PARIS. Athénée : Philippe Mouratoglou joue Fernando SOR, le 16 mai 2019

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copiePARIS, le 16 mai 2019. Philippe MOURATOGLOU joue FERNANDO SOR (1 cd Vision Fugitive). InspirĂ© par ses Etudes, Philippe Mouratoglou Ă©claire l’Ă©criture de Fernando SOR d’un nouveau regard. Son rĂ©cital Ă  PARIS, ce jeudi 16 mai 2019 au théâtre de l’AthĂ©nĂ©e Louis Jouvet (20h) reprend le programme de son nouvel album Ă©ditĂ© par le label VISION FUGITIVE.

Interprète sensible, Philippe Mouratoglou éclaire tout ce que nous attendions chez Sor : sa profondeur onirique, sa brièveté dramatique… en un mot : son génie. D’une éloquence intime, où chaque nuance compte, chaque couleur brille, chaque accent rythme le sens de la respiration, le jeu de Philippe Mouratoglou captive ; son intériorité, son chant volubile de fait, dès les  Variations sur « O cara Armonia », affirmées / articulées, telle une splendide ouverture mozartienne, approchent l’articulation et l’intonation des grands pianistes, capables de phrasés comme de teintes miroitantes, à la fois murmurées, mélancoliques, en un geste lumineux et volontaire.

L’attention portĂ©e Ă  chaque Étude rĂ©tablit la place d’un SOR, proche de Chopin, comme lui inspirĂ© par le bel canto, capable de formats courts, enlevĂ©s et resserrĂ©s comme de subtiles pochades. L’agilitĂ© du guitariste, technicien de haut vol, – de surcroĂ®t en une prise de son très rapprochĂ©e qui expose et met Ă  nu, affirme un superbe sens des nuances, Ă©vite toute enflure virtuose… pour une intĂ©rioritĂ© chantante qui parle au cĹ“ur (dĂ©but de la n°21). On goĂ»te tout autant la rondeur souple de la sonoritĂ© de la n°9, oĂą l’ardeur le dispute Ă  la confession. MĂ©lodique et presque Ă©nivrĂ©e, la n°7 sĂ©duit par sa motricitĂ© hispanisante, en panache et caractère comme chorĂ©graphiĂ©s. Quasiment au milieu du programme, « le Calme » affirme un climat de sĂ©rĂ©nitĂ© onirique, en une intonation fluide et toujours passionnĂ©ment chantante (claire influence du bel canto).

 

 

VOIR L’ENTRETIEN avec Philippe MOURATOGLOU

 

 

 

Presque plus dramatique et même d’une couleur sombre voire tragique, le Grand solo opus 14 (comme les Variations et Le Calme, de plus de 10 mn) rappelle que Fernado Sor sait gérer le développement narratif, qu’il écrivit aussi des opéras et que pour lui, la guitare en est un transmetteur majeur : Philippe Mouratoglou cisèle les nuances sans rompre la ligne vocale de la guitare, éclairant ce qui relève de l’introspection, ou ce qui appelle une déclamation plus franche.
MOURATOGLOU-philippe-guitare-fernando-sor-cd-evenemnt-critique-annonce-cd-classiquenews-musique-classique-newsLa n°16 dévoile tout un travail sur la résonance, et la vibration harmonqiue qui fait de Sor ce grand contemplatif raffiné. Fugace, fouetté mais pas tendu, et souple comme les pas d’un premier danseur, chaque accord détaché de l’Étude n°20, l’une des plus courtes (moins d’une minute) hante l’esprit par sa carrure parfaite, sa gradation idéalement gérée, son mouvement brossé comme une esquisse, nerveuse et rapide.
La couleur de l’instrument moderne ajoute à la forte séduction de l’interprétation : rondeur, profondeur, et pourtant grande précision polyphonique. Le style et l’élégance intérieure s’affirment à mesure de l’écoute. L’andante largo opus 5, d’une ampleur impressionnante, achève ce cycle dans le songe là encore, en une rêverie finement énoncée. Ce que nous dit la guitare de Philippe Mouratoglou : les rêves et les espoirs d’une riche vie intérieure, celle de l’immense Fernand Sor, désormais pleinement réhabilité. Récital magistral. CLIC de CLASSIQUENEWS d’avril 2019.

