mercredi 19 juin 2024

ANNONCE, événement. ADAGIO FOR STRINGS de Nicholas McRoberts : un hymne cathartique bouleversant conçu pendant la pandémie

A lire aussi

 

 

 

Sur les traces de Barber (et son extraordinaire Adagio pour cordes), le compositeur australien Nicholas Mc Roberts, qui vit à Paris, a composé son propre Adagio, répondant ainsi à une commande qui lui a passé la cheffe d’orchestre Friederike Kienle, directrice musicale du Nürtinger Chamber Orchestra ; au départ, il s’agissait d’écrire une nouvelle partition pour cordes seules, pour un programme où l’œuvre commandée était couplée à la Sérénade pour cordes de Tchaikovsky. Le compositeur contemporain qui a l’habitude des grandes formes orchestrales, a déjà écrit 3 opéras (en réalité son dernier, « Merlin » est en cours d’écriture) a relevé ainsi le défi de la contrainte et livré son « Adagio », d’une durée de … 9 mn (quand il l’a dirige). L’oeuvre a été achevée en nov 2020, enregistrée avec le Janacek Philharmonic Orchestra en mars 2021 et créée par Friederike Kienle, le 11 novembre 2021 pour la commémoration de l’Armistice.

L’occurrence souligne idéalement le caractère sombre et triste voire bouleversant de l’Adagio. Conçue pendant le confinement, traversée par la souffrance et le sentiment d’impuissance, la partition suit en réalité la forme sonate et soigne particulièrement chaque partie, en particulier les altos… En s’appuyant sur les qualités des instrumentistes du Janacek Philharmonic, Nicholas McRoberts qui dirigeait l’orchestre pour l’enregistrement, exprime la profondeur tragique et aussi l’élan transcendant qui en découle, accordant désespoir et libération, vertiges dépressifs et infini lumineux.
Au delà de sa genèse et du contexte de sa création, l’Adagio pour cordes de Nicholas McRoberts renouvelle le genre ; la pièce saisit par le raffinement et l’élégance de sa parure formelle ; il approche l’intensité à la fois pathétique et grandiose des œuvres classiques, effectivement de Barber à Albinoni, de Tchaikovsky à Elgar, sans omettre les Préludes marins de Peter Grimes de Britten ou le 2è mouvement de la 7ème de Beethoven (marche – Allegretto)… autant de sources que le compositeur admire et qui l’ont ici inspiré.

En avril 2023, l’œuvre d’une grande force poétique, au souffle hypnotique a totalement convaincu la Rédaction de CLASSIQUENEWS qui lui attribue son CLIC. La séquence permet à tous ceux qui ont souffert de la pandémie de la covid 19, d’exprimer au plus juste les sentiments vécus, éprouvés, subis ; telle une formidable expérience cathartique. S’inscrivant dans la riche histoire des œuvres orchestrales, post romantique, d’une architecture résolument classique, l’Adagio for strings de Nicholas McRoberts sait toucher et troubler.

 

 

 

 

__________________________________________________________

ANNONCE, événement. ADAGIO FOR STRINGS de Nicholas McRoberts : un hymne cathartique conçu pendant la pandémie

A venir : grand ENTRETIEN avec le compositeur Nucholas McRoberts et critique développée de la partition sur CLASSIQUENEWS.COM – Parution digitale : avril 2023 – CLIC de CLASSIQUENEWS

 

 

VISITEZ le site de Nicholas McROBERTS :
https://nmcroberts.com/

 

 

VOIR le CLIP VIDEO ADAGIO de Nicholas McRoberts / Janacek Philharmonic, dirigé par le compositeur – mixage à Los Angeles par Darrell Thorp (10 fois lauréat d’un Grammy Award) :

 

 

 

ÉCOUTEZ Adagio for strings
https://on.soundcloud.com/q81dP

 

PLUS D’INFOS sur le site : https://www.verisimal.com/adagio.php

 

 

______________________________________

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, concert. MONACO, Auditorium Rainier III, le 16 juin 2024. TCHAÏKOVSKY / BRUCKNER. Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Pablo Fernandez (violoncelle), Kazuki Yamada (direction).

C’est sur un éclatant succès que s’achève la saison 23/24 de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, tandis que la saison...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img