VANNES, VEMI : ORTIZ par Les Basses Réunies

vemi ortiz orgue concert annonce critique par classiquenewsVANNES, VEMI. Vend 1er mars 2019 : DIEGO ORTIZ. Les Basses Réunies fêtent leur nouvel orgue ! “Diego Ortiz : Tratado de Glosas & autres musiques ». Le 1er mars 2019, l’Auditorium des Carmes situé à Vannes, propose un concert de musique ancienne au programme inédit. Grâce aux fonds de dotation d’ARTEMI, les Basses Réunies ont pu acquérir un orgue emblématique de la Renaissance réalisé par Quentin Blumenroeder (inspiré à la fois des petits orgues portatifs organetto et des orgues de table de cette période). L’entrée est libre, sous réserve de places disponibles (pas de réservation). La soirée est organisée par le Vannes Early Music Institute VEMI, en co-production avec le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Vannes – Concerts des Carmes, ARTEMI, VEMI et Les Basses Réunies. L’organisation attend avec impatience cette évènement promouvant la culture de la ville de Vannes. Il ne vous reste plus qu’à bloquer cette date pour vous assurer une soirée riche en mélodie harmonieuse. Ouverture des portes à 19h30.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

VANNES, Auditorium des Carmesboutonreservation
Vendredi 1er mars 2019, 20h

DIEGO ORTIZ : Tratados de glosas

et autres musiques…
Orgue et instruments anciens (Les Basses réunies)
Entrée libre

contact@vemi.fr – +33 (0)6 13 43 05 14 – www.vemi.fr

Infos, réservations :
http://www.vemi.fr/soiree-concert-vemi-1er-mars-2019-vannes/

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Détail de cd programme festif
pour cette soirée d’inauguration :

Diego Ortiz

Girolamo Frescobaldi,
musique de Bologne autour de 1680,

Musique « italo-celte »
(chère aux Basses Réunies)

Instruments :
Orgue de Quentin Blumenroeder,
clavecin, violes vénitiennes, viola bastarda,
basse de violon et violoncelle

avec
Maude Gratton, Bruno Cocset, Richard Myron et Mathurin Matharel

 

________________________________________________________________________________________________

VEMI-VANNES-basses-reunies-bruno-cocset-concert-annonce-ortiz-orgue-critique-concert-musique-classique-actualites-infos-classique-classiquenews

VEMI, Vannes Early music Institute. Entretien avec Bruno Cocset

VEMI : Vannes early music Institute / Académie de musique ancienne 2016. Entretien avec Bruno Cocset, directeur général du VEMI. A l’occasion de la prochaine édition (6ème) de l’Académie Européenne de musique ancienne à Vannes (Morbihan), du 4 au 12 juillet 2016, Bruno Cocset fondateur du VEMI présente et explique les enjeux de son activité dans le Morbihan. A travers le VEMI, il s’agit certes de promouvoir la magie du Baroque, en facilitant sa découverte, son partage, sa pratique. Il s’agit surtout d’une formidable constellation de complicités humaines qui redéfinit la réalisation d’un centre culturel dédié à la musique, où tous les publics, les musiciens, aguerris comme apprentis, les partenaires trouvent leur place et joue chacun, un rôle actif et complémentaire… 

 

 

COCSET-bruno-582-390-homepage-Bruno-Cocset

 

 

 

Pour les jeunes instrumentistes académiciens, précisez nous en quoi l’expérience de l’Académie est formatrice ?

Bruno Cocset : L’Académie s’adresse à des étudiants de niveau master recrutés sur audition dans des écoles supérieures européennes : CNSMD Paris et Lyon, ESMUC Barcelone, HEM Genève, Académie de Poznan (Pologne) et de Cluj-Napoca (Roumanie)…
La formation mise en avant est la mise en situation professionnelle. Outre des cours d’instruments individuels, les étudiants pratiquent la musique de chambre et les grands ensembles. Ils se produisent régulièrement en concert durant leur semaine à Vannes, soit en soliste soit en ensemble. L’idée est de les accompagner dans ce passage de la vie étudiante généralement jalonnée d’examens et d’auditions, à la vie professionnelle, à la réalité du concert, de la scène et du rapport avec le public…

 

 

Pour le public, dîtes nous ce que les festivaliers découvrent et suivent pendant la semaine de masterclasses et de concerts ?

Le public jouit d’un véritable festival de musique ancienne : les concerts d’ensembles ou de solistes reconnus se mêlent aux concerts des étudiants qui jouent parfois avec leurs professeurs. Des conférences et rencontres sont également proposées à la fois au public et aux étudiants. Une ouverture sur les musiques et pratiques artistiques extra européennes est également proposée. L’exigence est celle d’un festival spécialisé de haut niveau. Les masterclasses sont publiques. La vie à l’intérieur de l’Hôtel de Limur ou indéniablement “quelque chose se passe” peut être partagée avec le public.