 
 

 
 

________________________________________________________________________________________________

CLIC_macaron_2014CD Ă©vĂ©nement, critique. FERNANDO SOR : Études opus 6, opus 21 (sĂ©lection) – Variations sur O cara Armonia de Mozart – Le Calme opus 50 – Andante largo opus 5. Philippe Mouratoglou, guitare solo  - 1 cd Vision Fugitive – enregistrement rĂ©alisĂ© en 2017 et 2018 – Parution : le 26 avril 2019 - CLIC DE CLASSIQUENEWS d’avril 2019

 

 

 FERNANDO SOR sublimé par le guitariste PHILIPPE MOURATOGLOU

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre annonce du cd Fernando SOR de Philippe Mouratoglou :
https://www.classiquenews.com/cd-evenement-annonce-fernando-sor-par-philippe-mouratoglou-guitare-solo-1-cd-vision-fugitive/

LIRE aussi notre entretien avec Philippe MOURATOGLOU à propos de Fernando SOR : http://www.classiquenews.com/entretien-avec-philippe-mouratoglou-jouer-fernando-sor/ 

TEASER vidéo (30 secondes)

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

EN CONCERT

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 16 mai 2019 à L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet (PARIS)
FERNANDO SORPhilippe Mouratoglou : guitare classique

BILLETTERIE
https://bit.ly/2HEnCZe
01 53 05 19 19
Tarifs : PLEIN 20€ / RÉDUIT 12€

INFOS PRATIQUES
16 MAI 20h
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Sq. de l’OpĂ©ra Louis-Jouvet
7 rue Boudreau – 75009 Paris
MĂ©tro : Bonne Nouvelle ou Château d’eau
www.athenee-theatre.com

Evénement Facebook 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

Teaser
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou – FERNANDO SOR [Teaser]

Vidéo longue (clip)
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou (Guitare Solo) – FERNANDO SOR
Extrait audio : Egalement un morceau de l’album (Etude opus 6 n°9)  dĂ©jĂ  disponible sur Soundcloud : juste ici

CLIP vidéo (3mn31) :

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copie


 

CD, critique. FERNANDO SOR : Études, Grand solo, Le Calme, Andante largo… Philippe MOURATOGLOU, guitare solo (1 cd VISION FUGITIVE)

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copieCD, critique. FERNANDO SOR : Études, Grand solo, Le Calme, Andante largo… Philippe MOURATOGLOU, guitare solo (1 cd Vision Fugitive). Interprète sensible, Philippe Mouratoglou éclaire tout ce que nous attendions chez Sor : sa profondeur onirique, sa brièveté dramatique… en un mot : son génie. D’une éloquence intime, où chaque nuance compte, chaque couleur brille, chaque accent rythme le sens de la respiration, le jeu de Philippe Mouratoglou captive ; son intériorité, son chant volubile de fait, dès les  Variations sur « O cara Armonia », affirmées / articulées, telle une splendide ouverture mozartienne, approchent l’articulation et l’intonation des grands pianistes, capables de phrasés comme de teintes miroitantes, à la fois murmurées, mélancoliques, en un geste lumineux et volontaire.

L’attention portĂ©e Ă  chaque Étude rĂ©tablit la place d’un SOR, proche de Chopin, comme lui inspirĂ© par le bel canto, capable de formats courts, enlevĂ©s et resserrĂ©s comme de subtiles pochades. L’agilitĂ© du guitariste, technicien de haut vol, – de surcroĂ®t en une prise de son très rapprochĂ©e qui expose et met Ă  nu, affirme un superbe sens des nuances, Ă©vite toute enflure virtuose… pour une intĂ©rioritĂ© chantante qui parle au cĹ“ur (dĂ©but de la n°21). On goĂ»te tout autant la rondeur souple de la sonoritĂ© de la n°9, oĂą l’ardeur le dispute Ă  la confession. MĂ©lodique et presque Ă©nivrĂ©e, la n°7 sĂ©duit par sa motricitĂ© hispanisante, en panache et caractère comme chorĂ©graphiĂ©s. Quasiment au milieu du programme, « le Calme » affirme un climat de sĂ©rĂ©nitĂ© onirique, en une intonation fluide et toujours passionnĂ©ment chantante (claire influence du bel canto).
Presque plus dramatique et même d’une couleur sombre voire tragique, le Grand solo opus 14 (comme les Variations et Le Calme, de plus de 10 mn) rappelle que Fernado Sor sait gérer le développement narratif, qu’il écrivit aussi des opéras et que pour lui, la guitare en est un transmetteur majeur : Philippe Mouratoglou cisèle les nuances sans rompre la ligne vocale de la guitare, éclairant ce qui relève de l’introspection, ou ce qui appelle une déclamation plus franche.
MOURATOGLOU-philippe-guitare-fernando-sor-cd-evenemnt-critique-annonce-cd-classiquenews-musique-classique-newsLa n°16 dévoile tout un travail sur la résonance, et la vibration harmonqiue qui fait de Sor ce grand contemplatif raffiné. Fugace, fouetté mais pas tendu, et souple comme les pas d’un premier danseur, chaque accord détaché de l’Étude n°20, l’une des plus courtes (moins d’une minute) hante l’esprit par sa carrure parfaite, sa gradation idéalement gérée, son mouvement brossé comme une esquisse, nerveuse et rapide.
La couleur de l’instrument moderne ajoute à la forte séduction de l’interprétation : rondeur, profondeur, et pourtant grande précision polyphonique. Le style et l’élégance intérieure s’affirment à mesure de l’écoute. L’andante largo opus 5, d’une ampleur impressionnante, achève ce cycle dans le songe là encore, en une rêverie finement énoncée. Ce que nous dit la guitare de Philippe Mouratoglou : les rêves et les espoirs d’une riche vie intérieure, celle de l’immense Fernand Sor, désormais pleinement réhabilité. Récital magistral. CLIC de CLASSIQUENEWS d’avril 2019.

