METZ, Arsenal. FOLKLORE 5-23 mai 2020: du savant au populaire

FOLKLORE ! le nouveau temps fort de l'Arsenal de MetzMETZ, Arsenal. FOLKLORE 5-23 mai 2020: du savant au populaire  -  Complément musical à l’exposition présentée au Centre Pompidou-Metz, la Cité musicale-Metz éclaire la place essentielle du folklore au sein des musiques et danses dites « savantes ». Ainsi Jordi Savall visite les Balkans ; le groupe danois Heilung invite à une immersion mystique dans les rituels de l’Europe du Nord de l’âge de fer et du Haut Moyen Âge (source inspirante pour la série Game of Thrones) ; le violoncelliste Raphaël Jouan s’accorde à l’accordéoniste Bruno Maurice mêlant époques et continents ; Jean-Marie Machado fait équipe avec la compagnie de danse CHATHA et propose une nouvelle lecture de L’Amour sorcier conçu par Manuel de Falla (qui s’inspire du folklore andalou) ; enfin, en une soirée symphonique spectaculaire, l’Orchestre national de Metz souligne l’incidence folklorique sur les compositeurs du XIXe à nos jours (Brahms, Borodine, Bartók…). Le bal est ouvert. Au total le cycle et temps fort à l’Arsenal de Metz : « Folklore », propose 8 rvs incontournables en mai 2020.

________________________________________________________________________________________________

TOUTES LES INFOS sur le temps fort FOLKLORE : 5 – 23 mai 2020, ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/folklore-du-savant-au-populaire

PASS Folklore
- 30 % à partir de 3 spectacles choisis 
parmi les concerts du temps fort :
https://cmm.shop.secutix.com/selection/subscription?productId=101439610079

 

 

 

 

 

 

 

FOLKLORES
 
8 événements : conférences, concerts, ballets, spectacles…
________________________________________________________________________________________________

Conférence à l’Arsenal
Mar 5 mai 2020, 18h30
Les musiques du folklore à l’épreuve de la modernité
par Corinne Schneider / salon Claude Lefebvre – accès gratuit, réservations conseillées

RÉSERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/les-musiques-du-folklore-a-lepreuve-de-la-modernite

 

 

 

Jordi Savall – BAL·KAN
MIEL ET SANG, LES CYCLES DE LA VIE
HESPÈRION XXI
mardi 5 mai 2020 – 20h
Grande Salle, Arsenal

Défricheur infatigable, Jordi Savall et ses musiciens d’Hesperion XXI poursuivent leur odyssée révélant les perles baroques et la vitalité des musiques du monde : folklore, traditions populaires, partitions savantes et royales enrichissent une pratique qui s’inspire des usages traditionnels et « officiels » ; le gambiste et chef d’orchestre mêle les genres dans cette nouvelle leçon d’histoire, de musique et d’humanisme : le projet BAL·KAN : Miel et Sang ; il est consacré aux musiques balkaniques et à leurs influences. De l’Italie au Bosphore, Jordi Savall ressuscite le mouvement incessant et continu des échanges, partages, influences
ayant rythmé une mémoire commune marqué par les traditions tziganes et séfarades.

RÉSERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/jordi-savall–balkan-miel-et-sang-les-cycles-de-la-vie 

 

 

 

Super Parquet + Sourdurent
jeudi 7 mai 2020 – 20h30
METZ, Chapelle des Trinitaires

Super Parquet et Sourdurent réactivent musiques traditionnelles et musiques actuelles pour redonner aux folklores la place qui leur revient. Entre transe et farandole, jusqu’à l’hallucination, les mélodies traditionnelles revisitées par le groupe auvergnat Super Parquet crépitent et ensorcèlent, grâce aussi aux voix furieuses de Sourdurent. Le groupe célèbre la force expressive des métissages quand le répertoire traditionnel du Massif Central fermentent aux cotés des musiques traditionnelles grecques, perses, maghrébines.

RÉSERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/superparquet-sourdurent

 

 

 

 

Autour des musiques savantes et populaires
RAPHAËL JOUAN (violoncelle) / BRUNO MAURICE (accordéon)
mercredi 13 mai 2020, 20h
Salle de l’Esplanade, Arsenal

Chambrisme à 2 voix… Célébrer la rencontre du populaire et du savant, telle est la démarche de Raphaël Jouan et Bruno Maurice. Quand le violoncelle, instrument noble par excellence, rencontre l’accordéon, ce « piano des pauvres » , les rythmes s’électrisent et les mélodies se libèrent. Programme : œuvres de Piazzolla, Bach, Nino Rota, Dvořák ; Bruno Maurice joue aussi le bayan, accordéon créé en Russie au début du siècle : les deux instrumentistes régénèrent le jeu à deux en une virtuosité complice d’une invention sans limite.

RÉSERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/autour-des-musiques-savantes-et-populaires

 

 

 

 

L’Amour sorcier
AÏCHA M’BAREK ET HAFIZ DHAOU, JEAN-MARIE MACHADO
jeudi 14 mai 2020, 20h
Grande Salle Arsenal

DANSE. Le ballet composé par Manuel de Falla en 1915, créé à Paris en 1925, mêle superstition, amour, surnaturel… Après La Vie Brève, Manuel de Falla rencontre enfin le succès à Paris grâce à la force dramatique de l’Amor Brujo / L’Amour sorcier, un drame halluciné dont le nœud expressif est incarné par une danseuse et chanteuse gitane (Antonia Mercé dite la Argentina) qui ressuscite les chant gitan qui berçaient Falla enfant.
En vrai gitan, la vivant de l’intérieur, Falla imagine une histoire fascinante celle d’une gitane, hantée par le fantôme de son fiancé et qui veut rompre le maléfice pour, enfin, aimer librement. La partition revendique un souffle symphonique nouveau qui prend sa soruce dans l’imaginaire gitan le plus fantastique… « Danse rituelle du feu pour chasser les mauvais esprits », « Chanson de l’amour blessé » sont des tableaux inoubliables.
Dix musiciens, une chanteuse et six danseurs revisitent cette épopée aux accents andalous à travers variations musicales et chorégraphiques inventives. Jean-Marie Machado (Compagnie Cantabile mariant jazz, pop, musiques traditionnelles et même hip hop) travaille ici avec les chorégraphes Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou (Compagnie CHATHA) ; il en résulte un voyage sur les deux rives de la Méditerranée où danses, rituels, chants tissent et distillent leurs sortilèges.

RÉSERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/lamour-sorcier

 

 

 

 

Danses hongroises
ORCHESTRE NATIONAL DE METZ
vendredi 15 mai 2020, 20h
Grande Salle, Arsenal

SYMPHONIQUE… Gracile silhouette aux mains de fée, la jeune virtuose d’origine bulgare Vassilena Serafimova poursuit ainsi sa résidence à l’Arsenal de METZ. L’instrumentiste relève les défis du concerto pour percussion « Frozen in Time » du compositeur israélien Avner Dorman, « monument d’esthétique métissée, d’une (rare) énergie tellurique »… Puis, l’Orchestre National de Metz souligne la force des emprunts folkloriques dans les musiques de Brahms, Borodine, Bartók… sous la baguette de la cheffe québécoise Dina Gilbert. L’esprit populaire intensifie l’inspiration des compositeurs…

RÉSERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/danses-hongroises 

 

 

 

 

Heilung
samedi 16 mai 2020, 20h30
METZ, BAM

DK / FOLK EXPÉ…Le groupe danois Heilung regroupe musiciens et danseurs qui revisitent les rituels de l’Europe du Nord de l’âge de fer et du Haut Moyen Âge. A partir de recherches historiques, d’écrits de l’époque viking, les artistes réinventent le son viking selon une démarche intitulée “amplified history », à la fois extrapolation, re-création mais respect des instruments et timbres d’époque… « rituel guerrier, percussions tonitruantes, cérémonie nocturne fantasmagorique, transe infernale », le spectacle de Heilung plonge dans l’imaginaire animal, fantastique des Vikings devenus musiciens…

Youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=QRg_8NNPTD8&feature=emb_title

RESERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/heilung

 

 

 

 

Mark Lanegan
sam 23 mai – 20h30
METZ, Trinitaires

Mark Lanegan met sa voix rauque, profonde au service de projets éclectiques ; il dérange comme il captive, prophète des temps à venir, décidément inclassable comme irréductible à toute esthétique précise… Dernier album « Somebody’s Knocking » (sorti en octobre 2019) :

Youtube :
https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=MAvWG8aqK0M&feature=emb_logo

RÉSERVATIONS :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/mark-lanegan

 

 

 

 

TOUTES LES INFOS sur le site de la Cité Musicale METZ
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/folklore-du-savant-au-populaire

Arsenal — 3 Avenue Ney, 57000 Metz
BAM — 20 boulevard d’Alsace, 57070 Metz
Maison de l’Orchestre — 31 rue de Belletanche, 57070 Metz
Trinitaires — 12 rue des Trinitaires, 57000 Metz

Cite musicale-Metz.
EPCC Metz en Scènes
3 AVENUE NEY F-57000 METZ
03 87 39 92 00
bill@citemusicale-metz.fr

 

 

 
 

 

 

POLSKA : Festival à la Cité musicale METZ : 14 – 24 janvier 2020

Festival POLSKA à METZMETZ, Arsenal : Festival POLSKA ! 14 – 24 janvier 2020. 10 jours de musique polonaise à l’Arsenal de Metz. Après « Osez Haydn » en nov dernier, voici un autre temps forts de la saison 2019 2020 de la Cité musicale-METZ. Après l’Italie la saison dernière, voici un autre focus sur la culture d’un pays dont le peuple a migré vers la Lorraine : la Pologne. Pleins feux donc sur la musique polonaise . Aux côtés des illustres désormais célèbres : Chopin, Penderecki ou Górecki, voici d’autres tempéraments à connaître absolument, ambassadeurs d’une sensibilité à nulle autre semblable… le héros national de Gdansk, Kaspar Förster qui fut chanteur réputé autant que compositeur au XVIIe siècle ; Zygmunt Krauze, qui interprète au piano ses propres pièces, et Mieczysław Weinberg, ami de Chostakovitch. La Pologne actuelle n’est pas avare en interprètes, à l’image du contre-ténor Jakub Józef Orliski, nouvelle star du monde lyrique (surtout baroque). Ou les figures du jazz contemporain que sont le saxophoniste Maciej Obara et l’étonnante bassiste Kinga Glyk.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Réservez dès à présent pour le concert d’ouverture de POLSKA à METZ :
Concert d’ouverture festival POLSKA
Mardi 14 janvier 2020, 20h
Jokub Józef ORLINSKI, Il Pomo d’Oro
Grande salle, Arsenal

https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/facce-damore

Présentation du concert

Baroque… La passion n’a pas de frontières : c’est ce que démontrent le contre-ténor Jakub Józef Orliński et l’ensemble Il Pomo d’Oro, dans un programme consacré à l’évolution de l’opéra italien à travers l’Europe. Des maîtres transalpins aux compositeurs allemands (en particulier Haendel), les musiciens présentent quelques-uns des plus étourdissants « Visages de l’amour de l’opéra », entre grandes pages du répertoire et inédits. Voix et présence marquantes, Jakub Józef Orliński a remporté l’adhésion des deux côtés de l’Atlantique, élu d’ailleurs « star d’opéra la plus glamour du monde » par le journal britannique The Telegraph.

Facce d’amore
Il Pomo d’oro
direction : Maxim Emelyanychev
contre-ténor : Jakub Józef Orliński

Arsenal de METZ, Grande Salle
Airs d’opéras de Francesco Cavalli, Georg Friedrich Haendel, Giovanni Bononcini, Johann Adolph Hasse, Francesco Bartolomeo Conti…
Durée : 1h20 + entracte
Tarif B, de 8 à 34 €

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Dans le cadre du temps fort Polska !
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/polska

PASS Polska !
– 30 % à partir de 3 spectacles
choisis parmi les concerts du temps fort

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Festival POLSKA à METZ

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

POLSKA : Festival à la Cité musicale METZ : 14 – 24 janvier 2020

Festival POLSKA à METZMETZ, Arsenal : Festival POLSKA ! 14 – 24 janvier 2020. 10 jours de musique polonaise à l’Arsenal de Metz. Après « Osez Haydn » en nov dernier, voici un autre temps forts de la saison 2019 2020 de la Cité musicale-METZ. Après l’Italie la saison dernière, voici un autre focus sur la culture d’un pays dont le peuple a migré vers la Lorraine : la Pologne. Pleins feux donc sur la musique polonaise . Aux côtés des illustres désormais célèbres : Chopin, Penderecki ou Górecki, voici d’autres tempéraments à connaître absolument, ambassadeurs d’une sensibilité à nulle autre semblable… le héros national de Gdansk, Kaspar Förster qui fut chanteur réputé autant que compositeur au XVIIe siècle ; Zygmunt Krauze, qui interprète au piano ses propres pièces, et Mieczysław Weinberg, ami de Chostakovitch. La Pologne actuelle n’est pas avare en interprètes, à l’image du contre-ténor Jakub Józef Orliski, nouvelle star du monde lyrique (surtout baroque). Ou les figures du jazz contemporain que sont le saxophoniste Maciej Obara et l’étonnante bassiste Kinga Glyk.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Réservez dès à présent pour le concert d’ouverture de POLSKA à METZ :
Concert d’ouverture festival POLSKA
Mardi 14 janvier 2020, 20h
Jokub Józef ORLINSKI, Il Pomo d’Oro
Grande salle, Arsenal

https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/facce-damore

Présentation du concert

Baroque… La passion n’a pas de frontières : c’est ce que démontrent le contre-ténor Jakub Józef Orliński et l’ensemble Il Pomo d’Oro, dans un programme consacré à l’évolution de l’opéra italien à travers l’Europe. Des maîtres transalpins aux compositeurs allemands (en particulier Haendel), les musiciens présentent quelques-uns des plus étourdissants « Visages de l’amour de l’opéra », entre grandes pages du répertoire et inédits. Voix et présence marquantes, Jakub Józef Orliński a remporté l’adhésion des deux côtés de l’Atlantique, élu d’ailleurs « star d’opéra la plus glamour du monde » par le journal britannique The Telegraph.

