POITIERS. L’Enfance du Christ de Berlioz au TAP

fuite en egypte bourdon berlioz enfance du christ annonce critique concert classiquenews opera berlioz 2019 concertPOITIERS, TAP. BERLIOZ : 10 dĂ©c 2019. Pour mieux faire accepter sa proposition sacrĂ©e, d’un « classicisme » assumĂ©, Hector Berlioz (1803-1869) toujours en mal de reconnaissance, mais vĂ©hĂ©ment militant pour le romantisme musical, depuis la crĂ©ation triomphale de sa Symphonie Fantastique en 1830, « ose » un subterfuge : son oratorio L’Enfance du Christ, vĂ©ritable opĂ©ra biblique miniature, est prĂ©sentĂ© selon son vƓu comme l’oeuvre d’un compositeur baroque français oubliĂ© : soit « Pierre DucrĂ©, maĂźtre de musique Ă  la Sainte-Chapelle de Paris en 1679 ». CrĂ©Ă© en 1850, et prĂ©sentĂ© sous cette fausse identitĂ©, l’Enfance du Christ suscite immĂ©diatement l’intĂ©rĂȘt du public et des critiques. Berlioz a composĂ© un pastiche de musique chorale sacrĂ©e dont la puretĂ© du style nĂ©oclassique enchante les audiences. En particulier le choeur « L’Adieu des bergers Ă  la Sainte Famille », crĂ©Ă© le 12 novembre 1850 : sitĂŽt le succĂšs avĂ©rĂ©, Berlioz avoue ĂȘtre le vĂ©ritable auteur et encouragĂ© par l’accueil des parisiens, s’attĂšle Ă  parachever son drame sacrĂ©. En 1854, le pastiche presque sans ambition, devient un solide triptyque pour solistes, chƓurs, orchestre et orgue, crĂ©Ă© le 10 dĂ©cembre 1854 Ă  Paris.

berlioz-150-ans-berlioz-2019-dossier-special-classiquenewsLa premiĂšre partie, « Le Songe d’HĂ©rode », Ă©voque l’épisode sanguinaire oĂč le roi de JudĂ©e redoutant la prophĂ©tie, ordonne la mise Ă  mort tous les nouveaux-nĂ©s, contraignant Marie et Joseph Ă  s’enfuir aprĂšs la naissance de JĂ©sus dans une Ă©table, Ă  BethlĂ©em. Dans la deuxiĂšme partie de l’Ɠuvre, « La Fuite en Égypte », culmine le temps d’adoration et de compassion pour la fuite tragique et dangereuse du couple saint, protecteurs dĂ©risoire de l’Enfant qui sauvera l’humnaitĂ© : ainsi le chƓur de l’Adieu des bergers, devient le pilier dramatique et psychologique de la trilogie sacrĂ©e. La troisiĂšme et derniĂšre partie, « L’ArrivĂ©e Ă  SaĂŻs », narre comment la Sainte Famille est recueillie par un ismaĂ©lite ; ses enfants jouent de la flĂ»te et de la harpe pour distraire un temps Mari Joseph et l’Enfant. Simple, naĂŻve mĂȘme par sa sobriĂ©tĂ© lumineuse, l’oratorio se termine dans l’apaisement de la NativitĂ©, mais en ne gommant rien de l’annonce tragique du Sacrifice futur ; quand est suggĂ©rĂ© alors la Crucifixion Ă  venir par lequel le Fils sauvera l’humanité  L’archaĂŻsme que maĂźtrise Berlioz accuse en rĂ©alitĂ© l’efficacitĂ© dramatique de l’action. Argument de la production Ă  Poitiers (crĂ©Ă©e l’an passĂ© au Festival Berlioz de la CĂŽte Saint-AndrĂ©), Laurent Alvaro en HĂ©rode (tempĂ©rament puissant et hallucinĂ© pour la scĂšne de folie crĂ©pusculaire oĂč le roi de JudĂ©e exige le massacre des nouveaux nĂ©s). Avec les chƓurs de l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine. Poitiers cĂ©lĂšbre ainsi en fin d’annĂ©e l’anniversaire BERLIOZ 2019, en soulignant l’inspiration du Romantique français dans une partition trop rarement reprĂ©sentĂ©e, mais idĂ©ale pour le temps de NoĂ«l.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

RÉSERVEZ VOTRE PLACEboutonreservation
https://www.tap-poitiers.com/spectacle/berlioz/
Mardi 10 décembre 2019
TAP Auditorium, 20h35
durée 1h35

Berlioz : L’Enfance du Christ
Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine
ChƓur Les Pierres Lyriques

 

orchestre-de-chambre-nouvelle-aquitaine-JF-HEISSER-concert-annonce-critique-classiquenews

 

________________________________________________________________________________________________

Comments are closed.