France 2 diffuse Les Puritains de Bellini

PURITAINS-bellini-france-2-maria-agresta-opera-diffusion-Les-Puritains-2--®-Op+®ra-national-de-Paris-Andrea-MessanaFrance 2. Bellini : Les Puritains, jeudi 29 dĂ©cembre 2016, 1h05. Les Puritains sont la dernière offrande lyrique du compositeur sicilien, Vincenzo Bellini, grand invitĂ© de Rossini, pour la scène parisienne, alors qu’il sĂ©journait dans la maison mise Ă  sa disposition Ă  Puteaux (le site originel n’existe plus, sauf le nom de la rue qui indique son emplacement, « rue Bellini ») : c’est d’ailleurs lĂ  qu’il mourra, laissant le milieu musical orphelin de son gĂ©nie incontestĂ© et inĂ©galĂ© dans l’art du bel canto : rappelons que le bel canto est une technique vocale perfectionnĂ©e par Bellini dans ses opĂ©ras oĂą le chanteur, technicien virtuose, dotĂ© d’une voix puissante et timbrĂ©e, est capable d’articuler avec finesse et souplesse toutes les nuances du texte (VOIR notre reportage le Concours international de Bel Canto Vincenzo Bellini, pour comprendre elles enjeux esthĂ©tiques de cet art vocal). Aujourd’hui rares sont les distributions capables de rĂ©unir quatre grandes voix, assez affĂ»tĂ©es, souples et articulĂ©es pour relever les dĂ©fis de l’art vocal romantique en question… De fait pour la crĂ©ation, quatre vedettes cĂ©lèbres purent sur la scène du Théâtre Italien Ă  Paris incarner les personnages principaux : la cĂ©lèbre Grisi (crĂ©atrice du rĂ´le d’Adalgisa dans Norma, alors interprĂ©tĂ© par Giudita Pasta), le tĂ©nor Rubini, Tamburini et Lablache. Dans l’Angleterre baroque du XVIIè, deux familles se dĂ©chirent (Puritains contre Royalistes), et point culminant de l’action, la folie de l’hĂ©roĂŻne, Elvira, (comme dans Lucia di Lammermoor de Donizetti), amoureuse trahie, sacrifiĂ©e qui paraĂ®t folle en une mĂ©lodie d’une Ă©loquence suspendue alors inĂ©dite (au dĂ©but du deuxième acte « Qui la voce sua soave… Vien diletto », soit la lente destruction psychique d’une jeune amoureuse broyĂ©e par la machinefrance2-logosociale qui tue toute idĂ©e d’un bonheur individuel s’il contredit la loi sociale et politique). En 1835, le tout Paris expire et s’enflamme pour les cantilènes, berceuses, romances crĂ©pusculaires et extatiques des Puritains, – admiratif d’un talent Ă©blouissant fauchĂ© trop tĂ´t; en premier lieu Chopin qui en dĂ©duit pour le piano, de nombreuses mĂ©lodies parmi ses plus sublimes.

JEUNES CHANTEURS ENGAGES, PERFECTIBLES. Pour cette nouvelle production, l’OpĂ©ra de Paris fait appel au talent de Laurent Pelly pour la mise en scène (un univers historique Ă©purĂ©, Ă©voquant le lieu clos d’un enfermement, celui d’Elvira, mise Ă  mort, lentement, pendant presque 3h de drame, surtout intĂ©rieur) et rĂ©unit une distribution cohĂ©rente sous la direction musicale de Michele Mariotti. Maria Agresta faisait Ă  l’hiver 2013, ses dĂ©buts dans le rĂ´le Bellinien Ă  Paris. Puissance d’un chant prĂ©sent qui cependant ofre une technique coloratoure bellinienne encore perfectible (imprĂ©cision des trilles et vocalises notamment). MĂŞmes qualitĂ©s et limites pour l’Arturo du tĂ©nor Dmitri Korchak : beau timbre lĂ  aussi et engagement scĂ©nique mais technique et chant parfois instable (aigus tendus en manque de souplesse). Encore jeunes, les deux tempĂ©raments devront reparaĂ®tre ici dans les mĂŞmes rĂ´les pour mesurer les progrès belliniens acquis… entre temps, ils auront pu apprendre et se perfectionner auprès de leur ainĂ©, Michele Pertusi, d’une longĂ©vitĂ© subtile, dramatiquement aboutie dans le rĂ´le de Giorgio…

____________________

Distribution :

Les Puritains / I Puritani de Vincenzo Bellini
Melodramma serio en trois parties (1835)
Livret de Carlo Pepoli

Direction musicale: Michele Mariotti
Mise en scène et costumes: Laurent Pelly
DĂ©cors: Chantal Thomas
Lumières: Joël Adam
Chef du chœur: Patrick Marie Aubert

Elvira: Maria Agresta
Lord Arturo Talbot: Dmitry Korchak
Sir Riccardo Forth: Mariusz Kwiecien
Sir Giorgio: Michele Pertusi
Sir Bruno Roberton: Luca Lombardo
Enrichetta di Francia: Andreea Soare
Lord Gualtiero Valton: Wojtek Smilek

Orchestre et ChĹ“ur de l’OpĂ©ra national de Paris
Enregistré en décembre 2013 à l’Opéra National de Paris (Bastille)

Durée : 2h40mn
Année 2013
Réalisation : François Roussillon

France 2. Bellini : Les Puritains (Opéra Bastille, 2013). Jeudi 29 décembre 2016, 1h05.

LIRE AUSSI notre dossier spécial sur l’opéra Les Puritains de Bellini, l’opéra romantique italien à Paris…

LIRE AUSSI notre compte rendu de la production des Puritains de Bellini à l’Opéra Bastille à Paris avec Maria Agresta (novembre 2013)

VOIR notre reportage le Concours international de Bel Canto Vincenzo Bellini, pour comprendre elles enjeux esthétiques de cet art vocal)

Comments are closed.