LUDMILA BERLINSKAYA : Reminiscenza (cd, concert)

5954cf66283d0CD, Ă©vĂ©nement, annonce. LUDMILA BERLINSKAYA : Reminiscenza (1 cd Melodyia). Avant notre grande critique Ă  venir, voici la prĂ©sentation prĂ©alable. La pianiste russe Ludmila Berlinskaya compose dans son nouvel album « Reminiscenza » (d’après la pièce Ă©ponyme de Medtner ici prĂ©sente, plage 4) une manière de voyage intime oĂą chaque pièce dans son enchaĂ®nement concertĂ©, pèse de tout son poids mĂ©moriel, Ă©lĂ©ment d’un puzzle aux rĂ©sonances secrètes et pour l’auditeur extĂ©rieur, d’une richesse en couleurs et sentiments d’une insondable diversitĂ©. Une mosaĂŻque kalĂ©idoscope aux rĂ©miniscences personnelles qui crĂ©ent dans leur Ă©coulement continu, toute une rĂ©flexion et un tĂ©moignage sur la musique et le jeu pianistique. Le jeu de la pianiste cultive cette nuance pour nous chère : « pianissimo », faille expressive propice Ă  prĂ©server le souvenir et entretenir le terreau de l’Ă©loquente et vivace mĂ©moire.

berlinskaya-ludmila-cd-reminiscenza-medtner-ravel-beethoven-cd-melodyia-la-critique-presentation-review-cd-par-classiquenewsDe Kreisleriana, l’interprète enchantée, enivrée mais juste et nuancée exprime l’énigme fluctuante schumannienne : ce flot qui semble se déconstruire et s’édifier à la fois : désir, essoufflement, élan vital et aspiration transfigurée. A la fois transe, extase, recherche, course et pulsion recréative. De Medtner déjà cité (d’un cacaractère finalement proche de Schumann), la pianiste suit les fils de souvenirs qui s’égrènent en un écheveau d’abord suspendu, répétitif, puis libre dans une déconstruction délirante, élastique, éperdue mais dont l’élégante prophétesse sait conserver le fil du sens (joué en mémoire de Sviatoslav Richter entre autres qui lui fit découvrir les passages, plis et replis de cette oeuvre en miroir). La carrure de son Ravel éblouit par le surgissement filigrané des épisodes intérieurs ainsi énoncés (Valses nobles et sentimentales de 1911).

Enfin, le début du programme s’est ouvert sur la Sonate opus 109 d’un Beethoven, volubile et versatile comme le tourbillon des souvenirs : d’une secrête et paisible rêverie à la fougue primitive du génie recréateur. Puissance et poésie. Telles sont les deux figures de ce programme enivrant, d’une sincérité désarmante, d’une rare cohérence artistique.
Le formidable jeu, nuancé, libre, parsemé d’éclairs et nourri dans le tissu des songes les plus fraternels invoque ici un voyage des plus personnels et des mieux ciselés. CD CLIC de CLASSIQUENEWS de février 2018.

CLIC D'OR macaron 200CD, événement, annonce. LUDMILA BERLINSKAYA : Reminiscenza (1 cd Melodyia). Parution le 12 janvier 2018 — grande critique à venir dans le mag cd dvd livres de CLASSIQUENEWS.

———————————

AGENDA : Ludmila Berlisnkaya en concert Ă  Paris

PARIS, salle Gaveau, jeudi 2 février 2018, 20h30
RESERVER VOTRE PLACE
http://www.sallegaveau.com/spectacles/ludmila-berlinskaia-piano

A Paris, salle Gaveau, Ludmila Berlinskaya joue les oeuvres de son jardin secret « Reminiscenza », programme de son nouvel album discographique (édité en janvier 2018 chez Melodyia)

Ludwig van Beethoven : Sonate op. 109 n° 30
Robert Schumann : Kreisleriana
Nikolaï Medtner : Sonate Reminiscenza
Maurice Ravel : Valses nobles et sentimentales
Alexandre Scriabine : Vers la Flamme

Comments are closed.