Joseph Haydn: un génie méconnu. Portait-documentaire (2009) Arte, le 18 mai 2009 à 22h45

“Haydn, un génie méconnu”
Documentaire portrait

Arte
Lundi 18 mai 2009 à 22h45

Portrait
inédit du Maître qui réservé, replié sur la profondeur de son oeuvre,
s’est rarement exprimé sur le sens de la musique et sur son travail. De
là à “inventer” l’image d’un besogneux tranquille, méticuleux un
tantinet ennuyeux (tout l’opposé de son ami et contemporain Mozart), le
pas a été allègrement franchi par les historiens, avides de clichés
spectaculaires et réducteurs. Haydn n’a rien d’un “bon papa
tranquille”: ses expérimentations musicales ont accouché de trouvailles
géniales dans le genre du Quatuor et surtout de la Symphonie, et aussi,
volet méconnu, à l’opéra… Né au coeur de l’Europe baroque, ami et proche de son cadet génial Mozart, Haydn est mort en 1809: il embrasse une période longue, s’étirant du baroque, s’imposant à l’âge galant, Sturm und Drang et classique, prépare le romantisme (comme mozart d’ailleurs), en étant le maître de Beethoven (qui tient absolument à suivre son ensiegnement à Vienne). Haydn est une figure énigmatique dont l’image doit être aujourd’hui nuancée. Compositeur des Esterhazy (en particulier au service du Prince Nicolas dit “le magnifique” en raison de ses goûts mélomanes et fastueux), Haydn compose de nombreux opéras et aussi plusieurs Messes (là encore en liaison avec le goût de son patron, Nicolas II Esterhazy, plus croyant qu’amateur d’opéras… Il est donc légitime de consacrer un portrait documentaire au compositeur que l’on croit bien connaître mais dont tout un pan de l’oeuvre et de l’écriture exige de nouvelles révélations…
Réalisation: Nele Münchmeyer. Le film
montre comment l’image inventée par les musiciens et les historiens a
nui en définitive à la véritable connaissance du compositeur plus
inventif, audacieux, visionnaire qu’il n’y paraît. Témoignages de
divers interprètes: Thomas Quasthoff, Annette Dasch, Ragna Schirmer, Sir Roger Norrington…).

Comments are closed.