Tout un monde lointain de Dutilleux Ă  l’OpĂ©ra de Tours

dutilleux henriTOURS, OpĂ©ra. Dutilleux, Beethoven. Les 2 et 3 avril 2016. Jean-Yves Ossonce dirige l’orchestre maison dans deux partitions ambitieuses ; l’une cĂ©lĂ©brant la mĂ©moire et le legs musical d’Henri Dutilleux dont 2016 marque le centenaire ; la seconde, honorant le gĂ©nie rĂ©volutionnaire beethovĂ©nien. CrĂ©Ă© Ă  Aix en 1970, Tout un monde lointain nĂ©cessite la prĂ©sence virtuose, introspective d’un violoncelliste (Ă  Tours, l’OpĂ©ra a conviĂ© Xavier Phillips). La partition est emblĂ©matique de l’Ă©criture d’Henri Dutilleux : suggestive, soucieuse de climats atmosphĂ©riques comme d’allusions littĂ©raires et surtout poĂ©tiques (Les Fleurs du mal de Baudelaire); Evidemment il faut rĂ©Ă©couter l’enregistrement du Concerto par le soliste dĂ©dicataire, Rostropovitch (Erato Warner classics, 1974 avec l’Orchestre de Paris et Serge Baudo). 5 mouvements comme s’il Ă©tait conçu comme un poème musical, d’Enigme Ă  Hymne : tout ici cite les brumes Ă©nigmatiques en effet dans l’esprit du PellĂ©as de Debussy oĂą le chant du violoncelle prend l’auditeur par la main et le conduit dans des chemins de traverse aux contours et horizons indĂ©cis, mystĂ©rieux, palpitants, portes entrouvertes vers un inconnu qui se dĂ©robe. Intense et poĂ©tique, c’est Ă  dire filigranĂ© jusque dans son dernier repli murmurĂ© et tout d’un coup Ă©vanescent, le violoncelle disparaĂ®t en gardant tous ses secrets. Amateur du mystère et des filiations poĂ©tiques Ă  peine voilĂ©es, Dutilleux cultive l’Ă©nigme. Au spectateur d’en dĂ©celer le parcours vers la lumière, l’Ă©lucidation finale.

 

 

 

Opéra de Tours, concert

Henri Dutilleux : Tout un monde lointain
(Xavier Phillips, violoncelle)
Beethoven : Symphonie n°3 “Eroica” opus 55

Orchestre RĂ©gion Centre-Val de Loire Tours
Jean-Yves Ossonce, direction

Samedi 2 avril 2016, 20h
Dimanche 3 avril 2016, 17h

 

 

Aprofondir
LIRE notre présentation / dossier de la Symphonie EROICA n°3 de Beethoven
LIRE notre dossier spécial Centenaire Henri Dutilleux 2016

 

 

 

Festival Présences, concert 1. Francesconi, Dutilleux

Capture d’écran 2016-01-04 Ă  08.38.24Festival PrĂ©sences 2016. Francesconi, Dutilleux… Le 5 fĂ©vrier, 20h. Paris, Maison de la Radio. Auditorium. 4 compositeurs sont au programme du premier concert PrĂ©sences 2016, engageant toutes les ressources musicales et humaines maison (MaĂ®trise, ChĹ“ur et Orchestre Philharmonique de Radio France). Mikko Franck ouvre la 26 ème Ă©dition du festival PrĂ©sences avec un programme nourri d’inspirations diverses : symbolique chez Thierry PĂ©cou, poĂ©tique avec Fausto Romitelli, prophĂ©tique avec Bread, Water and Salt de Luca Francesconi d’après des fragments signĂ©s Nelson Mandela. Avec, pour conclure, un classique du XXe siècle, qui cĂ©lĂ©brera le centenaire de son auteur : Timbres, espace, mouvement de Dutilleux. LIRE aussi notre prĂ©sentation complète du Festival PrĂ©sences 2016, Oggi l’Italia, du 5 au 14 fĂ©vrier 2016.

