CD. Coffret Scriabine 2015 (18 cd Decca), annonce

integrale complete scriabine 2015 complete worksCD, coffret Scriabine 2015 (18 cd Decca), annonce. Pour cĂ©lĂ©brer le centenaire de la mort d’Alexandre Scriabine (1872-1915), Decca publie un coffret magistral comprenant l’intĂ©grale des Ĺ“uvres du compositeur russe : ses Ĺ“uvres – vĂ©ritables miniatures ciselĂ©es-, pour piano seul (les 9 premiers cd) ; surtout les partitions pour orchestre (les 8 cd suivants) : symphonies et poèmes thĂ©matiques exprimant la quĂŞte d’absolu d’un auteur qui croyait Ă  la vertu Ă©thique, salvatrice et rĂ©vĂ©latrice de l’art. Dernier post romantique et digne successeur des Chopin, Liszt et Wagner, Scriabine, contemporain de Rachmaninov, reste le plus occidental des slaves. Il laisse une Ĺ“uvre personnelle puissante au dĂ©but du XXème siècle. On le dit piètre orchestrateur, amateur de grande forme grandiloquente, c’est Ă©carter tout un pan de son Ĺ“uvre vouĂ© Ă  la quintessence et aux recherches harmoniques, Ă  l’expĂ©rimentation aussi sur le timbre.

Scriabine, le dernier romantique

scriabine_alexandre--centenaire-1915-2015Complet, le coffret couvre toute la palette sonore des recherches de Scriabine : l’argument cĂ´tĂ© piano, demeure l’Ă©ventail des pianistes interprètes, comptant les plus rĂ©cents et les plus douĂ©s de la nouvelle gĂ©nĂ©ration : Grosvenor, Lisitsa, Trifonov aux cĂ´tĂ©s des monstres sacrĂ©s Ashkenazy, Aimard, Horowitz, Kissin, Pogorelitch, Richter. L’intĂ©rĂŞt supplĂ©mentaire de la sĂ©lection rĂ©side dans l’approche symphonique enfin dĂ©voilĂ©e dans son intĂ©gralitĂ©, qui fait sens et Ă©claire l’esthĂ©tique et la poĂ©tique mystique du geste de Scriabine de façon exhaustive : y figurent le Concerto pour piano “RĂŞverie” ; les 3 premières Symphonies dont la dernière intitulĂ©e “Le Divin Poème” ; Le Poème de l’extase ; PromĂ©thĂ©e ou le Poème du feu ; Nuances et le triptyque du Mystère final (Univers, HumanitĂ©, Transfiguration) recomposĂ© en 1996 par le chef musicologue Alexander  Nemtin. Les chefs Vladimir Ashkenazy et Valery Gergiev dĂ©fendent ici ce symphonisme spirituel marquĂ© par ses climats hypnotiques et extatiques, portĂ©s par une ivresse vĂ©nĂ©neuse et libĂ©ratrice.

Prochaine présentation critique complète du coffret Scriabine de Decca dans le mag cd de classiquenews.com. LIRE aussi notre dossier spécial Scriabine 2015

Comments are closed.