DVD, compte rendu critique. SOTELO : El Publico (Madrid, 2015 – 1 DVD Bel Air classiques)

Sotello el publico gerard mortier madrid dvd EL PUBLICO clic de classiquenews 71u2owrpbkl._sl1200_DVD, compte rendu critique. SOTELO : El Publico (Madrid, 2015 – 1 DVD Bel Air classiques). Un directeur de théâtre est contre son grĂ©, forcĂ© par son amant, d’assumer son homosexualité… dĂ©voilĂ©, il doit faire face au regard des autres… l’intrigue inspirĂ©e de la pièce de Lorca (1930, El publico) est dĂ©fendue par GĂ©rad Mortier Ă  Madrid, avant sa mort : on y retrouve un thème qui le concerne intimement et aussi, le goĂ»t des sujets de sociĂ©tĂ© qui « forcent » toujours l’étroitesse de la pensĂ©e bourgeoise et conformiste. En somme des sujets d’opĂ©ras qui rĂ©tablissent la connexion entre le théâtre lyrique et la sociĂ©tĂ© contemporaine. Aucun doute, l’opĂ©ra pour l’ex directeur n’est pas qu’un divertissement pour nantis, c’est plutĂ´t un lieu de rĂ©flexion et de prise de conscience : on ne peut que souscrire Ă  cette conception.

Pour donner consistance musicale Ă  ce nouvel opĂ©ra crĂ©Ă© en 2015, – parmi les nombreuses commandes pilotĂ©es par Mortier, promoteur de la crĂ©ation et d’une modernitĂ© toujours en connexion avec la sociĂ©tĂ©, (— cf. la crĂ©ation de The Perfect American de Philip Glass , ou en janvier 2014 Ă©galement Ă  Madrid, de l’opĂ©ra de Charles Wuorinen : Brokeback Mountain d’après la film de Ang Lee de 2005 inspirĂ© du roman d’Annie Proulx ), regroupe une Ă©quipe qu’il connaĂ®t bien : les instrumentistes du Klangforum Wien, associĂ© au choeurs de l’OpĂ©ra real de Madrid, dirigĂ©s par un chef complice lui aussi, Pablo Heras-Casado.
CLIC_macaron_2014L’univers tourmentĂ© et surrĂ©aliste de Lorca, qui croise visions, rĂ©flexion sur l’écriture et l’incarnation théâtrale, comme onirisme et satire cauchemardesque, trouve une parure poĂ©tique et souvent enivrante grâce au scĂ©nographe, ex assistant de Sellars, Robert Castro, tandis que la musique de Mauricio Sotelo (nĂ© en 1961) mĂŞle avec une suggestivitĂ© riche, accents pĂ©nĂ©trants flamenco, et texture concrète et transparente d’un orchestre tissĂ© dans l’allusion cotoneuse. Il en dĂ©coule une oeuvre Ă  la fois pilote (pour un nouvel opĂ©ra purement espagnol et moderne, selon les voeux de Mortier), une partition Ă  la fois mordante, âpre et rĂ©vĂ©latrice : la scène théâtrale et ici lyrique, dĂ©voile, rend visible le secret, favorise la transformation de la sociĂ©tĂ© comme l’immuabilitĂ© apparente, illusoire et bourgeoise des choses. RĂ©putĂ©e injouable, la pièce de Lorca – rĂ©vĂ©lĂ©e au Théâtre de la Colline Ă  Paris par Lavelli en 1988, trouve une rĂ©solution musicale Ă  son dessein expĂ©rimental et critique. Le propos scandaleux, – qui nous paraĂ®t bien acceptable aujourd’hui, pourtant dĂ©noncĂ© violemment par la sociĂ©tĂ© londonienne Ă©galement en 1988, soit l’homosexualitĂ© et le travestissements d’hommes en femmes (!), inspire une musique juste, efficace, dramatiquement Ă©quilibrĂ©e (avec l’intervention du public / « El Publico ») dont il est question, soit le choeur du Teatro Real, dans la 2è partie). La danse pourvoit Ă  l’unitĂ© des sĂ©quences parfois disparates qui s’enchaĂ®nent liĂ©es aux visions et fantasmes de Lorca. Il en dĂ©coule un spectacle cohĂ©rent qui saisit par son caractère et son esthĂ©tisme. Sa capacitĂ© a favorisĂ© l’imaginaire stimule notre rĂ©flexion. La dĂ©fi de la crĂ©ation, en fidĂ©litĂ© Ă  l’esprit de la pièce originelle (pourtant jugĂ©e Ă  sa dĂ©couverte en 1988, « injouable ») y est donc totalement relevĂ©.

LIRE aussi notre compte rendu critique de Brockeback Mountain, dvd, création Madrid janvier 2014 :
http://www.classiquenews.com/dvd-compte-rendu-critique-brokeback-mountain-de-charles-wuorinen-dapres-annie-proulx-1-dvd-bel-air-classiques/

Comments are closed.