Festival PrĂ©sences 2016 : Oggi l’Italia. CONCERT 1 / 14

Festival PrĂ©sences 2016 : Oggi l’Italia
Paris, Maison de la Radio. Auditorium
Vendredi 5 février 2016, 20h
Concert inaugural : 1 / 14

Luca Francesconi
Bread, Water and Salt* (CF, CRF/Fondation Santa Cecilia)

Thierry PĂ©cou
Soleil rouge** (CM, CRF/Opéra de Rouen Normandie)

Henri Dutilleux
Timbres, espace, mouvement ou La Nuit étoilée

Fausto Romitelli
The Poppy in the Cloud

Pumeza Matschikiza soprano*
Hakan Hardenberger trompette**

Maîtrise, Choeur et Orchestre Philharmonique de Radio France
Sofi Jeannin chef de choeur
Mikko Franck direction

Les réservations pour ce concert (gratuit) seront ouvertes à partir du 23 janvier 2016

Réservations, informations, modalités pratiques :
http://www.maisondelaradio.fr/evenement/festival-presences/presences-2016-italie-1

Concert diffusé en direct sur France Musique

Centenaire Dutilleux 2016

henri-dutilleux1-362x439Paris, Philharmonie. Concert Dutilleux, le 22 janvier 2016, 20h. Lancement officiel de l’annĂ©e du Centenaire Dutilleux, ce 22 janvier 2016 Ă  la Philharmonie de Paris. Le 22 janvier est le jour anniversaire de l’annĂ©e Dutilleux 2016 : Henri Dutilleux est en effet nĂ© le 22 janvier 1916 : c’est donc le jour de son centenaire. A cette occasion la Philharmonie de Paris propose (Ă  20h30) un concert exceptionnel : Quatuor Ă  cordes “Ainsi la nuit” et “Trois strophes sur le nom de Paul Sacher” couplĂ©s avec le Trio pour piano et cordes de Ravel, et la Sonate pour violon et piano de Debussy.

Henri Dutilleux : Trois strophes sur le nom de Sacher, Préludes
Maurice Ravel : Trio pour piano et cordes
Claude Debussy : Sonate pour violon et piano
Henri Dutilleux : Quatuor Ă  cordes “Ainsi la nuit”

Avec :
Lisa Batiashvili, violon
Valeriy Sokolov, violon
Gérad Caussé, alto
Gauthier Capuçon, violoncelle
Frank Braley, piano

RĂ©server vos places pour le concert de la Philharmonie, ce 22 janvier 2016, 20h

Centenaire Dutilleux : 1916 - 2016Ainsi la Nuit… Propre aux annĂ©es 1970, le seul Quatuor Ă  cordes de Dutilleux est “une sorte de vision nocturne” (d’après les propres paroles du compositeur), fidèle Ă  la sensibilitĂ© abstraite et poĂ©tique, sensuelle et suggestive de son auteur, un cycle d’Ă©tats intĂ©rieurs qui renouvelle considĂ©rablement le genre quatuor. La partition est composĂ©e entre 1971 et 1977 (commande de la Fondation Koussevitsky destinĂ©e au Quatuor Juilliard). La crĂ©ation française (parisienne) remonte au 6 janvier 20177 par le Quatuor Parrenin. Les Juilliard le crĂ©eront de leur cĂ´tĂ© Ă  Washington en avril 1978. DĂ©diĂ© au mĂ©lomane et ami du compositeur, Ernest Sussman, le Quatuor porte un hommage Ă  Olga Koussevitsky. A partir d’Etudes prĂ©alables que Dutilleux adresse aux Juilliard pour qu’ils s’exercent Ă  son Ă©criture, Dutilleux Ă©labore un cycle continu, organiquement reliĂ© par des “parenthèses” souvent brĂŞves mais fĂ©dĂ©ratrices et porteuses de liant/lien entre les 7 sections du Quatuor. Seuls les parties V Ă  VII sont enchaĂ®nĂ©es sans parenthèses. Comme une transe rĂŞveuse, nostalgique, d’un caractère nocturne (d’oĂą le titre aux rĂ©fĂ©rences poĂ©tiques manifestes), le cycle cultive l’atmosphère d’une traversĂ©e mĂ©ditative et active, dans des teintes impressionnistes, – le terme est utilisĂ© par Dutilleux lui-mĂŞme. Le parcours va de “Nocturne” (I) Ă  “Constellations” (VI) et “Temps suspendu” (VII). Le principe de mĂ©moire et de rĂ©itĂ©ration, selon le pendule proustien, agrège ici variations et prĂ©figurations dont les Ă©chos manifestes tissent comme un morceau vivant de la pensĂ©e Ă  la fois, rĂ©troactive et prĂ©sente. Dutilleux, fusionne aussi Beethoven et l’Ecole de Vienne, pour refondre la notion mĂŞme de temps musical. la durĂ©e en est emblĂ©matique du dĂ©veloppement toujours condensĂ©, unique, resserrĂ© chez Dutilleux qui cultive surtout la puissance suggestive de son Ă©criture.

