et favoriser des projets promis Ă  demeurer et prendre la musique pour ce qu’elle est : une action collective.

 
 

ORCHESTRE DES JEUNES D’ILE DE FRANCE et son COLLEGIUM:
LA MUSIQUE VIVANTE! 

 

LancĂ©e en 2016, l’ORCHESTRE DES JEUNES D’ĂŽLE DE FRANCE, rĂ©unit de formidables interprètes qui dĂ©fient la morositĂ© du monde musical pour interprĂ©ter le rĂ©pertoire que certains veulent enfermer dans les “grandes formations”. Ce passionnant projet se bat pour attirer les soutiens qu’il mĂ©rite, tant la qualitĂ© de leurs rĂ©alisations mĂ©rite attention et admiration. Un an juste après sa fondation, le 10 mars 2017, l’OJIF s’aventurait dans un autre rĂ©pertoire avec la fondation de son “Collegium baroque”. Cette formation rĂ©unit Ă  la fois des spĂ©cialistes de la musique ancienne et des musiciens plutĂ´t “moderneux” pour permettre Ă  la fois une Ă©mulation et une coopĂ©ration formidable.

Le Collegium de l’OJIF est dirigĂ© par Christophe Dilys. Ce jeune chef Ă  la direction claire et sensible, nous a offert une soirĂ©e aux couleurs chaudes et Ă  la sensualitĂ© dĂ©bordante, Ă  la fois dans des Monteverdi (“Hor che il Ciel e la terra” et Les Vespro della Beata Vergine) et des suites de musique Française aussi dansantes que rigoureusement rythmĂ©es dans la polychromie. Christophe Dilys ouvre le chemin aux instrumentistes avec l’Ă©nergie des vrais chefs et un langage prĂ©cis qui ne manque jamais dans le style.
Musiciens et choristes, engagĂ©s dans des formations diverses, des choeurs et orchestres des Conservatoires aux ensembles spĂ©cialisĂ©s, montrent que la jeunesse qui s’engage dans la construction culturelle peut ĂŞtre aussi volontaire que les gĂ©nĂ©rations du passĂ©, avec peut-ĂŞtre une passion beaucoup plus chevronnĂ©e et un savoir bien plus profond.

L’OJIF et son Collegium demeurent toutefois deux jeunes ensembles menĂ©s par l’incandescente flamme de la musique, nous faisons un appel aux programmateurs Franciliens, ces musiciens vous feront aimer la musique encore plus! Plus d’infos sur le site de l’OJIF
http://ojif.fr/index.php/fr/

 
 
 

Comments are closed.