Rigoletto à l’Opéra de TOURS

VERDI_442_Giuseppe_Verdi_portraitTOURS, Opéra. VERDI : RIGOLETTO. 6,8,10 octobre 2017. Sous la direction de Bruno Ferrandis et dans la mise en scène de François de Carpentries, l’opéra mantouan de Verdi, d’après Le Roi s’amuse de Victor Hugo prend possession du Grand Théâtre de Tours, en 3 dates incontournables. Rigoletto marque l’apogée de la première manière de Verdi, celle propre au début des années 1850, quand Giuseppe atteint presque ses 40 ans : c’est ce que l’on a appelé les chefs d’oeuvres de la Trilogie : Rigoletto donc en 1851, puis Le Trouvère et La Traviata créés en 1853. Dès avant La Traviata, Simon Boccanegra, Aida, et dans le sillon tracé dès avant par Stiffelio, Verdi dans Rigoletto fouille comme jamais, la relation père-fille : Rigoletto / Gilda.

Le secret du bouffon

Paris, Opéra Bastille : un nouveau Rigoletto signé Claus GuthLe père qui manie l’ironie et humilie les courtisans pour plaire à l’infect Duc de Mantoue son patron, cache en réalité un secret qui produit aussi sa fragilité : il abrite dans sa demeure une fille inconnue de tous… jusqu’au moment où la pauvre naïve s’éprend fatalement du Duc (air du I : « Caro nome »… dans lequel Gilda éprouvée enamourée rêve déjà de son Gualtier inconnu et déjà follement aimé). Le désir aura raison de ce trop tendre coeur… qui n’hésite pas à se sacrifier au delà de toute prévision, dans l’acte III, l’un des plus noirs et fantastiques composés par Verdi : une tempête shakespearienne y étend son empire tragique. Rigoletto qui pensait avoir organisé le meurtre de son patron trop obscène et volage, suscite l’assassinat de sa propre fille. Ainsi s’accomplit la malédiction énoncée au début de l’opéra, quand le comte Monterone maudit le nain « diabolique », arrogant, accusateur, fidèle abject d’un Duc méprisant. Tel est pris qui croyait prendre. Verdi signe un opéra fulgurant par sa coupe dramatique, à la fois sentimental et tragique.

 

 

 

__________

 

 

Opéra de TOURS
VERDI : Rigoletto
3 représentations au Grand Théâtre de Tours
http://www.operadetours.fr/rigoletto

Vendredi 6 octobre 2017 – 20h
Dimanche 8 octobre 2017 – 15h
Mardi 10 octobre 2017 – 20h

 

 

Conférence / Samedi 30 septembre – 14h30
Grand Théâtre – Salle Jean Vilar
Entrée gratuite

 

 

RIGOLETTO / Melodramma en trois actes
Livret de Francesco Maria Piave d’après Le Roi s’amuse de Victor Hugo
Créé le 11 mars 1851 au Teatro La Fenice à Venise

 

Direction musicale : Bruno Ferrandis
Mise en scène & lumières : François de Carpentries
Décors & costumes : Karine van Hercke

 

Rigoletto : Davit Babayants
Gilda : Ulyana Aleksyuk
Le Duc de Mantoue : Fabrizio Paesano
Sparafucile : Luciano Montanaro
Maddalena : Ahlima Mhamdi
Giovanna : Eleonore Pancrazi
Le Comte Monterone : Julien Véronèse
Matteo Borsa : Mickaël Chapeau*
Marullo : Yvan Sautejeau*
Le Page : Julie Girerd*
Le Comte Ceprano : Jean-Christophe Picouleau*
La Comtesse Ceprano : Sylvie Martinot*

 

Choeur de l’Opéra de Tours*
Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours
Coproduction Opéra de Tours, Opéra de Limoges, Opéra de Reims

 

 

Comments are closed.