EXPOSITION Valentin de Boulogne à PARIS : Réinventer Caravage

boulogne-valentin-exposition-reinventer-caravage-582-carre-GF-classiquenewsPARIS, musée du Louvre. EXPOSITION Valentin de Boulogne, Jusqu’au 22 mai 2017. REINVENTER CARAVAGE…Dans le hall Napoléon, le musée du Louvre à Paris, présente une exceptionnelle rétrospective d’un Baroque français, caravagesque, auteur d’une peinture aux résonnances poétiques rares… Valentin de Boulogne doué comme son confrère poète et peintre (plus tardif dans le siècle), le hollandais Vermeer, qui est le sujet d’une exposition simultanée et parallèle au Louvre. Après la mort de Caravage en 1610, Valentin de Boulogne (1591-1632), l’un de ses meilleurs continuateurs, s’impose comme principal acteur du renouvellement de la peinture à Rome au début du Seicento (XVIIème). Grâce à lui, les représentations picturales frappent par leur réalisme et leur poésie, assortis d’une sensibilité chromatique qui confirme une éloquente maîtrise de la couleur.

En reformulant la « maniera caravaggiesca » selon son goût propre, Valentin de Boulogne affirme au sein du réalisme baroque, une nouvelle acuité particulièrement convaincante, défendant en maître de la “pittura dal naturale” : acuité psychologique des figures, puissance introspective, mélancolie envahissante, raffinement chromatique propre aux grands Vénitiens, implication constante du spectateur, et aussi raffinement extrême de la palette chromatique…
En plus de la science du clair obscur développée par Caravage, un trait spécifique du courant esthétique qui favorise l’émergence des portraits plutôt que les paysages, Boulogne creuse la vie intérieure de chacun de ses protagonistes. Au point de faire penser pour chacun des épisodes et scènes, à de véritables portraits, seuls ou collectifs, dont la sincérité touche immédiatement.

 

 

valentin-de-boulogne-exposition-classiquenews-582

 

 

De sa peinture, Jacques Tuillier, grand seicentiste, disait qu’une « irréparable tristesse habite les êtres, et les enfants même semblent lever de grands yeux bruns sur un rêve refusé ». mais alors de quelle nostalgie, mélancolie rêveuse voire dépressive s’agit-il ?
Chaque œuvre du peintre est une invitation à considérer la fragilité de la condition humaine. Chacune de ses compositions entend célébrer l’éternité suspendue d’un instant éphémère, comme s’il s’agissait d’en fixer la grandeur fugace. Au centre de son oeuvre reconnaissable entre tous s’inscrit le modèle du Concert qui après celui de Caravage a su s’immerger dans cet instant de complicité partagée que la pratique musicale en groupe permet d’éprouver, de vivre. Grand format fleuron des collections du Louvre (qui possède aujourd’hui la collection la plus importante) le Concert de Valentin de Boulogne est l’une des représentations de musiciens au XVII ème parmi les mieux réussies de la période…  un chef d’œuvre même que Classiquenews au moment de la rétrospective du Louvre ne pouvait pas ne pas mettre en avant. Exposition événement jusqu’au 22 mai 2017

Indication du commissariat de l’exposition : « Analysant une cinquantaine de tableaux qui représentent la quasi-totalité de l’œuvre peint de l’artiste, Valentin de Boulogne, « Réinventer Caravage » explore à la fois les représentations de la vie quotidienne mettant en scène la chiromancie, le jeu, le concert, la rixe, la fraude, le vol ou l’ivresse – où Valentin mêle imperceptiblement le répertoire des tavernes et le langage savant de l’allégorie -, et le contexte tumultueux dans lequel elles ont été exécutées. Dans le concert de l’art européen qu’offre la Rome du xviie siècle, où se côtoient les chefs-d’œuvre de l’Antiquité et de la Renaissance et les créations de l’avant-garde artistique, cette étude redonne à Valentin sa vraie place, celle d’un peintre poète et généreux. »

 

 

______________

 

 

Musée du Louvre : exposition Valentin de Boulogne / Réinventer Caravage… Jusqu’au 22 mai 2017. Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21h45. Renseignements : 01 40 20 53 17.

 

Comments are closed.