Facce d’amore
Il Pomo d’oro
direction : Maxim Emelyanychev
contre-ténor : Jakub Józef Orliński

Arsenal de METZ, Grande Salle
Airs d’opéras de Francesco Cavalli, Georg Friedrich Haendel, Giovanni Bononcini, Johann Adolph Hasse, Francesco Bartolomeo Conti…
Durée : 1h20 + entracte
Tarif B, de 8 à 34 €

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Dans le cadre du temps fort Polska !
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/polska

PASS Polska !
– 30 % à partir de 3 spectacles
choisis parmi les concerts du temps fort

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Festival POLSKA à METZ

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

METZ, Arsenal : l’écrin des musiciennes

METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenewsMETZ cité musicale, ARSENAL, L’ÉCRIN DES MUSICIENNES. Comme un fil rouge tout au long de sa saison 2019 2020, la Cité musicale-METZ offre un cadre exemplaire pour l’émergence des talents. Comme un compagnonnage inspiré, les sensibilités artistiques peuvent s’y épanouir et présenter leurs travaux. Tout au long de cette nouvelle saison, l’Arsenal met l’accent sur l’inventivité des profils féminins ; des interprètes, chorégraphes et compositrices engagées qui redéfinissent l’expérience du concert dit « classique ». autant de propositions à la croisée des registres, des genres, des disciplines qui enrichissent l’offre artistique globale de l’Arsenal à Metz. Jamais la musique n’a été aussi connectée aux vibrations contemporaines et ces 4 tempéraments là donnent le ton pour une programmation particulièrement dense et équilibrée : Vassilena Serafimova, Clara Ianotta, Aïcha M’Barek, Sarah Baltzinger. En complément de cette constellation de rvs et d’événements à ne pas manquer, l’Apéro baroque du mercredi 12 février, 19h “Les femmes, génies oubliées de la musique baroque“… Présentation de quatre musiciennes en résidence à l’ARSENAL DE METZ :

 

 

 

 

4 PARCOURS DE FEMMES à l’ARSENAL de METZ 

saison 2019 2020 Cité Musicale METZ

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

VASSELINA SERAFIMOVA

 
 
serafimova-vassilena-marimba-concert-critique-classiquenews

 

 

Elle représente la percussion libre, imaginative, accessible. Virtuose du marimba, la bulgare Vasselina Serafimova (Victoires de la musique 2015) associe vitalité rythmique et fascinante palette sonore… A METZ, Vasselina Serafimova présente 2 programmes en 2020 : TIME (création, le 9 janvier), puis Danses Hongroises (15 mais 2020). Lire ci-après.

agenda

 

 

boutonreservationTIME : jeudi 9 janvier 2020, 20h
ARSENAL, Salle de l’Esplanade
La percussionniste bulgare Vassilena Serafimova est l’une des plus grandes figures mondiales du marimba, ce xylophone africain qui s’est répandu dans plusieurs pays d’Amérique latine. L’artiste réinterprète les oeuvres des compositeurs contemporains : Steve Reich, Astor Piazzolla ou encore Javier Álvarez dans une création visuelle et sensorielle, aux côtés du vidéaste Julien Poulain. TIME instaure une vibration entre musique, images graphiques, épurées et références à la nature : autant de tableaux proposant au public une immersion totale au sein d’un univers hors du temps. Durée : 1h.

Steve Reich : Clapping music, Nagoya Marimbas, Electric Counterpoint
Casey Cangelosi : Bad Touch
Astor Piazzolla : Verano Porteño
Javier Álvarez : Temazcal
John Psathas : One Study, One Summery

RESERVEZ ici :
https://cmm.shop.secutix.com/selection/event/date?productId=101438454776

 

________________________________________________________________________________________________

 

boutonreservationDANSES HONGROISES
Vend 15 mai 2020, 20h
Arsenal, Grande Salle

Agile et féerique, Vassilena Serafimova relève les défis du concerto pour percussion « Frozen in Time » du compositeur israélien Avner Dorman. Massif impressionnant qui mêle les esthétiques et affirme une énergie tellurique. En complément, les célèbres danses symphoniques de Brahms et de Borodine. La cheffe québécoise Dina Gilbert ajoute en ouverture de concert : la Suite de Danses où, « dans une orchestration stylisée, Bartók associait des danses de diverses provenances ethniques, rejoignant ainsi l’esprit populaire et métissé du programme ». Durée : 1h20 + entracte. Dans le cadre du temps fort : « Folklore : du savant au populaire »
RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/danses-hongroises

  

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

CLARA IANNOTTA

 
 

iannotta-carla-compositrice-metz-concert-critique-classiquenewsNé à Rome mais résidente à Berlin, la compositrice Clara Iannotta a le souci de son propre instrumentarium, fasciné par l’invention des couleurs et des timbres : elle fabrique elle-même certains instruments utilisés pour jouer ses partitions. C’est aussi dans l’esprit d’une conversation inventive, un partage avec les interprètes pour affiner au plus près de ses intentions, le geste instrumental final.

________________________________________________________________________________________________

 

 

agenda

 

 

boutonreservationREVERIES ITALIENNES
mer 5 février 2020, 20h
Arsenal Salle de l’Esplanade

Produire de nouveaux univers sonores, réinventer les formes du concert… la quête des compositeurs contemporains italiens Clara Iannotta et Francesco Filidei, « figures de la nouvelle génération », s’avère passionnante. L’Ensemble Linea permet la réalisation des sonorités envisagées, « innover en transformant des objets en instruments et mettre l’inventivité au service du spectacle ». Ainsi le concert conçoit le jeu comme terreau d’expérimentation et renforce le pouvoir onirique de la musique.
Durée : 1h10 – Ensemble Linea, direction : Jean-Philippe Wurtz

Programme :
Francesco Filidei : Finito ogni gesto, Ballata 3
Clara Iannotta : D’après Troglodyte Angels Clank By

RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/reveries-italiennes

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

boutonreservationMIGRANTES
mer 25 mars 2020, 20h
Arsenal Salle de l’Esplanade

mirgantes-carla-iannotta-concert-critique-classiquenewsEngagé sur le front des métissages culturels et de la création, l’Ensemble Linea propose dans « Migrantes », un concert abordant les thèmes de la migration et de l’égalité des genres. « Composé d’œuvres écrites par des femmes originaires d’Asie, du Moyen Orient, d’Océanie ou d’Europe, ce programme rend hommage à la richesse des croisements culturels et au courage, à l’humanité et à la force de femmes artistes qui, partout dans le monde, tentent de faire entendre leur propre voix et celle d’une culture imprégnée de métissages ». Clara Iannotta ouvre ce concert avec « Paw-marks in wet cement (ii) », partition sur la mémoire.