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLIC_macaron_2014CD Ă©vĂ©nement, critique. FERNANDO SOR : Études opus 6, opus 21 (sĂ©lection) – Variations sur O cara Armonia de Mozart – Le Calme opus 50 – Andante largo opus 5. Philippe Mouratoglou, guitare solo  - 1 cd Vision Fugitive – enregistrement rĂ©alisĂ© en 2017 et 2018 – Parution : le 26 avril 2019 - CLIC DE CLASSIQUENEWS d’avril 2019

 

 

 FERNANDO SOR sublimé par le guitariste PHILIPPE MOURATOGLOU

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre annonce du cd Fernando SOR de Philippe Mouratoglou :
https://www.classiquenews.com/cd-evenement-annonce-fernando-sor-par-philippe-mouratoglou-guitare-solo-1-cd-vision-fugitive/

LIRE aussi notre entretien avec Philippe MOURATOGLOU à propos de Fernando SOR : http://www.classiquenews.com/entretien-avec-philippe-mouratoglou-jouer-fernando-sor/ 

TEASER vidéo (30 secondes)

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

EN CONCERT

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 16 mai 2019 à L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet (PARIS)
FERNANDO SORPhilippe Mouratoglou : guitare classique

BILLETTERIE
https://bit.ly/2HEnCZe
01 53 05 19 19
Tarifs : PLEIN 20€ / RÉDUIT 12€

INFOS PRATIQUES
16 MAI 20h
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Sq. de l’OpĂ©ra Louis-Jouvet
7 rue Boudreau – 75009 Paris
MĂ©tro : Bonne Nouvelle ou Château d’eau
www.athenee-theatre.com

Evénement Facebook 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

Teaser
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou – FERNANDO SOR [Teaser]

Vidéo longue (clip)
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou (Guitare Solo) – FERNANDO SOR
Extrait audio : Egalement un morceau de l’album (Etude opus 6 n°9)  dĂ©jĂ  disponible sur Soundcloud : juste ici

CLIP vidéo (3mn31) :

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copie


 

CD, critique. FERNANDO SOR : Études, Grand solo, Le Calme, Andante largo… Philippe MOURATOGLOU, guitare solo (1 cd Vision Fugitive)

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copieCD, critique. FERNANDO SOR : Études, Grand solo, Le Calme, Andante largo… Philippe MOURATOGLOU, guitare solo (1 cd Vision Fugitive). Interprète sensible, Philippe Mouratoglou éclaire tout ce que nous attendions chez Sor : sa profondeur onirique, sa brièveté dramatique… en un mot : son génie. D’une éloquence intime, où chaque nuance compte, chaque couleur brille, chaque accent rythme le sens de la respiration, le jeu de Philippe Mouratoglou captive ; son intériorité, son chant volubile de fait, dès les  Variations sur « O cara Armonia », affirmées / articulées, telle une splendide ouverture mozartienne, approchent l’articulation et l’intonation des grands pianistes, capables de phrasés comme de teintes miroitantes, à la fois murmurées, mélancoliques, en un geste lumineux et volontaire.

