Piotr Ilyitch Tchaïkovski : Eugène Onéguine

Piotr Ilyitch Tchaïkovski
Eugène Onéguine, 1879

Arte
Lundi 12 janvier 2009 à 22h30

Production en provenance du Bolchoï.Mise en scène: Dmitri Tcherniakov. Direction musicale: Alexander Vedernikov. Solistes, orchestre et choeur du Théâtre du Bolshoï de Moscou. Opéra enregistré en septembre 2008 sur la scène du Palais Garnier à Paris. 2008, 2h40 mn. Réalisation: Chloé Perlemuter.

Etres inadaptés et suicidaires
La production en 6 représentations, met en avant un élément unique: immense table de salle à manger (pour les I et II), puis table de réception et d’apparat dans une ambassade à Saint-Pétersbourg. La vision est pénétrante, implacable. Onéguine, dandy cynique, incapable en amour, et Tatiana l’amoureuse romantique sont des étrangers au sein d’une société festive et artificielle. La troupe du Bolchoï souligne le pessimisme de la partition, un opéra composé pendant l’écriture de sa Symphonie dite du destin, la Symphonie n°4. De fait, l’amertume et la rage impuissante qui s’expriment dans le chant d’Onéguine et de Tatiana qui séparés ne peuvent pas se retrouver (alors qu’ils savent qu’ils sont faits l’un pour l’autre), le sentiment d’une impossibilité suicidaire exprimeraient-ils en définitive la clé de la musique de Tchaïkovski? Mortifère, portée vers une mélancolie dépressive, la mort et l’appel à la fin demeurent un fil ténu mais toujours présent d’un bout à l’autre de la production magnifique venu du Bolchoï.
Pour le metteur en scène Dmitri Tcherniakov, la lecture musicale qu’offre Tchaïkovski d’après le roman de Pouchkine intensifie l’inadaptation de l’héroïne dans le monde qui est le sien. Tatiana est une autiste qui n’a aucun lien avec le monde dans lequel elle vit. Etre sacrifié et déchiré, elle souffre… C’est elle qui est le personnage principal du drame et non Onéguine. Musicalement, Tchaïkovski lui a réservé sa meilleure musique: il y a bien une césure totale entre la jeune femme et la société qui l’entoure.

Piotr Ilyitch Tchaïkovski (1840-1893: Eugène Onéguine. Scènes lyriques en trois actes et sept tableaux (1879)
Livret de Piotr Ilyitch Tchaikovski et Constantin S. Chilovski d’après le poème d’Alexandre Pouchkine

Direction musicale: Alexander Vedernikov
Mise en scène et décors: Dmitri Tcherniakov
Costumes: Maria Danilova
Lumières: Gleb Filshtinsky
Chef des Choeurs: Valery Borisov

Madame Larina: Makvala Kasrashvili/Irina Rubtsova
Tatiana: Tatiana Monogarova / Ekaterina Shcherbachenko
Olga: Margarita Mamsirova / Svetlana Shilova
La Nourrice: Emma Sarkisyan / Irina Udalova
Lenski: Andrey Dunaev / Roman Shulakov
Eugène Onéguine: Mariusz Kwiecien / Vasily Ladyuk / Vladislav Sulimsky

Illustration: Tatiana seule assise à l’immense table (DR)

Comments are closed.