Durée : 1h – Ensemble Linea, direction : Jean-Philippe Wurtz / contrebasse : Florentin Ginot

Programme :
Clara Iannotta : Paw-marks in wet cement (ii)
Zeynep Toraman : …A gilding process that echoes back to ancient times (Création mondiale).
Liza Lim : The table of knowledge pour contrebasse seule
Feliz Macahis : Nouvelle oeuvre pour ensemble Création
Rebecca Saunders : Fury II pour contrebasse et ensemble

RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/migrantes

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

boutonreservationBEETHOVEN ET LA MODERNITÉ
mar 31 mars 2020, 20h
Arsenal, Salle de l’Esplanade

Clara Iannotta, poursuit sa résidence à la Cité musicale-Metz, et dévoile de nouveaux fragments de son travail en cours d’accomplissement. A partir des objets dont elle fait des instruments, la compositrice italienne réinvente son propre spectre sonore, envisage de nouvelles passerelles entre expérimentation ludique et nouvelles écritures sonores.
diotima-quatuor-beethoven-carla-iannotta-concert-critique-metz-classiquenewsComplices de ce labyrinthe aux prolongements inédits, les instrumentistes du Quatuor DIOTIMA repousse les frontières de l’exploration esthétique : « Dead wasps in the jam-jar (iii) » plonge le spectateur dans « d’insondables profondeurs où le solo du violon s’étire dans des dimensions océaniques ». Pour l’année Beethoven 2020, dont est joué le sublime et visionnaire Quatuor n°15, les Diotima tisse les passerelles entre le prophète romantique et les perspectives ouvertes énoncées, permises par l’écriture de Carla Iannotta. La musique n’est-elle pas un questionnement continu qui ne cesse de réinventer les formes de l’avenir ?

Durée : 1h30 – Quatuor Diotima.

Programme :
Karol Szymanovski : Quatuor n°2
Clara Iannotta : « Dead wasps in the jam-jar » (iii)
pour quatuor à cordes et électronique
Ludwig van Beethoven : Quatuor n°15

RESERVEZ ici:
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/beethoven-et-la-modernite

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

AÏCHA M’BAREK

 
 

Danseuse et chorégraphe, la tunisienne Aïcha M’Barek travaille avec son mari (Hafiz Dhaou) au sein de la compagnie qu’ils ont fondé tous les deux. Leur travail mêle l’intime et le politique, dans un regard qui demeure étroitement connecté avec les vibrations de l’actualité.

amour-sorcier-aicha-mbarek-machado-falla-danse-annonce-critique-classiquenews

 

 

agenda

 

 

boutonreservationL’AMOUR SORCIER
jeudi 14 mai 2020, 20h
Arsenal, Grande Salle

Le ballet conçu en 1915 par Manuel de Falla raconte comment une gitane, hantée par le fantôme de son fiancé, souhaite s’en libérer pour aimer librement. 10 musiciens, 6 danseurs, 1 chanteuse réactivent la charge fantastique et passionnelle de cette fable épique aux accents andalous. Jean-Marie Machado, et la compagnie Cantabile, fusionnent jazz, pop, musiques traditionnelles et même hip hop. Les musiciens offrent aux chorégraphes Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou de la Compagnie CHATHA, un fabuleux tapis sonore « pour un voyage sur les deux rives de la Méditerranée où danses, rituels et chants distillent leurs sortilèges ». Chant, rythmes, jubilation chorégraphique… le spectacle est total. Manuel de Falla souhaitait à l’origine que sa partition soit réalisée par une chanteuse de flamenco.

Durée : 1h15. Dans le cadre du temps fort : « Folklore : du savant au populaire » – chorégraphie et mise en scène : Aïcha M’Barek, Hafiz Dhaou / compositions et arrangements : Jean-Marie Machado (Orchestre Danzas) – Pièce pour 6 danseurs et un orchestre.
RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/lamour-sorcier

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SARAH BALTZINGER

 
 
sarah-baltzinger-danse-critique-classiquenews

 

 

Messine, Sarah Baltzinger a fondé sa propre compagnie de danse MIRAGE. Elle approfondit actuellement un travail spécifique sur l’appropriation du corps et sur la transmission. Son spectacle présenté en janvier 2020, s’intitule « Don’t you see it coming » / Ne le vois tu pas venir ? : en écho à la fameuse incantation, Anne ma sœur Anne, ne vois tu rien venir ? … Sarah Baltzinger interroge le conte de Perrault : Barbe-Bleue

 

 

agenda

 

boutonreservationDON’T YOU SEE IT COMING
mer 29 janvier 2020, 20h
jeudi 30 janv 2020, 19h

Danse - Création : voici le second volet lié à le recherche de Sarah Baltzinger et Guillaume Jullien sur l’héritage et la transmission. La création interroge le conte Barbe Bleue de Charles Perrault, en envisage les enjeux comme « une allégorie de nos sociétés modernes ». Le danger fascine autant qu’il effraie : « la pièce illustre le transgressif et la façon dont s’exerce nos relations inter-personnelles ».

Sur des thèmes baroques, « les deux artistes, au travers d’un mariage entre le son et le geste, évoquent les liens qui se font et se défont et la façon dont nous cherchons à nous révéler à nous-mêmes, en proie à notre besoin d’appartenance et de liberté ». Comment l’individualité peut-elle s’épanouir en s’affranchissant des contraintes du corps social ? Durée : 45 mn / Pièce pour 1 danseuse et 1 musicien.

RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/dont-you-see-it-coming

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenews

 

LIRE aussi notre présentation générale de la saison 2019 2020 de la Cité musicale-METZ – les temps forts de la saison actuelle
https://www.classiquenews.com/metz-cite-musical-metz-saison-2019-2020-temps-forts/

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

Toutes les photos : METZ service de presse 2019 DR

 

 

METZ, Musiques sacrées : 7 – 18 déc 2019

METZ, Musiques sacrées : 7 – 18 déc 2019. A partir du 7 déc prochain Metz fête les 800 ans de la Cathédrale Saint-Étienne, avec comme amorce d’une année de célébration (jusqu’à fin 2020), le festival « Musiques Sacrées » du 7 au 18 déc, à l’Arsenal et à l’église Saint-Pierre-aux-Nonnains.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

METZ, Cité Musicale : Temps fort " Musiques sacrées "Ainsi la Cité musicale-Metz propose le 2è « temps fort » de sa saison 2019-2020 (après « Osez Haydn » de nov dernier), pour ce mois de décembre 2019 : tout un cycle musical dédié aux musiques sacrées. L’angle est large : « il aborde la musique sacrée a traversé l’histoire, dépassant le simple cadre religieux ou spirituel ». Soit 8 rvs divers à ne pas manquer proposant conférences-rencontre (les 7 et 9 déc), danse (Symphonia Harmoniae Caeslestium revelationum par François Chaignaud et Marie-Pierre Brébant, les 13 et 14 déc, 20h), concerts de musique orchestrale et chorale (Arsenal : Messe en ut de Mozart, le sam 7 dé, 20h à l’Arsenal / ou Stabat Mater de Pergolèse jeudi 12 déc, 20h), sans omettre l’affiche du samedi 14 déc à 20h, toujours à l’Arsenal : La cantique des cantiques, hymne à la Vierge, avec un hommage à Mahmoud Darwich par Rodolphe Burger. Le conclusion de ce nouveau cycle thématique à l’Arsenal de Metz en est la somptueuse étoffe chorale du Huelgas ensemble sous la direction de Paul van Nevel: Musique des Cathédrales mercredi 18 déc à 20h (fresques sacrées polyphoniques du XIè au XVIIè) à Saint-Pierre aux Nonnains (1h15). Un temps fort à vivre sous les voûtes sacrées.

