Felicity Lott chante les Romantiques français

Felicity-Lott-362x404Récital FELICiTY LOTT, les 27 mai, 1er juin 2017. MUSIQUE DE CHAMBRE et VOIX DIVINE. Les temps changent et avec eux, l’offre de concert. Le jeune producteur Artie’s fait évoluer l’expérience musicale pour les publics en proposant un concept de proximité voire de complicité avec l’audience, tout en défendant ce qui tient au cœur du fondateur, le violoncelliste Gauthier Herrmann : la musique de chambre. Complice de la soprano légendaire Felicity Lott, diva so brittish, alliant grâce, diction, délire parfois déjanté, la jeune troupe d’instrumentistes programme ici chant français et chambrisme romantique, 100% raffiné, tel qu’il se diffuse dans le Quatuor avec piano n°1 op15 de Gabriel Fauré.
L’itinéraire est double : voix et instruments choisis. Le programme des 27 mai puis 1er juin (Salle Gaveau) promet bien des délices : au goût de la cantatrice pour la ciselure du verbe enchanteur, allusif répond le chant collectif du quatuor à cordes avec piano où rayonne tout autant l’harmonie collective et la sonorité intérieure, vibrante qui en découle.

 

lott-felicity-soprano-de-grace-concert-presentation-par-classiquenews-felicity_lott_il_nous_faut_de_lamour_1FELICITY, DIVA TOTALE… Septuagénaire en 2017 (née en 1947), la soprano britannique a subjugué les plus grands chefs (Carlos Kleiber) dans des rôles qui lui semblaient destinés : La Maréchale dans Le chevalier à la rose de Richard Strauss, la Comtesse dans Cappricio du même auteur, ou dans Les Noze di Figaro de Mozart… – rôles, avant elle, sublimés par l’impériale Elizabeth Schwarzkopf. Même diamant vocal, même intonation juste et précise, même style travaillé, ciselé… « sophistiqué » ont dit les moins convaincus-, plutôt exceptionnellement diseur, faudrait-il trancher : « La Lott » incarne une perfection du chant que l’on pensait perdu, alliant grâce expressive, sureté et précision technique, élégance innée, sens inégalé du verbe. Chez elle, le naturel fusionne avec le raffinement. Une équation rêvée pour chanter la mélodie française romantique, où priment tant le texte, la prosodie, l’intonation. Dans ce programme complet de Berlioz à Hahn, la diva offre l’un de ses plus beaux hommages à la distinction et la grâce française : charme de la mélodie, connotations exquises du texte… Mais tant de grâce et de séduction ne doivent pas écarter aussi un goût (et un talent égal) pour le comique (ses incursions chez Offenbach – La grande Duchesse de Gerolstein, demeurent inoubliables par l’invention délirante et la richesse de l’autodérision). Un grande chanteuse doublée d’une authentique actrice se dévoile ainsi les 27 mai puis 1er juin 2017.

 

sargent-faure-gabriel-portrait-1280px-John_Singer_Sargent_-_Gabriel_Faure-livres-homepage-magazine-livres-classiquenews-582Le Quatuor pour piano et cordes opus 15 de Fauré est amorcé dès 1876, mais l’auteur l’achève deux années après car il reprend totalement le finale qui ne lui convenait pas. C’est le temps de la découverte et de l’expérience de Wagner (Tétralogie suivie à Cologne et Munich en compagnie de Messager). L’opus 15 est finalement créé à Paris en 1880 (Société nationale, Salle Pleyel, avec l’auteur au piano). Contemporain du Quintette de Franck, le Quatuor de Fauré est un sommet de la musique de chambre romantique française : souplesse (vénéneuse) de sa mélodie, style serré, ferme mais d’une élégance qui semble native (colorisme étincelant et permanent du piano). Comme un artisan de la permanence et de la continuité, Fauré tisse une soie sonore des plus chatoyantes, énivrées et raffinées, que les dernières mesures du Finale, emportent dans une apothéose lumineuse. Quatre mouvements : Allegro molto moderato / Scherzo : allegro vivo / Adagio / Finale : allegro molto. Environ : 30 mn selon les interprétations.

 

 

 

Récital Felicity Lott
Chambrisme romantique français

Samedi 27 mai 2017 à 20h
Château de Bussy-Rabutin
12, Rue du Château
21150 Bussy-le-Grand

Jeudi 1er Juin 2017 à 20h30
PARIS, Salle Gaveau
45, rue La Boétie
75008 PARIS

Dimanche 17 septembre 2017 à 20h
Abbaye de Cluny (21)

RÉSERVEZ VOS PLACES ICI

 

 

 

Programme

Hector Berlioz – La Captive
Ernest Chausson – Le temps des lilas
Reynaldo Hahn – La dernière valse
Gabriel Fauré – Quatuor avec piano n°1 op15
Gabriel Fauré – Après un rêve
Maurice Ravel – Shéhérazade
Jules Massenet – Élégie
Francis Poulenc – Les chemins de l’amour
Reynaldo Hahn – La Barcheta

 

 

 

Dame Felicity Lott, soprano (LIRE notre entretien avec Dame Felicity Lott, mai 2017)
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle
Jean-Michel Dayez, piano

Avec la participation de :
Fleur Gruneissen, flûte (27/05, 17/09)
Mathilde Caldérini, flûte (01/06)

 

 

 

Comments are closed.