Québec. Robert Lepage présente une nouvelle Flûte Enchantée

quebec-festival-opera-flute-enchantee-robert-lepage-pelleas-marc-boucher-annonce-coup-de-coeur-par-classiquenews-festivalopera2018QUÉBEC, festival d’opéra. 24 juil – 6 août 18. La ville de Québec (Canada) crée l’événement en programmant pour sa 8è édition, 2 événements de notre agenda lyrique estival. Le 29 juillet, place à la musique envoûtante et mystérieuse de Debussy, dont le centenaire 2018 est ainsi fêté grâce à Pelléas et Mélisande, son seul opéra donné en 1902 à Paris (Opéra-Comique). La production en version de concert, joue toute la musique de Debussy, intermèdes orchestraux compris (les plus belles pages de ce temps musical suspendu qui réactive le modèle wagnérien, et plonge au coeur du mystère dramatique) et avec un plateau francophone exemplaire : Marc Boucher en Golaud, Samantha Louis-Jean en Mélisande, Guillaume Andrieu en Pelléas… ce trio vocal promet le meilleur et une lecture fine et articulée du chef d’oeuvre français du début du XXè. Palais Montcalm, le 29 juillet 2018, à 20h. Production déjà présentée au festival CLASSICA le 5 juin dernier (avec Alain Buet dans le rôle de Golaud) – LIRE ici notre compte rendu critique complet de Pelléas et Mélisande au Festival Classica 2018 (5 juin 2018).

 
 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://festivaloperaquebec.com/pelleas-et-melisande-version-concert/ 

Samantha Louis-Jean (Mélisande), Marc Boucher (Golaud), Frédéric Caton (Arkel), Isabelle Gélinas (Geneviève), Rosalie Lane Lépine (Yniold), Guillaume Andrieux (Pelléas) et Martin Dagenais (le médecin). Choeur La Petite bande Montréal / Orchestre de la Francophonie / Jean-Philippe Tremblay, direction. Version de concert. Drame lyrique en cinq actes et douze tableaux composé de 1893 à 1902 par Claude Debussy
Poème de Maurice Maeterlinck
Création à l’Opéra-Comique de Paris le 30 avril 1902 
 

 
 
 

 
 

 

—————————————————————————————————————————————————

quebec opera festival edition 2018 annonce temps forts par classiquenewsNOUVELLE FLÛTE à Québec… Le second événement du Festival d’opéra à Québec demeure la nouvelle production de la Flûte Enchantée de Mozart, dans la mise en scène du génial et si onirique metteur en scène Robert Lepage. Le plasticien et homme de théâtre a déjà ébloui sur les scènes, entre autres, de Bastille à Paris (Damnation de Faust de Berlioz), du Met à New York (Ring mémorable)… A Québec, Robert Lepage relit le dernier opéra en allemand de Mozart (1791)… Qu’en fera-t-il ? Respectera-t-il l’aspect légendaire et poétique ? Soulignera-t-il aussi la violence des caractères affrontés, manipulateurs voire sadiques : Monostatos, La Reine de la Nuit ? Entre magie, symbolisme (maçonnique), esprit des Lumières et réalisme… le sommet lyrique de Wolfgang reste l’opéra le plus joué au monde, séduisant tous les publics depuis sa conception. Le metteur en scène québécois devrait être à son aise dans une partition qui sait être raffinée, philosophique et populaire, dans l’acceptation la plus noble du terme. D’autant que Robert Lepage pour réaliser ce qui devrait être une fabuleuse bible riche en tableaux esthétiques, fait travailler ses fidèles équipes d’Ex LEPAGE robert 1527113-metteur-scene-robert-lepageMachina, la compagnie qu’il a fondé au Québec depuis 1994. De surcroît la distribution regroupe quelques unes des voix canadiennes les plus convaincantes de l’heure : deux chanteurs sont à suivre particulièrement, le ténor Frédéric Antoun (Tamino) et surtout la baryton Gordon Bintner (Papageno), qui a enregistré avec le même orchestre sous la direction de Kent Nagano, la récente version superlative du dernier opéra de Leonard Bernstein, A Quiet Place (dont il chante le rôle clé de Junior / LIRE notre compte rendu complet du cd A Quiet Place, version de chambre, Kent Nagano, 2 cd Decca, Clic de classiquenews de l’été 2018).
L’intérêt de la partition est de présenter des confrontations dramatiques particulièrement fouillées sous couvert d’une légende féerique pour un très grand public. 
 

L’ouvrage du dernier Mozart recèle des trésors de situations psychologiques d’une rare et juste intensité, qui montrent combien le compositeur savait décrypter en analyste, les contradictions et extrémités du cœur humain.
MOZART wolfgang vienne 1780 1790 classiquenews 1138381-portrait-wolfgang-amadeus-mozartDes exemples ? Si nous devions souligner 3 passages cruciaux, voici les temps forts d’une action saisissantes à maints titres : l’apparition fantastique voire inquiétante de la Reine de la nuit sur fond de coups de tonnerre où la souveraine invite le prince Tamino à sauver sa fille Pamina de « l’ignoble » Sarastro (acte I) ; les épreuves du feu et de l’eau, les dernières avant que Tamino parvenu avec Papageno au temple, ne soit enfin initié (acte II) : la musique écrite par Mozart est l’une des plus singulières et profondes jamais écrites au XVIIIè; enfin la scène finale, quand Sarastro et les prêtres s’avancent, ayant chassé par la lumière de la vérité, toutes les attaques de la Reine de la nuit, louant, conclusion morale des plus élevées : « force, beauté, sagesse » (Stärke, Schönheit, Wesiheit), après avoir enjoint Tamino au cours des premières épreuves qui le mènent aux temples de la sagesse, de la raison, de la nature, à un précédent trio de vertus fondamentales : « fermeté, patience, discrétion ». Sous couvert d’une action simpliste et naïve, l’opéra de Mozart est un conte moral aux valeurs les plus élevées. Incontournable. 
 

La Flûte enchantée de Mozart par Robert Lepage
Québec, Salle Louis Fréchette, Grand théâtre
31 juillet, 2, 4 et 6 août 2018
Chanté en allemand avec surtitres français.
Durée (estimée) : 2 h 50 avec un entracte.

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://festivaloperaquebec.com/la-flûte-enchantee-2/

Avec :
John Relyea, Sarastro
Audrey Luna, La Reine de la nuit
Simone Osborne, Pamina
Frédéric Antoun, Tamino
Gordon Bintner, Papageno
Pascale Beaudin, Papagena

Chef d’orchestre : Thomas Rösner
Metteur en scène : Robert Lepage

Chœur de l’Opéra de Québec
L’Orchestre symphonique de Québec

  
 

 
 
 

 

————————————————————————————————————————————————— 
 

 
 
 

 
 
 

 

Comments are closed.