 

 
 

festival-temps-forts-musiques-sacrees-tempsf-forts-metz-cite-musicale-metz-annonce-concert-critique-classiquenews

________________________________________________________________________________________________

Temps fort à l’ARSENAL DE METZ
MUSIQUES SACRÉES
8 concerts et événements, du 7 au 18 déc 2019

 

 

 

 

 

SAM 7 DEC, 15h
Du spirituel dans l’art, du sacré dans la musique
Corinne Schneider
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/-du-spirituel-dans-lart-et-du-sacre-dans-la-musique

 

 

 

SAM 7 DEC, 20h
Bersntein (Chichester Psalms)
Mozart : Grande Messe en Ut
Orch National de Metz / David Reiland
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/mozart-messe-en-ut

 

 

 

LUN 9 DEC, 11h
A la bonne heure / RTL
avec Stéphane Bern – direct – Complet
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/a-la-bonne-heure–rtl

 

 

 

JEU 12 DEC, 20h
Stabat Mater de Pergolèse
Véronique Gens, Marie-Nicole Lemieux
Les Accents
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/stabat-mater-de-pergolese

 

 

 

VEN 13, SAM 14 DEC, 20h
Symphonia Harmoniae Caelestium Revelationum
François Chaignaud, Marie-Pierre Brébant
Monodies sacrées d’Hildegard von Bingen
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/les-harmonies-celestes-hildegard-von-bingen

 

 

 

SAM 14 DEC, 20h
Rodolphe Burger : Cantique des Cantiques
Hommage à Mahmoud Darwich
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/rodolphe-burger

 

 

 

MER 18 DEC, 20h
La Musique des Cathédrales : 1000 – 1600
Huelgas ensemble
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/la-musique-des-cathedrales-1000-1800

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

RESERVATIONS – INFORMATION
sur le site de l’Arsenal de METZ – cité musical METZ :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/musiques-sacrees

 

 

festival-temps-forts-musiques-sacrees-tempsf-forts-metz-cite-musicale-metz-annonce-concert-critique-classiquenews

 

METZ, Festival OSEZ HAYDN (6 – 9 nov 2019)

OSEZ-HAYDN-festival-homepage-METZ-582METZ, Arsenal. FESTIVAL « OSEZ HAYDN! » 6 – 9 nov 2019. L’Arsenal de METZ propose un festival 100% Joseph HAYDN pendant 4 jours… Après l’avoir créé à Paris en octobre 2018, Julien Chauvin et son ensemble, Le Concert de la Loge, sur instruments anciens, spécialistes du répertoire classique et romantique, transfèrent le concept du festival HAYDN à METZ, profitant opportunément de leur résidence à la Cité musicale de Metz (Arsenal)! Il est temps de (re)découvrir l’écriture du génie viennois, celui de Joseph Haydn, père du quatuor, de la symphonie classique, trop étouffé par MOZART. Au XVIIIè, rien de tel, car Mozart était sousestimé, et HAYDN, vénéré comme le plus grand compositeur vivant de son temps… car Haydn a presque tout inventé, véritable « aiguillon », tempérament audacieux et expérimentateur de premier plan (Beethoven l’a bien compris qui rechercha absolument à suivre ses leçons à Vienne).
Au programme du festival « OSEZ HAYDN 2019 » à METZ, du 6 au 9 nov, soit pendant 4 journées, débats, conférences, exposition, battle, pause gourmande et concerts bien sûr.. avec la coopération des artisans et des institutions de la région Grand Est. Temps forts entre autres, la confrontation des instruments d’époque et des instruments modernes le 8 nov dans les symphonies de Joseph Haydn

 

 

chauvin-julien-orchestre-de-la-loge-metz-osez-haydn-metz-arsenal-cite-musicale-metz-annone-concerts-classiquenews

 

 

Julien Chauvin, violoniste, fondateur du Concert de la Loge (DR / Arsenal de Metz 2019)

 

________________________________________________________________________________________________

Programme OSEZ HAYDN 2019
à l’Arsenal de METZ – Cité Musicale de Metz
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/osez-haydn

 

 

 

Mercredi 6 novembre 2019

 

 

CONFÉRENCE | 18h30
Salon Claude Lefebvre
La lutherie à Mirecourt au XVIIIe siècle
Roland Terrier et Jean-Paul Rothiot racontent comment la lutherie se développe à Mirecourt, petite ville des Vosges au cours du siècle ; ils y détectent et analysent les influences des écoles allemande et italienne sur les violons fabriqués pendant cette période.
Roland Terrier – luthier
Jean-Paul Rothiot – historien

 

 

19h30, vernissage
EXPOSITION La lutherie dans tous ses états
Grand Hall
Exposition organisée par le musée de la Lutherie et de l’archèterie françaises de Mirecourt et le Collectif Colof – horaires : du mercredi 6 à samedi 9 nov 2019, de 13h–18h

 

 

 

Jeudi 7 novembre 2019

 

 

HAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019CONCERT | 20h
Salle de l’Esplanade
Les Sonates pour pianoforte de Haydn
Sonate en ré majeur
Sonate n°35 en la bémol majeur
Andante et variations en fa mineur
Sonate en sol majeur
Sonate en mi bémol majeur
Alain Planès – pianoforte

 

 

 

Vendredi 8 novembre 2019

 

 

CONFÉRENCE | 18h30
Salon Claude Lefebvre
Haydn et sa présence à Paris
L’engouement pour les symphonies de Haydn à Paris à la fin du XVIIIe siècle infiltrait tous les aspects de la vie musicale : tous les concerts de  l’époque commençaient et se terminaient par l’une de ses symphonies, on les jouait également durant les entractes des comédies et des tragédies lyriques. Haydn n’eut donc jamais besoin de venir à Paris pour  promouvoir ses œuvres. Intervenant :
Alexandre Dratwicki – musicologue et directeur scientifique du Palazzetto Bru Zane qui est le Centre de musique romantique française établi à Venise.

 

 

CONCERT | 20hHAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019
Grande salle
“Deux Haydn sinon rien”
Le Concert de la Loge
L’Orchestre National de Metz
Julien Chauvin – direction
Antoine Pecqueur – présentation

Symphonie n°86 en ré majeur
(Le Concert de la Loge)

Symphonie n°45 « Les Adieux »
(Orchestre national de Metz)

 

 

 

Samedi 9 novembre 2019

 

 

CONFÉRENCE À PLUSIEURS VOIX | 14h
Salon Claude Lefebvre
Un salon de musique chez Monsieur Haydn
Le collectif lorrain de la facture instrumentale (COLOFIN) propose une  installation présentant des instruments historiques mêlés à des créations sorties des ateliers de plusieurs membres de ce groupe de  luthiers lorrains. L’exposition sera articulée autour d’un piano carré historique Frederic Beck fait à Londres en 1777.
Alain Meyer – Luthier

GOÛTER VIENNOIS | 15h30-17h30
Bar – Présentation du chocolat “Quatuor” et dégustation de chocolat chaud et de viennoiseries, préparés et présentés par Philippe Maas (chocolatier).