dutilleux-henri-biographie-pierre-gervasoni-actes-sud-critique-livres-classiquenews-review-bookMĂŞme univers enracinĂ© dans la poĂ©sie et pĂ©nĂ©trĂ© de rĂ©fĂ©rences littĂ©raires Ă  peine voilĂ©es pour les Strophes sur le nom de Paul Sacher, rĂ©alisĂ©es pour le 70 ème anniversaire du chef d’orchestre Paul Sacher en 1976. Avec les hommages de Boulez (Messagesquisse) et de Lutoslawski (Sacher Variations), commandĂ©es simultanĂ©ment pour la mĂŞme occurrence, les pièces de Dutilleux se sont naturellement imposĂ©es par leur grande cohĂ©rence et originalitĂ©, leur caractère poĂ©tique, leur climat suspendu, comme doucement hallucinĂ©. C’est Paul Sacher qui crĂ©Ă©e les Strophes de Dutilleux Ă  Bâle en 1982 : par “Strophes”, Dutilleux fait rĂ©fĂ©rence et emprunte un mot spĂ©cifique Ă  l’Ă©criture poĂ©tique car le nom de Sacher revient dans chacun des trois volets, comme autant de rimes ou de retours. Aimant les filiations, les rĂ©miniscences lĂ  encore “proustiennes”, Dutilleux cite Bartok dont Musique pour cordes, percussion et cĂ©lesta fut justement crĂ©Ă© par Sacher en 1937… Le triptyque qui en dĂ©coule parle Ă  l’imaginaire, Ă  cet ailleurs invisible mais soudainement palpable grâce au tissu sonore Ă©laborĂ© par  Dutilleux illuminĂ©, enchantĂ©, enivrĂ©, vrai magicien de la mĂ©moire.

approfondir

LIRE aussi notre grand dossier centenaire de Dutilleux 2016

LIRE notre annonce et présentation du prochain livre biographique dédié à Henri Dutilleux par Pierre Gervasoni chez Actes Sud

RADIO. France Musique consacre sa tribune des critiques Ă  la Symphonie n°2 “Le Double” de Dutilleux, dimanche 24 janvier 2016, 14h

CONCERT. En ouverture du prochain Festival PrĂ©sences de Radio France, le 5 fĂ©vrier 2016, le Philharmonique de Radio France et Mikko Franck jouent de Dutilleux : vendredi 5 fĂ©vrier 2016, 20h, Auditorium de la Maison de la Radio – Radio France : concert Francesconi, Dutilleux (La Nuit Ă©toilĂ©e) - concert diffusĂ© en direct sur France Musique.

Concert PrĂ©sences 2016 – 1 : Francesconi, Dutilleux

Capture d’écran 2016-01-04 Ă  08.38.24Festival PrĂ©sences 2016. Francesconi, Dutilleux… Le 5 fĂ©vrier, 20h. Paris, Maison de la Radio. Auditorium. 4 compositeurs sont au programme du premier concert PrĂ©sences 2016, engageant toutes les ressources musicales et humaines maison (MaĂ®trise, ChĹ“ur et Orchestre Philharmonique de Radio France). Mikko Franck ouvre la 26 ème Ă©dition du festival PrĂ©sences avec un programme nourri d’inspirations diverses : symbolique chez Thierry PĂ©cou, poĂ©tique avec Fausto Romitelli, prophĂ©tique avec Bread, Water and Salt de Luca Francesconi d’après des fragments signĂ©s Nelson Mandela. Avec, pour conclure, un classique du XXe siècle, qui cĂ©lĂ©brera le centenaire de son auteur : Timbres, espace, mouvement de Dutilleux. LIRE aussi notre prĂ©sentation complète du Festival PrĂ©sences 2016, Oggi l’Italia, du 5 au 14 fĂ©vrier 2016.

Festival PrĂ©sences 2016 : Oggi l’Italia. CONCERT 1 / 14

Festival PrĂ©sences 2016 : Oggi l’Italia
Paris, Maison de la Radio. Auditorium
Vendredi 5 février 2016, 20h
Concert inaugural : 1 / 14

Luca Francesconi
Bread, Water and Salt* (CF, CRF/Fondation Santa Cecilia)

Thierry PĂ©cou
Soleil rouge** (CM, CRF/Opéra de Rouen Normandie)

Henri Dutilleux
Timbres, espace, mouvement ou La Nuit étoilée

Fausto Romitelli
The Poppy in the Cloud

Pumeza Matschikiza soprano*
Hakan Hardenberger trompette**

Maîtrise, Choeur et Orchestre Philharmonique de Radio France
Sofi Jeannin chef de choeur
Mikko Franck direction

Les réservations pour ce concert (gratuit) seront ouvertes à partir du 23 janvier 2016

Réservations, informations, modalités pratiques :
http://www.maisondelaradio.fr/evenement/festival-presences/presences-2016-italie-1

Concert diffusé en direct sur France Musique