Festivals de Saints : nos 8 temps forts (8-16 juillet 2016)

logoSaintes_A3_noirFestival de Saintes 2016 : du 8 au 16 juillet 2016. 8 programmes événements à ne pas manquer… Encore une édition mémorable à Saintes. L’Abbaye aux Dames cultive cet éclectisme savoureux qui mêle gestes interprétatifs et programmes originaux, avec une confiance renouvelée aux artistes qui savent en exploiter les possibilités acoustiques au fur et à mesure de leur présence. Parmi les temps forts et les interprètes désormais familiers à Saintes à ne pas manquer en ce mois de juillet 2016 :

 

 

 

8 Temps forts du Festival de Saintes 2016

Sauf cas contraire et indiqué, tous les concerts événements ci dessous sélectionnés ont lieu à l’Abbaye aux Dames

 

lionel-meunier_lrKING ARTHUR EN OUVERTURE. Très remarqué sous l’Abbatiale pour des concerts au son plein et sûr, Vox Luminis porté par le baryton Lionel Meunier -lui-même si admiratif de Philippe Herreweghe, « ose » l’opéra à Saintes, délaissant les programmes sacrés pour cet été en ouverture du Festival, l’étonnant King Arthur de Purcell : vendredi 8 juillet 2016, 21h. C’est aussi pour les festivaliers la première fois que l’opéra britannique du premier XVIIè investit la voûte de l’Abbaye aux Dames. Un must. VOIR notre grand reportage vidéo 2015 : la 3ème génération d’interprètes à Saintes dont Lionel Meunier.

 

 

ilic-ivan-piano-cage-satie-debussy-vignette-carre-280Le lendemain, samedi 9 juillet à 13h même lieu emblématique des grands concerts, l’ensemble Nevermind joue « Conversations », au programme les compositeurs de leur enregistrement éponyme déjà édité : Couperin, Telemann (un compositeur idéal pour leur formation puisqu’il a écrit ses Quatuors parisiens pour le même effectif que les quatre instrumentistes ici réunis : violon, flûte, viole de gamme et clavecin. VOIR le reportage de la résidence de Nevrmind à Saintes (février 2016). Les jeunes tempéraments français auront à coeur de défendre Quentin, qui aux côtés de Telemann est emblématique de leur répertoire désormais. A 22h, ne manquez pas l’étonnante virtuosité introspective du pianiste trop rare en France Ivan Ilic (notre photo). Son programme redessine les fines filiations entre Scriabin et Satie, Satie et Cage. Invitation aux visions suspendues, éthérées grecs à deux doigts magiciens… que classiquenews suit depuis plusieurs années.

 

 

leonardo garcia alarcon capella mediterranea cavalli review critique cd Cavalli classiquenewsLundi 11 juillet, 19h30. Volupté vénitienne du Seicento. Succombez comme nous à l’instar de leur excellent double cd dédié au théâtre si sensuel des Vénitiens (CLIC de CLASSIQUENEWS d’octobre 2015), au geste, chant et direction de la soprano Mariana Florès et de son époux, le chef Leonardo Garcia Alarcon, pour « il teatro dei Sensi », sélection de grandes scènes des opéras de l’illustre Cavalli, le seul Vénitien qui Mazarin fit venir à grands frais à Paris pour y divertir le jeune Louis XIV et la Cour de France.

 

 

Mardi 12 juillet, 19h30. Saintes est devenu avec éclat un foyer d’intense symphoniste, en particulier classique et romantique, grâce aux sessions de travail et de répétitions réalisées par les instrumentistes apprentis du JOA. C’est aussi, en liaison avec la présence emblématique in loco de Philippe Herreweghe, le jeu tout en finesse et puissance, articulation et intensité, de l’Orchestre des Champs Elysées qui joue ce 12 juillet, les grands classiques du romantisme le plus ardent donc le plus irrésistible : Symphonies n°5 et 7 de Beethoven.

 

 

gens veronique melodies duparc hahn chausson alpha cd critique compte rendu review account of CLASSIQUENNEWS CLIC de classiquenews octobre 2015Mercredi 13 juillet 2016, 19h30. La mélodie française au sommet. Véronique Gens revient à Saintes pour y défendre un répertoire qu’elle porte et embrase depuis longtemps mais qui actuellement, au regard de ses possibilités récentes, atteint des prodiges : sous la voûte de l’église abbatiale, la soprano vedette, chante Duparc, Chausson, Hahn, Debussy… soit les compositeurs qui font la réussite de son excellent disque « Néère », avec la complicité de la pianiste Susan Manoff (CD Néère, CLIC de CLASSIQUENEWS d’octobre 2015).

 

 

Jeudi 14 juillet 2016, 19h30. Autre sommet d’intelligence, d’audace expérimentale, de feu fervent collectif et solistique, le Vespro della Beata Vergine / Les Vêtres de la Vierge de Claudio Monteverdi de 1610, qui est ce que sera après lui chez Bach, La Messe en si mineur, une somme musicale inclassable dont l’ampleur, l’imagination, l’écriture restent indépassées à leur époque respective. Les interprètes de La Tempête, distingué par un CLIC de CLASSIQUENEWS abordent le chef d’oeuvre de Monteverdi.

 

 

herrewghe Philippe-Herreweghe-c-Michiel-HendryckxBRUCKNER CONCLUSIF… le samedi 16 juillet 2016, 19h30. Enfin, conclusion marquée sous le sceau de la transmission et du perfectionnement des jeunes instrumentistes, le concert de clôture promet un nouveau jalon dans l’expérience musicale des musiciens apprentis du JOA, Jeune Orchestre de l’Abbaye : sous la direction de Philippe Herreweghe, les jeunes talents jouent de Bruckner, la Symphonie n°6. Que donneront les jeunes esprits canalisés dans l’une des Symphonies les plus sauvages, mais aussi les mieux structurées de tout l’œuvre brucknérien ? Philippe Herrewghe défend depuis des années sa propre vision et compréhension du massif brucknérien, comme Bach ou Mahler, il a même été l’auteur d’un ouvrage biographique sur Anton Burckner. Sur le plan artistique, Bruckner fait sa grande entrée à Saintes, preuve si nécessaire, que l’Abbaye aux Dames n’est plus cette Mecque du baroque dont on nous a faussement rebattu les oreilles. A Saintes et nul part ailleurs, souffle un vent d’audace et d’originalité qui dépoussière définitivement les Å“uvres abordées. Festival incontournable.

 

 

RESERVEZ VOS BILLETS et ORGANISEZ VOTRE SEJOUR A SAINTES sur le site du Festival de Saintes 2016

 

 

 

saintes-festival-2016-ambiance-presentation-temps-forts-classiquenews

Comments are closed.