 

 

DÉBAT | 16h
Salon Claude Lefebvre
“Battle : Mozart vs Haydn”
Le débat, qui opposera deux fervents défenseurs de Mozart et de Haydn, tente d’expliquer la marginalisation des opéras de Haydn et de rappeler la très grande théâtralité de sa musique. Ce sera aussi aux auditeurs de trancher entre ces innovateurs! Attaché à la Cour des princes Esterhazy, près de Vienne, Haydn compose quantité de pièces divertissantes et plusieurs opéras encore aujourd’hui minorés et très peu joués, quand ils sont comme ceux de Mozart, d’une facétie dramatique post rossinienne, d’une élégance toute viennoise et mozartienne.

Marc Vignal – musicologue
Ivan Alexandre – journaliste

 

 

HAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019CONCERT | 18h
Salle de l’Esplanade   ”Haydn Intime”
Chantal Santon-Jeffery – soprano
Florent Albrecht – piano
Lucien Pagnon – violon
Lucile Perrin – violoncelle

Canzonettas & Lieder / Sonate en ut majeur – 1er mouvement / Fantaisie en ut majeur – Presto / Cantate Arianna a Naxos / Variations en fa mineur

 

 

CONCERT | 20hHAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019
Grande salle
“Un soir sacré aux Tuileries “
Florie Valiquette – soprano
Adèle Charvet – alto
Reinoud Van Mechelen – ténor
Andreas Wolf – baryton
Ensemble Aedes – Mathieu Romano
Le Concert de la Loge 

 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

RESERVATIONS & INFORMATIONS
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/osez-haydn

OSEZ-HAYDN-festival-homepage-METZ-582

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

HAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019

 

METZ, Arsenal. FESTIVAL « OSEZ HAYDN! » 6 – 9 nov 2019

OSEZ-HAYDN-festival-homepage-METZ-582METZ, Arsenal. FESTIVAL « OSEZ HAYDN! » 6 – 9 nov 2019. Après l’avoir créé à Paris en octobre 2018, Julien Chauvin et son ensemble, Le Concert de la Loge, sur instruments anciens, spécialistes du répertoire classique et romantique, transfèrent le concept du festival HAYDN à METZ, profitant opportunément de leur résidence à la Cité musicale de Metz (Arsenal)! Il est temps de (re)découvrir l’écriture du génie viennois, celui de Joseph Haydn, père du quatuor, de la symphonie classique, trop étouffé par MOZART. Au XVIIIè, rien de tel, car Mozart était sousestimé, et HAYDN, vénéré comme le plus grand compositeur vivant de son temps… car Haydn a presque tout inventé, véritable « aiguillon », tempérament audacieux et expérimentateur de premier plan (Beethoven l’a bien compris qui rechercha absolument à suivre ses leçons à Vienne).
Au programme du festival « OSEZ HAYDN 2019 » à METZ, du 6 au 9 nov, soit pendant 4 journées, débats, conférences, exposition, battle, pause gourmande et concerts bien sûr.. avec la coopération des artisans et des institutions de la région Grand Est. Temps forts entre autres, la confrontation des instruments d’époque et des instruments modernes le 8 nov dans les symphonies de Joseph Haydn

 

 

chauvin-julien-orchestre-de-la-loge-metz-osez-haydn-metz-arsenal-cite-musicale-metz-annone-concerts-classiquenews

 

 

Julien Chauvin, violoniste, fondateur du Concert de la Loge (DR / Arsenal de Metz 2019)

 

________________________________________________________________________________________________

Programme OSEZ HAYDN 2019
à l’Arsenal de METZ – Cité Musicale de Metz
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/osez-haydn

 

 

 

Mercredi 6 novembre 2019

 

 

CONFÉRENCE | 18h30
Salon Claude Lefebvre
La lutherie à Mirecourt au XVIIIe siècle
Roland Terrier et Jean-Paul Rothiot racontent comment la lutherie se développe à Mirecourt, petite ville des Vosges au cours du siècle ; ils y détectent et analysent les influences des écoles allemande et italienne sur les violons fabriqués pendant cette période.
Roland Terrier – luthier
Jean-Paul Rothiot – historien

 

 

19h30, vernissage
EXPOSITION La lutherie dans tous ses états
Grand Hall
Exposition organisée par le musée de la Lutherie et de l’archèterie françaises de Mirecourt et le Collectif Colof – horaires : du mercredi 6 à samedi 9 nov 2019, de 13h–18h

 

 

 

Jeudi 7 novembre 2019

 

 

HAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019CONCERT | 20h
Salle de l’Esplanade
Les Sonates pour pianoforte de Haydn
Sonate en ré majeur
Sonate n°35 en la bémol majeur
Andante et variations en fa mineur
Sonate en sol majeur
Sonate en mi bémol majeur
Alain Planès – pianoforte

 

 

 

Vendredi 8 novembre 2019

 

 

CONFÉRENCE | 18h30
Salon Claude Lefebvre
Haydn et sa présence à Paris
L’engouement pour les symphonies de Haydn à Paris à la fin du XVIIIe siècle infiltrait tous les aspects de la vie musicale : tous les concerts de  l’époque commençaient et se terminaient par l’une de ses symphonies, on les jouait également durant les entractes des comédies et des tragédies lyriques. Haydn n’eut donc jamais besoin de venir à Paris pour  promouvoir ses œuvres. Intervenant :
Alexandre Dratwicki – musicologue et directeur scientifique du Palazzetto Bru Zane qui est le Centre de musique romantique française établi à Venise.

 

 

CONCERT | 20hHAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019
Grande salle
“Deux Haydn sinon rien”
Le Concert de la Loge
L’Orchestre National de Metz
Julien Chauvin – direction
Antoine Pecqueur – présentation

Symphonie n°86 en ré majeur
(Le Concert de la Loge)

Symphonie n°45 « Les Adieux »
(Orchestre national de Metz)

 

 

 

Samedi 9 novembre 2019

 

 

CONFÉRENCE À PLUSIEURS VOIX | 14h
Salon Claude Lefebvre
Un salon de musique chez Monsieur Haydn
Le collectif lorrain de la facture instrumentale (COLOFIN) propose une  installation présentant des instruments historiques mêlés à des créations sorties des ateliers de plusieurs membres de ce groupe de  luthiers lorrains. L’exposition sera articulée autour d’un piano carré historique Frederic Beck fait à Londres en 1777.
Alain Meyer – Luthier

GOÛTER VIENNOIS | 15h30-17h30
Bar – Présentation du chocolat “Quatuor” et dégustation de chocolat chaud et de viennoiseries, préparés et présentés par Philippe Maas (chocolatier).