L’attention portĂ©e Ă  chaque Étude rĂ©tablit la place d’un SOR, proche de Chopin, comme lui inspirĂ© par le bel canto, capable de formats courts, enlevĂ©s et resserrĂ©s comme de subtiles pochades. L’agilitĂ© du guitariste, technicien de haut vol, – de surcroĂ®t en une prise de son très rapprochĂ©e qui expose et met Ă  nu, affirme un superbe sens des nuances, Ă©vite toute enflure virtuose… pour une intĂ©rioritĂ© chantante qui parle au cĹ“ur (dĂ©but de la n°21). On goĂ»te tout autant la rondeur souple de la sonoritĂ© de la n°9, oĂą l’ardeur le dispute Ă  la confession. MĂ©lodique et presque Ă©nivrĂ©e, la n°7 sĂ©duit par sa motricitĂ© hispanisante, en panache et caractère comme chorĂ©graphiĂ©s. Quasiment au milieu du programme, « le Calme » affirme un climat de sĂ©rĂ©nitĂ© onirique, en une intonation fluide et toujours passionnĂ©ment chantante (claire influence du bel canto).
Presque plus dramatique et même d’une couleur sombre voire tragique, le Grand solo opus 14 (comme les Variations et Le Calme, de plus de 10 mn) rappelle que Fernado Sor sait gérer le développement narratif, qu’il écrivit aussi des opéras et que pour lui, la guitare en est un transmetteur majeur : Philippe Mouratoglou cisèle les nuances sans rompre la ligne vocale de la guitare, éclairant ce qui relève de l’introspection, ou ce qui appelle une déclamation plus franche.
MOURATOGLOU-philippe-guitare-fernando-sor-cd-evenemnt-critique-annonce-cd-classiquenews-musique-classique-newsLa n°16 dévoile tout un travail sur la résonance, et la vibration harmonqiue qui fait de Sor ce grand contemplatif raffiné. Fugace, fouetté mais pas tendu, et souple comme les pas d’un premier danseur, chaque accord détaché de l’Étude n°20, l’une des plus courtes (moins d’une minute) hante l’esprit par sa carrure parfaite, sa gradation idéalement gérée, son mouvement brossé comme une esquisse, nerveuse et rapide.
La couleur de l’instrument moderne ajoute à la forte séduction de l’interprétation : rondeur, profondeur, et pourtant grande précision polyphonique. Le style et l’élégance intérieure s’affirment à mesure de l’écoute. L’andante largo opus 5, d’une ampleur impressionnante, achève ce cycle dans le songe là encore, en une rêverie finement énoncée. Ce que nous dit la guitare de Philippe Mouratoglou : les rêves et les espoirs d’une riche vie intérieure, celle de l’immense Fernand Sor, désormais pleinement réhabilité. Récital magistral. CLIC de CLASSIQUENEWS d’avril 2019.

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLIC_macaron_2014CD Ă©vĂ©nement, critique. FERNANDO SOR : Études opus 6, opus 21 (sĂ©lection) – Variations sur O cara Armonia de Mozart – Le Calme opus 50 – Andante largo opus 5. Philippe Mouratoglou, guitare solo  - 1 cd Vision Fugitive – enregistrement rĂ©alisĂ© en 2017 et 2018 – Parution : le 26 avril 2019 - CLIC DE CLASSIQUENEWS d’avril 2019

 

 

 FERNANDO SOR sublimé par le guitariste PHILIPPE MOURATOGLOU

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre annonce du cd Fernando SOR de Philippe Mouratoglou :
https://www.classiquenews.com/cd-evenement-annonce-fernando-sor-par-philippe-mouratoglou-guitare-solo-1-cd-vision-fugitive/

LIRE aussi notre entretien avec Philippe MOURATOGLOU à propos de Fernando SOR : http://www.classiquenews.com/entretien-avec-philippe-mouratoglou-jouer-fernando-sor/ 

TEASER vidéo (30 secondes)

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

EN CONCERT

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 16 mai 2019 à L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet (PARIS)
FERNANDO SORPhilippe Mouratoglou : guitare classique

BILLETTERIE
https://bit.ly/2HEnCZe
01 53 05 19 19
Tarifs : PLEIN 20€ / RÉDUIT 12€

INFOS PRATIQUES
16 MAI 20h
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Sq. de l’OpĂ©ra Louis-Jouvet
7 rue Boudreau – 75009 Paris
MĂ©tro : Bonne Nouvelle ou Château d’eau
www.athenee-theatre.com

Evénement Facebook 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

Teaser
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou – FERNANDO SOR [Teaser]

Vidéo longue (clip)
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou (Guitare Solo) – FERNANDO SOR
Extrait audio : Egalement un morceau de l’album (Etude opus 6 n°9)  dĂ©jĂ  disponible sur Soundcloud : juste ici

CLIP vidéo (3mn31) :

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copie


 