 

 

Vous êtes un grand amateur d’instruments rares et de caractère. En quoi pour vous, chaque édition de l’Académie permet de réaliser vos passions?

L’Académie associe à l’enseignement et à la programmation de concerts, la lutherie sous plusieurs aspects qui me sont chers : une approche ou simplement une découverte de l’organologie, un rapport simple entre le musicien et le luthier pour toutes les questions qui le préoccupent : réglage des instruments, quel instrument pour quelle musique ou répertoire, les archets, les cordes… L’idée est de créer cette intimité indispensable entre ces acteurs pour que geste musical et geste instrumental soient indissociables. Des projets de fabrication d’instruments ont également vu le jour, d’autres sont en projet. Dans le futur ces instruments pourront être prêtés sous forme de bourse ou d’aide à des étudiants pour mieux les aider à progresser dans leurs recherches ou simplement dans la profession.

 

 

Grâce à vous, la ville de Vannes est devenue comme le nouveau coeur de la création baroque. En quelques mots, quels sont les aspects de votre projet ou de votre travail qui ont particulièrement séduit les collectivités locales, ville et territoire? Ou en d’autres mots, en quoi il a paru légitime aux politiques locaux de développer votre projet au cœur du Morbihan ?

Le projet du Vannes Early Music Institute est né en 2011 en étroite collaboration avec la ville de Vannes qui l’a rendu possible par son financement, la mise à disposition du lieu (l’Hôtel de Limur, superbe hôtel particulier du 17è siècle) , un investissement exemplaire dans l’achat d’instruments. Depuis deux années, la Fondation BNP Paribas banque de Bretagne nous soutient. Cette année le Conseil Départemental du Morbihan nous a rejoint. De nombreux partenaires locaux s’impliquent depuis le départ dans le projet et tous les ans de nouveaux se joignent. De même, un réseau de bénévoles a été créé et se développe toujours, rendant l’accueil des étudiants plus facile et créant un véritable lien entre public, étudiants, artistes… Des liens forts nous unissent avec les acteurs de la vie culturelle et artistique locale : Théâtre Anne de Bretagne, Conservatoire de Musique, Académie des Arts Sacrés de Sainte Anne d’Auray… La médiation scolaire à été développée. Un partenariat avec la Fondation Royaumont a aussi été initié cette année. En 2016 nous avons créé Artemi, Fonds de Dotation dédié aux activités liées à la musique ancienne à Vannes afin de créer une dynamique et un encouragement aux soutiens privés. Tous ces acteurs n’ont qu’un seul but : promouvoir et développer harmonieusement un projet de qualité qui s’adresse bien à tous les publics.

 

 

Propos recueillis en juin 2016

 

 

 

VANNES EARLY MUSIC INSTITUTE 2016. Du 4 au 12 juillet 2016, la déjà 6ème Académie Européenne de Musique ancienne de Vannes propose conférences, rencontres et concerts pour le public, sans omettre de formidables sessions de travail comme d’approfondissement pour les apprentis musiciens, élèves de l’Académie estivale.

IMU-2016-VANNES-Early-festival-institute-VANNES-2016-300-250-pave-Le Vannes Early Music Institute, VEMI, à l’inititative de Bruno Cocset. Depuis 2011, la ville de Vannes fait figure d’exemple sur le plan culturel et musical. Le Vannes Early Music Institute (VEMI) propose son festival dédié à la Musique Ancienne dans la ville et dans sa région. L’événement le plus important de l’été dans la cité et aux alentours de Vannes défend à la fois le partage et la transmission, en sa résidence urbaine, vannetaise, depuis le 3ème étage de l’Hôtel de Limur, joyau du 17ème siècle restauré par la ville et ainsi mis à disposition de l’Institut. C’est à Vannes que le violoncelliste Bruno Cocset a pu établir la résidence de son propre ensemble de cordes anciennes, Les basses Réunies (au CRD Conservatoire au rayonnement départemental). Une implantation qui n’a pas tardé à produire ses effets, transformant peu à peu le coeur de la ville de Vannes, tel l’un des foyers les plus actifs de la musique baroque en Bretagne. Son grand intérêt tient à sa faculté à mêler recherche sur les pratiques instrumentales, lutherie, et lien permanent avec les publics comme les jeunes instrumentistes. LIRE notre présentation complète de l’Académie Européenne de Musique Baroque à Vannes