Concert du Nouvel An à Vienne 2017

musikverein saal concert du nouvel an 2016njk14_TRY_0497Radio, France Musique, Concert du Nouvel à Vienne, dimanche 1er janvier 2017, 11h. Direct… C’est depuis des décennies “Le” rendez-vous planétaire immanquable pour fêter le passage à l’an neuf et donc le premier jour 2017. CONCERT MAGIQUE POUR TEMPS DE CRISE… Les années se suivant, le pire nous est promis car le déni collectif en matière de désastres économiques, humanitaires, écologiques, climatiques est aussi tenace et croissant que les menaces se multiplient, partout, sur tous les fronts, en particulier depuis 3 ans. Sans omettre le péril terroriste qui malgré la berceuse lénifiante des politiques, a réussi à saper peu à peu le socle républicain des démocraties européennes (pas moins de 13 menaces auraient été défaites grâce à l’état d’urgence en France, rien qu’en 2017)… Où va le monde ? Où va la société humaine ? Questions vaines en réalité, car la question la plus juste demeure à présent : quand la civilisation et l’humanité vont-elles périr sous l’activité des monstruosités que nous avons nous mêmes produit ? Il faudra que le mouvement populaire soit fort et puissant, unanime même… pour faire bouger les lignes, d’autant que le temps nous est compté. Voilà la face sombre et pourtant réaliste de l’avenir.

 


logo_france_musique_DETOUREPAUSE VIENNOISE…
Pour rompre le fil de l’inquiétude, ne serait-ce qu’un instant, passons-le à Vienne, ce 1er janvier 2017, en direct du Musikverein : la sainte et divine musique, celle majoritairement des Johann Strauss père et fils, servie par leurs meilleurs ambassadeurs, – les instrumentistes du Wiener Philharmoniker, pourra nous écarter de toute dépression : insouciance, ivresse, légèreté (et coupes de champagne évidemment), mais finesse et subtilité… tout est élaboré depuis les Valses viennoises et les opérettes des compositeurs précités, pour nous divertir. Divertir mais pas nous tromper. Un temps de célébration pour mieux mesurer à présent les gestes à réaliser pour sauver notre monde, en perdition. A chacun de faire sa part.

 
 

Gustavo Dudamel dirige Les Noces de Mozart

 

 

Pour l’heure qui va suivre, le raffinement et l’excellence d’un collectif orchestral prestigieux enchantent les sens. Dans la beauté et la tradition : les contrebasses sont ici et nul par ailleurs, disposées tout au fond de l’orchestre, – alignées, les unes à côté des autres, comme si elles formaient un mur de basses, véritable assise et socle moteur de l’orchestre. Ailleurs, les instruments à cordes les plus graves forment un nucleus latérale, en général à droite du chef. Cette année, c’est le maestro latino à la mode, Gustavo Dudamel (né le 26 janvier 1981) enfant du Sistema au Venezuela (pays qui va si mal actuellement sur le plan économique et social) qui dirige la flamboyante phalange viennoise. Gustavo Dudamel est actuellement directeur artistique de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles et directeur musical de l’Orchestre Symphonique Simón Bolívar du Venezuela.
 
 

RITUEL VIENNOIS ET AUDIENCE PLANETAIRE : dans l’écrin néoclassique du Musikverein, siège de la Société Philharmonique de Vienne, l’orchestre philharmonique de la ville, les Wiener Philharmoniker (c’est à dire “les Viennois Philharmoniques” autrement dits, les instrumentistes de l’Orchestre) jouent ainsi ce Concert du Nouvel An depuis 1870, devant presque 1750 spectateurs, tous plutôt argentés car ici les places se disputent à prix d’or, plus chères qu’à Bayreuth ou autant qu’à Salzbourg, autre destination musicale autrichienne. Le rituel invite Orchestre et chef à amorcer le début du BEAU DANUBE BLEU, puis à s’interrompre et à souhaiter à l’audience locale et télévisuelle, une heureux année, puis à reprendre la plus célèbre valse viennoise signée du génie Johann II Strauss. Enfin, interactivité toujours payante, La Marche de Radetzky, signée du père, soit Johann I Strauss, permet à l’assistance de frapper des mains pour le refrain entonné par l’orchestre. Une complicité qui unit les hommes en présence, jeu fraternel, désormais partagé en direct par le plus grand nombre, grâce à la retransmission en mondovision. La musique est un message universel qui n’a jamais été plus grand que lorsqu’il était transmis au plus grand nombre.

 
 

dudamel gustavo wiener philharmoniker concert du nouvel an vienne classiquenews la-ca-0709-cultural-olympiad-254-jpg-20140218

 
 

Il aura mené sa carrière avec une frénésie saluée dès ses débuts. Ce feu et cette passion immédiate et franche sauront-ils éblouir lors du Concert du Nouvel An à Vienne, ce dimanche 1er janvier 2017, en direct sur France Musique et en simultané sur France 2, à partir de 11h ?

