Didier Lockwood, le violoniste ” improvisible “

Paris, Bouffes Parisiens. Le violon «improvisible» de Didier Lockwood, jusqu’au 10 janvier 2015. Violoniste de jazz et compositeur, Didier Lockwood aime se mettre en difficultĂ©, ĂŞtre au bord du prĂ©cipice et chaque soir de spectacle rĂ©ussir le pari fou de l’improvisation sur des textes collectĂ©s au moment du spectacle. Avec la musique, le violoniste erre, cherche, expĂ©rimente, se perd… pour mieux se retrouver et nous emmener avec lui. Au public de participer Ă  la fabrique musicale en tirant au sort pendant la soirĂ©e les thèmes du programme. A l’instrumentiste improvisateur de rĂ©aliser ensuite, le lien entre les textes et les tĂ©moignages, les sujets et les sĂ©quences : Ă  Didier de raconter une histoire… nouvelle chaque soir. C’est un one man show d’une libertĂ© magicienne oĂą le risque croise la poĂ©sie et la gĂ©nĂ©rositĂ©, l’intelligence de l’instant. Pour ses 40 ans de carrière, Didier Lockwood met en scène ses dons d’improvisateur hors pair. Jusqu’au 10 janvier, ce jongleur funambule prĂ©sente un spectacle original et fascinant, chaque samedi (18h30) et dimanche (18h) au théâtre des Bouffes Parisiens (durĂ©e du spectacle : 1h40mn).

 

 

LOCKWOOD didier Banniere-Didier-Lockwood-2-big

 

 

 

Didier Lockwood, le jongleur improvisateur

 

LOCKWOOD d_lockwood__improvisible_v10_site-1DIDIER LOCKWOOD, biographie. Né à Calais en 1956, Didier Lockwood grandit au sein d’une famille d’artistes. Il entre au Conservatoire à l’âge de 6 ans. A 13 ans il intègre l’Orchestre lyrique du Théâtre municipal de Calais et remporte trois ans plus tard le Premier prix de violon du Conservatoire National de Calais ainsi que le Premier Prix national de musique contemporaine de la SACEM.
Admirateur de musique classique, il se passionne également pour la musique improvisée et le jazz. Il fait ses débuts avec le groupe Magma à l’âge de 17 ans aux côtés du percussionniste Christian Vander. Puis remarqué par Stéphane Grappelli, il se voit propulsé sur la scène internationale du jazz. En 1994, il réalise son premier album américain New-York Rendez-vous et compose en 1996 son premier concerto en trois mouvements pour violon électro-accoustique et orchestre symphonique intitulé Les Mouettes. En 2000, il publie Tribute to Stéphane Grappelli pour lequel il reçoit de nombreuses distinctions : Diapason d’Or, Choc Jazzman, Sélection Fip. Il crée en 2001 le Centre des Musiques Didier Lockwood, son école d’improvisation à Dammarie-lès-Lys. L’année 2013/2014 correspond au quarantième anniversaire de sa carrière, qu’il célèbre accompagné d’amis de longue date à travers de nombreux concerts en tournée.

Didier Lockwood : Improvisible, spectacle musical et théâtral conçu par Didier Lockwood et mis en scène par Alain Sachs jusqu’au 10 janvier 2015 aux Bouffes Parisiens à Paris. Réveillon (mercredi 31 décembre 2014 à 18h30 avec en invitée surprise la soprano Patricia Petibon).

 

 

 

boutonreservation

 

 

Comments are closed.