ENTRETIEN avec PHILIPPE MOURATOGLOU : Jouer Fernando Sor…

MOURATOGLOU-philippe-guitare-fernando-sor-cd-evenemnt-critique-annonce-cd-classiquenews-musique-classique-newsENTRETIEN avec le guitariste PHILIPPE MOURATOGLOU : le gĂ©nie de Fernando SOR (1778 – 1839). En avril 2019, le guitariste Philippe Mouratoglou cĂ©lèbre le gĂ©nie du compositeur Fernando Sor, crĂ©ateur atypique entre l’Espagne et la France (il est mort Ă  Paris), auteur de pièces dĂ©sormais essentielles dans le rĂ©pertoire de la guitare classique. Philippe Mouratoglou interroge la sincĂ©ritĂ© de ses Études (entre autres), leur potentiel autant pĂ©dagogique, que musical pour l’interprète exigeant. A travers les Ĺ“uvres choisies pour son nouvel album Ă©ditĂ© par Vision Fugitive, le guitariste restitue la très forte sĂ©duction d’une Ă©criture puissante, originale, expĂ©rimentale : jamais purement virtuose, douĂ©e d’une profondeur qui saisit encore aujourd’hui. A l’occasion de la parution de son cd qui sort ce 26 avril 2019 (distinguĂ© par un CLIC), Philippe Mouratoglou rĂ©pond aux questions de CLASSIQUENEWS.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLASSIQUENEWS /CNC : Quelle image avez-vous de Fernando Sor, en particulier à travers les pièces choisies pour ce nouvel album ?

SOR fernandoPHILIPPE MOURATOGLOU : Fernando Sor est le compositeur le plus important pour la guitare à l’époque classique et préromantique. En écrivant ses Études, il fait avancer considérablement la technique de la guitare. En réalité, il ne cesse d’innover, jouant en particulier sur les harmoniques naturelles, ou sur les effets expressifs pour créer des contrastes (cf. les tromolos de l’Etude n°16, opus 29, par exemple). Ses pièces sont complètes et idéales, à la fois musicales et pédagogiques. A la différence de ses contemporains qui cantonnent les pièces pour guitare à des œuvres de virtuosité souvent décoratives, Fernando Sor sait surprendre, toucher : il ne cède jamais à la facilité. Même ses transcriptions des opéras, comme celle d’après La Flûte enchantée (« Introduction et Variations sur un thème de Mozart O cara armonia de La flûte enchantée », opus 9 ) exprime une claire admiration pour le bel canto mais dans une écriture précise et naturelle qui n’est jamais artificielle.

 

 

 

CLASSIQUENEWS /CNC : Comment avez-vous choisi les pièces de ce nouvel album ?

PHILIPPE MOURATOGLOU : Cela n’a pas été facile car il en existe beaucoup. J’ai surtout retenu les Études qui me plaisaient, mes préférées. Ensuite, le choix s’est affirmé selon les contraintes d’équilibre et de contrastes afin de construire un parcours pour l’auditeur. La question des tonalités a été importante aussi pour réussir les enchaînements, d’autant que la prise de son, très proche de l’instrument, permet d’écouter au plus près la richesse harmonique de chaque pièce.
Fernando Sor est capable d’émouvoir et de surprendre. Ses pièces sont très courtes, mais il exprime une palette de sentiments très contrastés. Certaines sont introspectives : elles écartent ce préjugé trompeur qui fait de Sor, un compositeur de salon. Rien de tel ici. Prenez le « Gran solo » (opus 14, en ré majeur de 1822), c’est une pièce conçue comme une grande ouverture, lumineuse et virtuose, à la fois sincère et souriante.

 

 

 

CLASSIQUENEWS /CNC : vous avouez être inspiré par les grands pianistes interprètes des œuvres du XIXè, comme Sviatoslav Richter, Martha Argerich, Arturo Benedetti Michelangeli, Claudio Arrau… Que vous apportent-il ?

PHILIPPE MOURATOGLOU : Evidemment le répertoire romantique pour le piano est immense, ce qui n’est pas le cas de la guitare. Les interprètes y trouvent un terrain de jeu à la fois riche et stimulant. Pour moi, la possibilité des nuances, le travail sur le son… sont tout autant possibles à la guitare, en particulier dans l’interprétation des oeuvres de Fernando Sor. La guitare est un instrument moins sonore que le piano, mais le jeu des dynamiques est passionnant. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle, dans cet enregistrement, nous avons privilégié une prise de son très proche qui renforce et les harmoniques et le relief et la qualité du timbre de l’instrument. Tout cela au service des caractères et des climats de la musique : profondeur, sincérité, lumière. L’écriture de Sor est d’autant plus inspirante qu’elle permet ce jeu particulier sur les nuances et les résonances.

 

 

 

CLASSIQUENEWS /CNC : vous jouez des compositeurs très différents et de nombreux répertoires. Pourquoi jouer aujourd’hui Fernando Sor ?

PHILIPPE MOURATOGLOU : J’apprécie énormément le répertoire classique. Enregistrer et jouer Sor est un besoin et aussi un accomplissement. D’autant plus que son écriture est d’une rare exigence musicale ; ses Sonates pour guitare ambitionnent l’ampleur et le développement des Sonates de Beethoven au piano. Sor partage avec Chopin, ce goût pour le chant et le bel canto. Les Etudes du premier se rapprochent des Préludes du second. Les défis sont nombreux pour l’interprète. Multiples donc stimulants.