 
 

Adulé, reconnu pour son énergie et sa verve (à partir des années 2009 / 2010), – mais quand il dirigeait alors les orchestres Simon Bolivar du dit Sistema (écoutez cette 7ème de Mahler, réalisée en 2014, CLIC de CLASSIQUENEWS de janvier 2015), l’enfant prodige a depuis adouci son geste, au risque d’une routine passablement ennuyeuse… son dernier CD dédié aux Pictures at en Exhibition / Tableaux d’une exposition de Moussorsgki, pourtant vrai défi de finesse et de caractérisation, d’autant plus avec le même orchestre (pourtant à fort potentiel), est d’une conformité qui n’a rien de mémorable. Loin s’en faut (cd enregistré en avril 2016). De la part d’un maestro qui promettait tant, adoubé par les plus grands (à l’époque de sa découverte et révélation, par Claudio Abbado, Esa Pekka Salonen…), au vu de sa carrière pétaradante, au regard des appuis et réseaux dont il bénéficie aujourd’hui, on est en droit à présent d’attendre le meilleur, voire qu’il nous saisisse par sa direction… Que sera le geste du chef Dudamel, presque quadragénaire en 2016, – le plus jeune chef à diriger cet événement médiatique et culturel- pour ce dimanche 1er janvier, en direct du Musikverein de Vienne ? En 2017, prolongeant les performances mémorables de ses prédécesseurs, tous très aguerris et expérimentés (Daniel Barenboim, Georges Prêtre, Mariss Jansons…), Duhamel – 36 ans en 2017, illustre la volonté de “jeunisme” de la part de la direction de l’Orchestre Philharmonique de Vienne… cette “rupture” sera-t-elle salutaire et portera-t-elle ses fruits ? Réponse sur France 2, à partir de 11h.

 
 
 
________________________

 
 

FRANCE MUSIQUE, en simultané sur France 2, Concert du Nouvel An
En direct de la Goldener Saal (Salle dorée) du Musikverein à Vienne
à partir de 11h.
logo_france_musique_DETOUREPremière partie à 11h15 et seconde partie à 12h15 – (après le Journal de la mi-journée) — Evénement international diffusé dans près de 90 pays, soit 50 millions de télépsectateurs à travers le monde — Après le concert, France 2 poursuit sa thématique viennoise, en diffusant un volet complémentaire, évasion : « Escapade Viennoise » à partir de 13h55, avec Stéphane Bern guide partant à la découverte de Vienne, (patrimoine et lieux, histoire et personnalités…).

 
 

PROGRAMME

Première partie
Franz Lehár:
Nechledil-Marsch de l’Opérette « Wiener Frauen »

Émile Waldteufel:
Les Patineurs. Valse, op. 183

Johann Strauss fils:
‘S gibt nur a Kaiserstadt‚ ‘s gibt nur a Wien
(Il n’y a qu’une ville impériale, il n’y a que Vienne). Polka op. 291

Josef Strauss:
Winterlust (Joie d’hiver). Polka rapide op. 121

Johann Strauss fils:
Mephistos Höllenrufe
(Hurlements souterrains de Mephisto). Valse, op. 101

Johann Strauss fils:
So ängstlich sind wir nicht!
(Nous ne sommes pas si inquiets !). Polka rapide, op. 413

 

(pause pendant le Journal télévisé de la mi journée)

 

Seconde partie

Franz von Suppé:
Ouverture de l’Opérette « La Dame de Pique »

Carl Michael Ziehrer:
Hereinspaziert! (Entrez !)
Valse de l’opérette « Der Schätzmeister » op. 518

Otto Nicolai
« Mondaufgang » de l’Opéra « Les Joyeuses commères de Windsor »

Johann Strauss fils:
Pepita-Polka, op. 138

Johann Strauss fils:
Quadrille de la Rotonde, op. 360

Johann Strauss fils
Die Extravaganten
(Les Extravagants). Valse, op. 205

Johann Strauss père:
Indianer-Galopp. Polka rapide, op. 111

Josef Strauss :
Die Nasswalderin. Polka-mazurka, op.267

Johann Strauss fils:
Auf zum Tanze! (En piste !). Polka rapide, op.436

Johann Strauss fils:
Tausend und eine Nacht
(Mille et une nuits), Valse de l’Opérette « Indigo », op. 346

Johann Strauss fils:
Tik-Tak. Polka rapide, op. 365

Eduard Strauss
Mit Vergnügen (Avec plaisir). Polka rapide, op. 228

Johann Strauss fils:
Le beau Danube bleu. Valse, op. 314

Johann Strauss Père
Marche de Radetzky, op. 228

 

 
 
 

________________________

 

APPROFONDIR :

annonce du cd Symphonie n°7 de Gustav Mahler :
http://www.classiquenews.com/cd-annonce-mahler-symphonie-n7-par-gustavo-dudamel-chez-deutsche-grammophon-annonce-le-12-janvier-2015/

critique du cd
http://www.classiquenews.com/cd-compte-rendu-critique-mahler-7eme-symphonie-dudamel-2012/

LIRE aussi notre portrait de Gustavo Dudamel, l’enfant du Sistema
http://www.classiquenews.com/gustavo-dudamel-chef-dorchestrearte-les-21-26-septembre-puis-10-octobre-2008/

 

 

Comments are closed.