ENTRETIEN avec FELICITY LOTT…

ENTRETIEN avec FELICITY LOTT… Plus passionnée et engagée que jamais Dame Felicity Lott délivre la saveur raffinée, suave, – cette élégance naturelle d’une grande richesse poétique des mélodies françaises. Les 27 mai puis 1er juin 2017, la plus française des divas britanniques chante la mélodie française de Berlioz à Fauré, Chausson, Poulenc et Ravel… Entretien préalable pour mieux comprendre l’affection de la Felicity Lott pour la culture française.

 

 

 

LOTT-felicity-sopprano-Felicity-Lott-Raphaelle-Photography

 

 

 

Comme définiriez-vous la mélodie française comparé au lied ? Sur le plan technique, vocal …

 

Félicity LOTT : Je trouve que la mélodie est plus flexible que le Lied….mais ce n’est pas vrai et cela dépend du compositeur ! Je trouve Richard Strauss plus flexible que Schubert, par exemple, moins classique, plus romantique, évidemment c’est une question d’époque. La langue française a sa propre musique et les meilleurs compositeurs savent jouer avec.

 

 

 

Comment avez-vous sélectionné les mélodies de ce programme ? Que racontent-elles sur le plan des textes et des poèmes chantés ?

 

FL : Je vais chanter Shéhérazade de Ravel, que j’ai entendu pour la première fois en France quand j’ai suivi des cours à l’Académie Internationale d’Été de Nice, il y a bien longtemps. Une chanteuse a interprété Asie, la première mélodie de ce cycle, ce qui m’a bouleversée. J’ai acheté l’enregistrement de Régine Crespin que j’adore toujours – Régine et le disque -, et j’ai découvert sur l’autre face Les Nuits d’Été de Berlioz : autre bouleversement. Mon professeur là-bas m’a fait apprendre une mélodie de Debussy que je chante encore. Enfin, c’est en partie grâce à la France que je suis devenue chanteuse.

 

 

 

Quels souvenirs certaines chansons ou compositeurs ici abordés, évoquent-ils dans votre carrière ?

 

FL : Avec Armin Jordan et l’Orchestre de la Suisse Romande, j’ai enregistré Shéhérazade, et aussi Le Poème de l’Amour et la Mer de Chausson. Nous l’avions beaucoup donné en concert, en Suisse et aux États Unis, et le mouvement final, Le Temps des Lilas, existe aussi en mélodie. Nous allons l’interpréter justement pour notre prochain concert. Il y aura aussi La Captive de Berlioz, pour voix et violoncelle. Je l’ai enregistré il y a longtemps avec Steven Isserlis et Thomas Adès. J’aime beaucoup toutes ces mélodies et j’attends avec impatience de les chanter avec les musiciens merveilleux d’Artie’s.

 

 

 

Votre mélodie préférée ? Pour quelle raison ?

 

FL : Je n’ai pas de mélodie préférée mais ma chanson préférée est La Chanson des Vieux Amants de Jacques Brel….!

 

 

 

Propos recueillis en mai 2017.

 

AGENDA
Mélodies françaises et musique de chambre. Les 27 mai (Bussy-Rabutin), 1er juin (Salle Gaveau, Paris). INFORMATIONS & RESERVATIONS

Récital Felicity Lott
Chambrisme romantique français

Samedi 27 mai 2017 à 20h
Château de Bussy-Rabutin
12, Rue du Château
21150 Bussy-le-Grand

Jeudi 1er Juin 2017 à 20h30
PARIS, Salle Gaveau
45, rue La Boétie
75008 PARIS

Dimanche 17 septembre 2017 à 20h
Abbaye de Cluny (21)

RÉSERVEZ VOS PLACES ICI

Programme

Hector Berlioz – La Captive
Ernest Chausson – Le temps des lilas
Reynaldo Hahn – La dernière valse
Gabriel Fauré – Quatuor avec piano n°1 op15
Gabriel Fauré – Après un rêve
Maurice Ravel – Shéhérazade
Jules Massenet – Élégie
Francis Poulenc – Les chemins de l’amour
Reynaldo Hahn – La Barcheta

Dame Felicity Lott, soprano
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle
Jean-Michel Dayez, piano

Avec la participation de :
Fleur Gruneissen, flûte (27/05, 17/09)
Mathilde Caldérini, flûte (01/06)