Propos recueillis en avril 2019

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copie

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre annonce du cd Fernando SOR par Philippe MOURATOGLOU, guitare solo.
http://www.classiquenews.com/teaser-video-philippe-mouratoglou-joue-fernando-sor-1-cd-vision-fugitive/

________________________________________________________________________________________________

CLIC D'OR macaron 200CD événement, annonce. FERNANDO SOR par Philippe MOURATOGLOU – Guitare Solo – 1 cd Vision Fugitive – Parution : le 26 avril 2019 - CLIC DE CLASSIQUENEWS d’avril 2019

 

 

 

 

 

EN CONCERT

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 16 mai 2019 à L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet (PARIS)
FERNANDO SOR
Philippe Mouratoglou
guitare classique

BILLETTERIE

https://bit.ly/2HEnCZe

01 53 05 19 19
Tarifs : PLEIN 20€ / RÉDUIT 12€

INFOS PRATIQUES
16 MAI 20h
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Sq. de l’Opéra Louis-Jouvet
7 rue Boudreau – 75009 Paris
Métro : Bonne Nouvelle ou Château d’eau

www.athenee-theatre.com

Evénement Facebook 

 

 

 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

Teaser
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou – FERNANDO SOR [Teaser]

Vidéo longue (clip)
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou (Guitare Solo) – FERNANDO SOR
Extrait audio : Egalement un morceau de l’album (Etude opus 6 n°9)  déjà disponible sur Soundcloud : juste ici

CLIP vidéo (3mn31) :

 

 

 

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copie

 

Le nouveau cd de Philippe Mouratoglou, à paraître ce 26 avril 2019

TEASER VIDEO : Philippe MOURATOGLOU joue FERNANDO SOR (1 cd Vision Fugitive)

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copieTEASER VIDEO : Philippe MOURATOGLOU joue FERNANDO SOR (1 cd Vision Fugitive) - CD événement, annonce. FERNANDO SOR par Philippe Mouratoglou, guitare solo (1 cd Vision Fugitive). Parution événement (ce 26 avril 2019), le nouvel album ciselé, enchanteur, personnel et original dédié par le guitariste Philippe Mouratoglou à l’œuvre si singulière du compositeur barcelonais né en 1778, Fernando SOR. L’écriture y exprime le chemin tracé par un auteur indépendant, d’une force de caractère et de dépassement admirable, qui ose à l’époque de l’Europe napoléonienne (et de Goya), réécrire la langue pour guitare. A la chute de l’Empereur (juin 1813), Sor doit fuir l’Espagne et rejoint Paris.

Le guitariste Philippe Mouratoglou mesure les défis d’une œuvre originale et souvent inclassable : à l’époque où la guitare depuis Louis XIV est devenu un instrument aristocratique, Sor lui restitue sa puissance de création populaire, sa sincérité universelle, une capacité d’invention et d’expression qui affirme à Paris, un engouement neuf, progressif, irrésistible. Sor parisien est l’acteur de ce phénomène pour lequel les témoins admiratifs et les néophytes inventent même un terme : « guitaromanie ». Sor, séduit, touché comme Chopin, par le Bel Canto et la puissance de la voix, ne souhaite jamais plaire mais toucher. Philippe Mouratoglou, en sélectionnant plusieurs pièces capitales, ressuscite le génie d’un Sor étranger à toute facilités, mais touché par le feu et l’âme du romantisme le plus authentique. Le raffinement, l’humour, le caractère expérimental de ses Etudes en témoignent que Philippe Mouratoglou entre autres sait illuminer de son jeu “détaché” / articulé / flexible, à la fois éloquent, séducteur, intérieur. Le geste et l’interprétation du guitariste offrent l’une des lectures les plus personnelles et abouties dédiées à l’inclassable Fernando Sor. A VENIR : prochaine critique du cd Fernando SOR par Philippe Mouratoglou, guitare solo (1 cd Vision Fugitive) dans le mag cd dvd livre de CLASSIQUENEWS

 

 
TEASER vidéo (30 secondes)

 

________________________________________________________________________________________________

CLIC D'OR macaron 200CD Ă©vĂ©nement, annonce. FERNANDO SOR par Philippe MOURATOGLOU – Guitare Solo – 1 cd Vision Fugitive – Parution : le 26 avril 2019 - CLIC DE CLASSIQUENEWS d’avril 2019

 

 

 

 

 

