Coffret Verdi 2013. Verdi: The Great Operas 35 cd Emi classics

Coffret Verdi 2013
Verdi: The Great Operas

35 cd Emi classics

Pour le bicentenaire Verdi 2013, Giuseppe est né le 10 octobre 1813, Emi sort les perles de son catalogue désormais historique avec cette boîte quasi miraculeuse réunissant 16 ouvrages lyriques du grand Verdi.

Le grand gagnant de la box commémorative reste Riccardo Muti qui dirige ici pas moins de 9 ouvrages dans des réalisation majoritairement scaligènes (Ernani, 1982 ; La Forza del destino, 1986 ; Attila, 1989 ; I Vespri Siciliani, 1989-1990), miroir discographique de ses approches variées sur le motif verdien à Milan dans les années 1980-, entre nervosité, muscle, tempérament sanguin parfois à la limite du claquage, auxquelles se joignent les enregistrements en studio à Londres, tels Un Ballo in Maschera, 1975 ; Macbeth, 1976 ; vif et palpitant Nabucco, 1977-1978 ; La Traviata, 1980). Malgré toutes les réserves possibles et envisageables à l’encontre du maestro italien, son sens dramatique, sa frénésie associée à une très fine compréhension du drame verdien apportent d’évidents accomplissements, parfaitement audibles dans ce corpus ” Mutien ” de première qualité. Un must pour les aficionados et admirateurs de sa baguette électrique et si féline.


divins verdiens :


Serafin, Sabitini, Muti, Karajan, Giulini…

Quelle bonne idée de “servir” les derniers feux du maître de Busseto, en ses éclairs Shakespeariens de l’ultime maturité… par l’indémodable autant qu’inusable Herbert von Karajan dont outre la finesse électrique et féline de la direction, le génie des distributions s’impose lui aussi dans deux réalisations de bout en bout passionnantes : Otello de 1973 avec Vickers et Freni, puis l’anthologique et ancienne production londonienne de Falstaff de 1956 avec Schwarzkopf, Gobbi, Alva, Panerai, Moffo…

Perles remarquables également, rehaussant la très haute valeur de cette quasi intégrale: Simon Boccanegra par Gabriele Santini enregistré à Rome en 1957 avec l’immense Gobbi, le Fiesco de Christoff, l’insidieux Paolo de Monachesi sans omettre l’angélique et rayonnante Victoria de los Angeles (aigus diamantins égalant ceux de Caballé) dans le rôle d’Amelia/Maria Boccanegra ; le Don Carlo londonien (ROH, Royal Opera House) de 1970 somptueusement possédé et humain de Giulini avec Caballé, Domingo, Verrett, Milnes, Raimondi… un cast légendaire aux personnalités vives, affûtées ciselées qui préfigure les réussites à venir de Abbado ou Solti ; l‘Aïda vive et souvent incandescente de Mehta avec Birgitt Nelson en 1967; le Rigoletto de Serafin avec Callas … éternelle, inusable, bouleversante Gilda (Scala, 1955) ; sans omettre Il Trovatore de Pappano… lequel comparé à tant de prodiges antérieurs, frappe par la lourdeur de sa baguette, pas aussi finement articulée que celle de ses aînés (mais avec un trio quand même imposant: Alagna, Gheorghiu, Hampson pour les rôles de Manrico, Leonora, Luna).

Car son contemporain James Levine sait lui, embraser la scène et souffler carrément sur les braises du drame dans une Giovanna D’Arco retentissante (grâce au diamant de Montserrat Caballé, astucieusement appareillée au magnifique Carlo de Domingo, dans une prise de 1972).

Dommage qu’il manque dans ce corpus ô combien recommandable, Luisa Miller, chef d’oeuvre d’après Schiller, comme des joyaux plus rares tel Stiffelio, Il Corsaro, Alzira... mais il est vrai qu’ici, les interprétations remontent aux temps (bénis) où à l’excellence des voix répond une volonté d’enregistrer d’abord le répertoire avant d’oser le défrichement et l’exhaustivité.

Pour compenser la non intégralité des opéras, Emi ajoute un livret complet, avec un texte lui aussi éditorialement consistant, combinant biographie et présentation des œuvres, sans omettre quelques courts chapitres thématiques dont celui intitulé opportunément à l’occasion des deux bicentenaires 2013: ” Verdi et Wagner ” : lecture éloquente et très instructive sur les deux contemporains, aussi différents qu’il fut possible. Superbe coffret. A posséder de toute urgence.

Verdi : The Great Operas de Riccardo Muti, Giuseppe Verdi, Herbert von Karajan, Tulio Serafin, Pappano, Santini, Carlo Maria Giulini, James Levine… (35 cd Emi classics 4 16745 2)

Comments are closed.