 

 

DÉBAT | 16h
Salon Claude Lefebvre
“Battle : Mozart vs Haydn”
Le débat, qui opposera deux fervents défenseurs de Mozart et de Haydn, tente d’expliquer la marginalisation des opéras de Haydn et de rappeler la très grande théâtralité de sa musique. Ce sera aussi aux auditeurs de trancher entre ces innovateurs! Attaché à la Cour des princes Esterhazy, près de Vienne, Haydn compose quantité de pièces divertissantes et plusieurs opéras encore aujourd’hui minorés et très peu joués, quand ils sont comme ceux de Mozart, d’une facétie dramatique post rossinienne, d’une élégance toute viennoise et mozartienne.

Marc Vignal – musicologue
Ivan Alexandre – journaliste

 

 

HAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019CONCERT | 18h
Salle de l’Esplanade   ”Haydn Intime”
Chantal Santon-Jeffery – soprano
Florent Albrecht – piano
Lucien Pagnon – violon
Lucile Perrin – violoncelle

Canzonettas & Lieder / Sonate en ut majeur – 1er mouvement / Fantaisie en ut majeur – Presto / Cantate Arianna a Naxos / Variations en fa mineur

 

 

CONCERT | 20hHAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019
Grande salle
“Un soir sacré aux Tuileries “
Florie Valiquette – soprano
Adèle Charvet – alto
Reinoud Van Mechelen – ténor
Andreas Wolf – baryton
Ensemble Aedes – Mathieu Romano
Le Concert de la Loge 

 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

RESERVATIONS & INFORMATIONS
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/osez-haydn

OSEZ-HAYDN-festival-homepage-METZ-582

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

HAYDN-OSEZ-metz-arsenal-6-9-nov-2019

 

COMPTE-RENDU, critique. MEZT, Arsenal, le 13 sept 2019. Concert d’ouverture saison 2019 2020. Mozart : Symphonie n°41 « Jupiter » / BERLIOZ : Harold en Italie. Adrien Boisseau, alto. Orchestre National de METZ. David Reiland, dir.

COMPTE-RENDU, critique. MEZT, Arsenal, le 13 sept 2019. Concert d’ouverture saison 2019 2020. Mozart : Symphonie n°41 « Jupiter » / BERLIOZ : Harold en Italie. Adrien Boisseau, alto. Orchestre National de METZ. David Reiland, direction. Très réussi et même passionnant premier concert du National de Metz à l’Arsenal : pour l’ouverture de sa nouvelle saison 2019 – 2020, l’Orchestre National de Metz jouait ce vendredi 13 septembre 2019, Mozart puis Berlioz sous la direction de son directeur musical, depuis septembre 2018, David Reiland. La 41è faisait ainsi son entrée au répertoire de la phalange messine ; un point important car il s’agit aussi pour le maestro d’élargir et d’enrichir toujours les champs musicaux des instrumentistes messins. David Reiland a dirigé la 40è ici même en 2015, alors qu’il n’était pas encore directeur musical. Le maestro nous offre deux lectures investies, abouties, étonnamment ciselées et vivantes.

 

 

reiland-david-orchestre-national-de-Metz-concert-critique-review-concert-classiquenews-saison-2019-2020-classiquenews

 

 

Dans les faits, c’est d’abord un formidable travail sur les cordes qui s’affirme : flexibilité et articulation constantes, apportant à l’architecture mozartienne sa grande solidité structurelle et un sens naturel des respirations. Chaque phrase est magistralement étirée, explicitée, avec des nuances savoureuses, sur des tempi roboratifs. Ainsi l’Allegro initial affirme une énergie pleine d’équilibre et d’élégance, parfaitement adapté au dessin néoclassique et lui-même architecturé de la grande salle. L’Andante qui suit saisit par son intensité et sa profondeur dans l’épure la mieux énoncée ; c’est une effusion là encore riche en nuances et passages dynamiques maîtrisés où deux qualités nous semblent désormais emblématiques de David Reiland : sa tendresse intérieure, son élégance expressive. Du très peu – un matériau finalement très réduit, le chef construit une totalité qui respire et émeut ; révélant chez Mozart, le magicien du cœur et de la profondeur ; sa mélancolie déjà romantique, son urgence à la dépasser… Enfin le Finale (Molto Allegro) gagne un surcroît de mordant et d’articulation, révélant la puissance d’un contrepoint dont l’énergie mais aussi le détail des timbres, la violence rythmique préfigurent déjà Beethoven. Et l’on se dit, davantage qu’ailleurs, comme il aurait été passionnant sous une telle direction, de découvrir ce que Mozart aurait composé après 1791 s’il n’était pas mort si tôt.

 

 

 

Dans la forge berliozienne,
élégance et nuance, passion et contrastes de David Reiland

 

 

 

Reiland davidDans la seconde partie (après l’entracte), un autre bain orchestral, celui tout aussi captivant du Berlioz de 1834. Soit quatre ans après la Fantastique qui est déjà en soi un Everest symphonique. Déjà présenté (mais avec récitant) à La Côté Saint-André cet été dans le cadre du Festival BERLIOZ 2019 (celui des 150 ans de la mort d’Hector), « Harold en Italie » stigmatise les sentiments contradictoires de Berlioz avec l’Italie. David Reiland en délivre une lecture magistrale par son souci du détail, de la tension et de la respiration poétique. Chaque accent semble inscrit dans un vaste mouvement dont la compréhension globale surprend et convainc. Chez Berlioz, le motif du paysage italien suscite un embrasement des sens, de la jubilation extatique à la transe quasi grimaçante (cf le Finale et son « orgie de brigands »), dévoilant chez Hector, l’alchimiste symphonique, dont la fougue et l’inventivité n’empêchent (grâce à la sensibilité hyperactive du chef) ni la clarté ni la transparence.
En jouant de tous les filtres ensorcelants nés du souvenir, Berlioz édifie un monument à plusieurs plans et registres; dont les rugissements surtout après le final de l’Orgie de Brigands laissent l’auditeur, sidéré. La texture orchestral se fait grand cerveau émotionnel dont les strates renvoient aux souvenirs réels ou fantasmés. David Reiland décrypte cette matière en fusion, entre imagination et réalité, aux épanchements imprévisibles. Grand amoureux, Berlioz reste un grand frustré, toujours insatisfait : il ne s’épargne aucun accent ténu, aucune trouvaille de timbres inédite pour exprimer au plus juste, le sentiment d’une immense et permanente insatisfaction. Voilà pourquoi l’énonciation de l’idée fixe, amoureuse, bascule souvent dans la folie. Mais quelle folie, car elle passe par le chant libéré d’un orchestre laboratoire. Sous la direction du jeune maestro, l’auditeur ne perd aucun accent instrumental, aucune phrase musicale, tant la précision du chef est constante. Et sa concentration, généreuse en indications gestuelles.

reiland-david-metz-orchestre-national-concert-portrait-c-cyrille-guir-classiquenews-sept-2019

 