EN CONCERT

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 16 mai 2019 à L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet (PARIS)
FERNANDO SORPhilippe Mouratoglou : guitare classique

BILLETTERIE
https://bit.ly/2HEnCZe
01 53 05 19 19
Tarifs : PLEIN 20€ / RÉDUIT 12€

INFOS PRATIQUES
16 MAI 20h
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Sq. de l’OpĂ©ra Louis-Jouvet
7 rue Boudreau – 75009 Paris
MĂ©tro : Bonne Nouvelle ou Château d’eau
www.athenee-theatre.com

Evénement Facebook 

 

 

 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

Teaser
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou – FERNANDO SOR [Teaser]

Vidéo longue (clip)
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou (Guitare Solo) – FERNANDO SOR
Extrait audio : Egalement un morceau de l’album (Etude opus 6 n°9)  dĂ©jĂ  disponible sur Soundcloud : juste ici

 
CLIP vidéo (3mn31) :

 

MOURATOGLOU-philippe-guitare-fernando-sor-cd-evenemnt-critique-annonce-cd-classiquenews-musique-classique-news

 

 

 

 

 

 

 

 

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copie

 

 

CD événement, annonce. FERNANDO SOR par Philippe Mouratoglou, guitare solo (1 cd Vision Fugitive)

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copieCD événement, annonce. FERNANDO SOR par Philippe Mouratoglou, guitare solo (1 cd Vision Fugitive). Parution événement (ce 26 avril 2019), le nouvel album ciselé, enchanteur, personnel et original dédié par le guitariste Philippe Mouratoglou à l’œuvre si singulière du compositeur barcelonais né en 1778, Fernando SOR. L’écriture y exprime le chemin tracé par un auteur indépendant, d’une force de caractère et de dépassement admirable, qui ose à l’époque de l’Europe napoléonienne (et de Goya), réécrire la langue pour guitare. A la chute de l’Empereur (juin 1813), Sor doit fuir l’Espagne et rejoint Paris.
Le guitariste Philippe Mouratoglou mesure les dĂ©fis d’une Ĺ“uvre originale et souvent inclassable : Ă  l’époque oĂą la guitare depuis Louis XIV est devenu un instrument aristocratique, Sor lui restitue sa puissance de crĂ©ation populaire, sa sincĂ©ritĂ© universelle, une capacitĂ© d’invention et d’expression qui affirme Ă  Paris, un engouement neuf, progressif, irrĂ©sistible. Sor parisien est l’acteur de ce phĂ©nomène pour lequel les tĂ©moins admiratifs et les nĂ©ophytes inventent mĂŞme un terme : « guitaromanie ». Sor, sĂ©duit, touchĂ© comme Chopin, par le Bel Canto et la puissance de la voix, ne souhaite jamais plaire mais toucher. Philippe Mouratoglou, en sĂ©lectionnant plusieurs pièces capitales, ressuscite le gĂ©nie d’un Sor Ă©tranger Ă  toute facilitĂ©s, mais touchĂ© par le feu et l’âme du romantisme le plus authentique. Le raffinement, l’humour, le caractère expĂ©rimental de ses Etudes en tĂ©moignent que Philippe Mouratoglou entre autres sait illuminer de son jeu “dĂ©tachĂ©” / articulĂ© / flexible, Ă  la fois Ă©loquent, sĂ©ducteur, intĂ©rieur. Le geste et l’interprĂ©tation du guitariste offrent l’une des lectures les plus personnelles et abouties dĂ©diĂ©es Ă  l’inclassable Fernando Sor. A VENIR : prochaine critique du cd Fernando SOR par Philippe Mouratoglou, guitare solo (1 cd Vision Fugitive) dans le mag cd dvd livre de CLASSIQUENEWS

 

 
TEASER vidéo (30 secondes)
 

 
 

 
 

________________________________________________________________________________________________

CLIC D'OR macaron 200CD Ă©vĂ©nement, annonce. FERNANDO SOR par Philippe MOURATOGLOU – Guitare Solo – 1 cd Vision Fugitive – Parution : le 26 avril 2019 - CLIC DE CLASSIQUENEWS d’avril 2019

 

 

 

 

 

EN CONCERT

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 16 mai 2019 à L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet (PARIS)
FERNANDO SORPhilippe Mouratoglou : guitare classique

BILLETTERIE
https://bit.ly/2HEnCZe
01 53 05 19 19
Tarifs : PLEIN 20€ / RÉDUIT 12€

INFOS PRATIQUES
16 MAI 20h
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Sq. de l’OpĂ©ra Louis-Jouvet
7 rue Boudreau – 75009 Paris
MĂ©tro : Bonne Nouvelle ou Château d’eau
www.athenee-theatre.com

