DVD, compte rendu critique. Coffret Les Grands Mythes (4 dvd ARTE éditions)

coffret-dvd-arte-les-grands-mythes-4-dvd-review-dvd-critique-classiquenews-compte-rendu-dvd-arte-les-grands-mythes-classiquenewsDVD, compte rendu critique. Coffret Les Grands Mythes (4 dvd ARTE éditions). C’est notre coup de coeur 2016, au titre des documentaires et séries d’animation : une série lumineuse et animée pour comprendre l’enjeu et le sens profond des grands mythes de l’Antiquité grecque, à travers les épisodes légendaires de la vie des Dieux de l’Olympe et des héros et demi dieux. Créée par François Busnel, le cycle comprend 20 épisodes, réunis ici en 4 dvd, chacun classé par thème :

DVD1 : les dieux, 1
Zeus, la conquête du pouvoir
Les Amours de Zeus
Prométhée, le révolté de l’Olympe
Hadès, le roi malgré lui
Athéna, la sagesse armée

DVD2 : les dieux, 2
Apollon, l’ombre et la lumière
Aphrodite, sous la loi du désir
Dionysos, l’étranger dans la ville
Hermès, le messager indéchiffrable
Tartare, les damnés de la terre

DVD3 : les héros,1
Psyché, Persée, Orphée, Médée, Bellérophon

DVD4 : les héros,2
Thésée, Dédale et Icare, Héraclès, Oedipe, Antigone

La valeur de chaque épisode vaut autant par la riche animation (superbe travail d’infographie et d’illustration animée) que le commentaire et le récit qui tiennent en haleine le spectateur. Chaque narration met en valeur les rebonds du drame et ce qu’ils signifient chacun sur le plan psychique; l’approche est claire, les textes lumineux d’intelligence : une approche étonnamment réussie, à la fois vivante, accessible et pourtant très fouillée. Pour les amoureux de mythologie ou lecteurs habituels de classiquenews, pour les amateurs d’opéras, chaque épisode de cette formidable série permettra de réviser ses classiques et de comprendre pour chaque profil et dans chaque histoire, ce qui se joue ; ce que l’action révèle des personnages ; ce qu’elle leur permet d’atteindre. Métamorphoses, révélations, parcours initiatique ; car au-delà des histoires d’amour, des malédictions injustes (voyez Oedipe, né pour commettre l’innommable, donc prédéterminé enchaîné à son destin), des défis hallucinants s’accomplissent. Ainsi se dévoile en définitive la grande histoire de l’humanité entre souffrance et résurrection, liberté et identité.

Série événement

Mythes et légendes démêlées, lumineux d’intelligence

Et l’on passe ainsi de la loi des dieux, à l’avènement des hommes (ou plutôt des femmes car Antigone, la sœur d’Oedipe, ravit toute notre admiration ici – c’est l’ultime épisode qui en annonce d’autres espérons-le, en étant bel et bien la première résistante et la première féministe de l’histoire…). Ce que le spectateur apprend de part en part grâce aux récits animés, demeure souvent stupéfiant ; Psyché livrée à la Bête monstrueuse, Persée née d’une mortelle fécondée par Zeus (Danaé) ; l’amoureuse trahie, abandonnée : Médée ; Bellérophon porté par un orgueil démesuré et qui le rend criminel… ; ou bien encore Prométhée, l’allié de Zeus ; et parmi les Dieux immortels, aux faits et gestes bien humains cependant, voyez l’ascension de Zeus justement, dès l’origine du monde ; comme la multiplication plus raisonnée qu’instinctive de ses conquêtes féminines auprès des mortelles, pour assoir son pouvoir grâce aux enfants qu’il engendre partout…

grands-mythes-grec-antiquitéNotre préférence va non pas ici à Apollon, ou Athéna, – le frère et la soeur, enfants de Zeus nés d’une mortelle Latone… mais à Hermès, le plus jeune des dieux de l’Olympe, insolent, astucieux, aérien, favorisé par Zeus qui le fait passeur entre vivants et morts, et aussi le sublime portrait de Dyonisos (pour nous le portrait et l’épisode le plus saisissant), cet étranger qui se venge des petits bourgeois de Thèbes, semant chez eux le dérèglement de l’esprit dont ils n’avaient pas conscience avant lui ; car l’odyssée ainsi recomposée nous dévoile les ressorts de la psyché humaine avec une clairvoyance égale aux meilleurs exposés psychanalytiques. Mais sans les commentaires vaseux et néoconceptuels d’usage. Aucune phraséologie pseudo scientifique, mais plutôt l’intelligence de récits à la fois inouïs et spectaculaires. Amoureux d’opéras, nous avons aussi beaucoup apprécié la figure d’Orphée ainsi restituée : le chantre de Thrace, poète et musicien, capable d’émouvoir dieux et animaux grâce à l’invention et la séduction de sa voix, se distingue aussi par sa nature amoureuse, insoumise et passionnée, …humaine là encore. Une grandeur misérable en quelque sorte qui fonde sa tragédie et son immortalité, soit une ambivalence que l’on retrouve souvent chez ces figures inestimables, et qui justifie que, dans l’histoire de l’opéra, Orphée soit le mythe fondateur. D’autant mieux fêté en 2017 que les célébrations et hommages concernant Claudio Monteverdi, (450ème anniversaire), mettront évidemment à l’honneur son premier opéra d’importance, Orfeo, qui est aussi le premier ouvrage digne d’être nommé « opéra » (en réalité, précisément : favola in musica / fable en musique). Mais en 1607, Monteverdi ouvrait une nouvelle ère musicale inspiré du mythe fondateur de la poésie musicale. De quoi donc en profiter pour réviser nos classiques et se plonger dans ce coffret à l’intérêt inépuisable. Magistral.

____________________

DVD, coffret événement. Les Grands mythes (Arte éditions, 4 dvd, novembre 2016). Nouvelle série. CLIC de CLASSIQUENEWS

One thought on “DVD, compte rendu critique. Coffret Les Grands Mythes (4 dvd ARTE éditions)

  1. Pingback: CD, compte rendu critique. La Storia d’Orfeo : Monteverdi, Rossi, Sartorio. Jaroussky, Barath (1 cd ERATO) | Classique News