David Reiland © Cyrille Guir / CMM cité musicale METZ 2019

Dès le premier tableau « Harold aux montagnes », chef et instrumentistes font surgir le massif naturel de l’ombre, avec une tendresse déjà mélancolique qui tient du mystère : David Reiland exprime cette alliance spécifique à Berlioz qui fusionne rêverie et fantastique. La tendresse intérieure, contemplative de l’alto d’Adrien Boisseau, trouve constamment le ton juste et une sonorité quasi voluptueuse, dans ce vortex d’une rare poésie. On y retrouve, talent rare de la filiation née d’un programme habilement construit, cette même tendresse grave qui se déployait dans l’Andante de la Jupiter mozartienne écoutée dans la première partie.… On ne doute plus de l’extrême sensibilité du chef, sa maestrià élégantissime à passer d’un univers à l’autre.
Ciselant une définition et une articulation là encore très françaises, David Reiland joue avec autant d’intelligence sur les effets sonores et de spatialisation, soulignant aux côtés du Berlioz, orchestrateur fascinant, l’immense paysagiste (comme Turner dilate l’espace et creuse l’infini de la couleur), capable d’élargir de façon cosmique, les perspectives orchestrales, en étagement, en profondeur, en hauteur. Ici s’affirme déjà l’auteur des champs goethéens de la Damnation de Faust (créée en 1846).

La fin du même premier mouvement est ensuite caractérisée avec le nerf et une énergie de tous les diables, comme si la grande machine symphonique s’emballait, en une distanciation, désormais et réaliste et cynique, de l’idéal amoureux. La forge musicale resplendit alors dans toute sa perfection vivante car il revient au chef un travail exemplaire sur la mise en place, la compréhension de l’architecture et du drame, – exposition et réitérations…, le sens et la direction du flux orchestral, l’audace des timbres et des couleurs qui scintillent tout en se reconstruisant en permanence.

DAVID REILAND, maestrissimo !Quelle belle idée de prendre le tempo précisé par Hector lui-même dans la marche des pèlerins (106 à la noire) : le maestro offre une relecture complète sur un tempo revivifié, celui d’une marche active et sportive qui souligne la structure allante de l’architecture berliozienne. Mêmes vertiges mais ceux ci superbement contrastés dans le vaste épisode final (Orgie de brigands) où les remous du bain orchestral atteignent houle et tempête d’un océan spectaculaire. C’est un épisode de récapitulation où tous les thèmes sont réexposés et superposés en un contrepoint proprement … cosmique. L’imagination de Berlioz n’a pas de limites : ravélien naturel, David Reiland, orfèvre des nuances et capable d’un souffle irrésistible, y réalise une parure instrumentale et une direction saisissantes. Aucun doute, l’Orchestre a trouvé son chef. Cette nouvelle saison (la seconde donc sous son mandat) s’annonce prometteuse. Et le concert s’inscrit parmi les meilleures contributions à l’anniversaire Berlioz 2019. A suivre.

 

 

 

david-reiland-orchestrenational-de-metz-concert-berlioz-13sept19-critique-concert-classiquenews

 

David Reiland et l’Orchestre National de Metz © Cyrille Guir / CMM cité musicale METZ 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

COMPTE-RENDU, critique. MEZT, Arsenal, le 13 sept 2019. Concert d’ouverture la saison 2019 2020. Mozart : Symphonie n°41 « Jupiter » / BERLIOZ : Harold en Italie. Adrien Boisseau, alto. Orchestre National de METZ. David Reiland, direction.

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi pour les 150 ans en 2019 de la mort de Hector Berlioz, notre grand dossier BERLIOZ 2019 :
http://www.classiquenews.com/berlioz-2019-dossier-pour-les-150-ans-de-la-mort/?fbclid=IwAR2Co0LYiAjWECfKJKZx6d-NzRJjfVIGlsi4SraP4R8MgZmhpWyQ48xTTJg

 

________________________________________________________________________________________________

PROCHAIN CONCERT de l’Orchestre national de METZ, dirigé par David REILAND à l’Arsenal de METZ : Le Boléro de Ravel dans un dispositif décomplexé, accessible

METZ, Arsenal. Ravel : BOLÉRO, dim 22 sept 2019, 18h. APERO-CONCERT. LIRE ici notre présentation du Boléro de Ravel par David Reiland et le National de Metz :
https://www.classiquenews.com/metz-apero-concert-le-bolero-de-maurice-ravel/

LIRE aussi notre présentation de HAROLD en Italie de Berlioz :
https://www.classiquenews.com/metz-concert-douverture-david-reiland-joue-berlioz/ 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Découvrez aussi la nouvelle saison 2019 2020 de la cité musicale Metz, et nos temps forts à ne pas manquer :

 

 

https://www.classiquenews.com/metz-cite-musical-metz-saison-2019-2020-temps-forts/METZ Cité musicale-METZ, saison 2019 – 2020. La nouvelle saison 2019 2020 de la Cité musicale-Metz affirme davantage l’ampleur de la vie culturelle et musicale destinées au messins et aux visiteurs de METZ. A travers son éloquente diversité des lieux et des offres (aux côtés de l’Orchestre National de Metz, trois salles à METZ : Arsenal, BAM, Trinitaires), la programmation messine affiche un bel éclectisme, pourtant doué d’une cohérence manifeste. L’offre sait exploiter à l’échelle de la ville, les sites et phalanges présentes pour unifier et clarifier davantage l’offre musique et danse à Metz. En plus de son cœur artistique, la Cité musicale-Metz favorise les plaisirs de la musique à travers ses actions d’éducation artistique, de médiations, ses nombreuses rencontres conviviales, familiales… lesquelles tissent désormais un lien constant entre l’art et les citoyens. En somme, un modèle de culture vivante intégrée.

 

 

 

 

 

 

METZ, cité musicale : ce soir, concert inaugural de la nouvelle saison 2019 – 2020

METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenewsMETZ, cité musicale : ce soir, concert inaugural de la nouvelle saison 2019 – 2020. Vend 13 sept 2019, 20h : David Reiland dirige l’Orchestre national de Metz … concert événement. Programme sur CLASSIQUENEWS (Symphonie n°41 de Mozart / Harold en Italie de Berlioz, découvrez aussi les temps forts de la saison 2019 2020 : 5 rvs majeurs : « Osez Haydn » (7-9 nov 19), Musiques sacrées (7-18 déc), Polska (14-24 janv 2020), Festival BEETHOVEN (13-15 mars), Folklore du savant au populaire (5 – 16 mai)… saison événement. L’actualité musicale est METZ

 

A Metz, pour ouvrir la saison 2019 2020 de la Cité Musicale, David Reiland dirige le National de Metz dans un programme ambitieux, réjouissant : MOZART / BERLIOZ

 

METZ-concerts-operas-festivals-sur-classiquenews-saison-musicale-selection-concerts-opera-arsenal-metz-classiquenews-cite-musicale-metz

 

 

 

 

 

_____________________________________

METZ Arsenal, grande salleboutonreservation
vendredi 13 septembre 2019, 20h
Concert symphonique d’ouverture
nouvelle saison 2019 2020
1h15 + entracte

Wolfgang Amadeus Mozart : Symphonie n°41 (Jupiter)
Hector Berlioz : Harold en Italie

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/concert-ouverture-de-saison_1

 
 

_____________________________________