Evénement Facebook 

 

 

 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

 
 

Teaser
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou – FERNANDO SOR [Teaser]
 
 

Vidéo longue (clip)
Sur Youtube : Philippe Mouratoglou (Guitare Solo) – FERNANDO SOR 
 

Extrait audio : Egalement un morceau de l’album (Etude opus 6 n°9)  dĂ©jĂ  disponible sur Soundcloud : juste ici 
 

 

 
 

CLIP vidéo (3mn31) :

 

MOURATOGLOU-philippe-guitare-fernando-sor-cd-evenemnt-critique-annonce-cd-classiquenews-musique-classique-news

 

 

 

 

 

 

 

 

fernando-SOR-philippe-Mouratoglou-guitare-cd-critique-classiquenews-musique-classique-guitare-classique-critique-cd-classiquenews-cd-vision-fugitive-Visuel-FERNANDO-SOR-HD---copie

 

  

 

CD, compte rendu critique. Philippe Mouratoglou, guitares. D’autres Vallées — 1 cd Vision fugitive

mouratglou-philippe-cd-review-compte-rendu-critique-classiquenews-dautres_valleesCD, compte rendu critique. Philippe Mouratoglou, guitares. D’autres Vallées — 1 cd Vision fugitive. De formation classique et devenu chantre d’un style aujourd’hui libéré, le guitariste Philippe Mouratoglou réinvente la sonorité de la guitare en en explorant chaque faculté résonante et allusive. Musique sans verbe et pourtant investie d’une remarquable conscience, la pensée du guitariste s’incarne ici en 5 chapitres majeurs dont les évocations fantaisistes, libres et qui semblent improvisées, replacent au centre de l’échiquier expressif la gratte à 6 et 12 cordes. Quelle sonorités différente (liée évidemment aux choix des guitares) entre la matière sèche, introspective de l’introductive Vallée des ombres, et le chant spontané des 5 volets du cycle intitulé « D’autres Vallées », (plus de 10 mn), qui donne son nom à ce nouvel album.

Guitare allusive

philippe-mouratoglou-1Le poète, formé par Pablo Marquez, Win Hoogewerf et Roland Dyens, mêle styles et formes (jazz, blues, impro, …) pour que jaillisse toujours un chant de l’intime d’une exceptionnelle sensibilité (« Vallée des songes »).  En présentant pas moins de 7 partitions de sa composition, aux côtés de la Sonata du cubain Leo Brouwer, et le Nocturnal de Britten, cet album semble approfondir les divagations poétiques d’un barde acoustique. On aurait apprécié un vrai livret ou une notice en guise de notre d’intention pour mieux comprendre les champs allusifs d’un prince de la guitare. Rien… que la matière brute, laissée à notre entendement. Le soliste revisite nombre de partitions anciennes dont Scriabine, Pasquini ou Dowland, mais par le filtre déjà subjectif de Brouwer et Britten… allers-retours entre passé et présent, jalons d’une mémoire active capable de recycler et d’improviser sur ces matières à relire, défricher, explorer; avec le clarinettiste Jean-Marc Foltz et le producteur Philippe Ghielmetti, Philippe Mouratoglou a créé son propre label, « Vision fugitive », qui en soi, est déjà un programme suggestif et laisse envisager combien l’instrument n’est pas une fin en soi, mais plutôt un geste de passeur, un amplificateur d’onirisme et de songe. Les vallées que traverse le guitariste sont celles du rêve, de l’introspection, une quête infiniment moins anecdotique qu’il n’y paraît : plutôt un questionnement permanent, énoncé sur le mode du murmure et du mezzo forte,  du piano interrogatif. Philippe Mouratoglou nous ouvre des portes aux imaginaires de plus en plus enfouis, pénétrants, et pourtant évanescents … d’une étrangeté poétique viscérale qui ne cesse de nous captiver. L’esprit de la mobilité s’embrase en teintes feutrées, de la Renaissance au Baroque, de l’improvisation au respect de la forme classique. Superbe cohérence due à une guitare qui suggère et peint, plutôt qu’elle ne « performe » en démontrant. En archéologue des formes et des partitions, Philippe Mouratoglou s’insinue dans les pas de prédécesseurs déjà curieux de relectures, ose des filiations ténues, de nouvelles compréhensions musiciennes qui partagent toutes le même idéal : la pensée fraternelle, la mémoire continue qui questionne… Le style, l’élégance, la pudeur sont des agents totalement convaincants.  Récital magistral.

CLIC D'OR macaron 200CD, compte rendu critique. Philippe Mouratoglou, guitares. D’autres Vallées 1 cd Vision fugitive VF 313011. CLIC de CLASSIQUENEWS d’avril 2016.