CD, coffret événement. BERLIOZ Enregistrements inoubliables / unforgettable recordings : Monteux, Münch, Beecham, Scherchen, Martinon… (11 cd CASCAVELLE)

BERLIOZ-cascavelle-enregistrements-inoubliables-unforgettable-recordings-munch-monteux-cluytens-cd-11-cd-critique-classiquenewsCD, coffret événement. BERLIOZ Enregistrements inoubliables / unforgettable recordings : Monteux, Münch, Beecham, Scherchen, Martinon… (11 cd CASCAVELLE). Sortie fin mai 2019 sous le label Cascavelle, la compilation regroupe plusieurs incontournables de l’enregistrement berliozien, en un coffret indispensable pour l’année BERLIOZ 2019. Y figurent les gestes mémorables de grands chefs berlioziens : Pierre Monteux et Charles Münch, complétés par les lectures de André Cluytens, Hermann Scherchen, Karajan (Invitation à la valse : Weber / Berlioz).

Au cœur de la sélection de bandes, le travail du chef Charles Münch, alors directeur musical du Boston Symphony orchestra dès 1949, et jusqu’en 1962. L’œuvre du pionnier, « osant » graver les grandes pages symphoniques et vocales de Berlioz (Requiem, Damnation de Faust, Harold en Italie, etc..) s’y précise. Fleuron de ses œuvres fétiches, la Symphonie Fantastique qu’il joue et enregistre en 1967, quand il crée l’Orchestre de Paris. Le coffret Cascavelle présente la version de la Fantastique enregistrée en concert à Tokyo, en 1960 (à comparer évidemment avec l’urgence de la version Monteux de deux années postérieure (lire ci après, Live Vienne 1962). Autre indispensable du coffret : Roméo et Juliette, électriques, en un live Radio France avec l’Orchestre National dont il est chef principal dès 1962 (avec la soprano grecque Irma Kolassi).

Avant Munch, Pierre Monteux est l’autre grand berliozien du XXè, précurseur des britanniques tels Davis et Gardiner). Créateur légendaire du Sacre du Printemps de Stravinsky en 1913 (TCE), Monteux affirme un nerf tout autant précis et galvanisant que Munch chez Berlioz. Fervent militant de la cause berliozienne, comprenant l’ampleur et les audaces inouïes de l’écriture symphonique, il crée en 1910 l’Orchestre Berlioz au Casino de Paris ; puis en 1930, pilotant l’Orchestre Symphonique de Paris il grave sa première version de la Symphonie Fantastique. Cascavelle réédite une lecture plus récente en concert à Vienne en 1962 à la tête de l’Orchestre de Concertgebouw d’ Amsterdam – orchestre dirigé dès 1924 et dont il devient co-directeur avec Mengelberg.
Chef symphonique, Monteux reste un immense chef lyrique, comme le souligne l’enregistrement de 1962 (Londres), pilotant le LSO London Symphony Orchestra, dans La Damnation de Faust avec l’inoubliable soprano française, à l’articulation exemplaire Régine Crespin (en Marguerite).

CLIC D'OR macaron 200A écouter également, l’Enfance du Christ par Cluytens ; les lectures de Thomas Beecham et le Royal Philharmonic Orchestra (Harold en Italie avec Primrose ; Te Deum) ; de Scherchen (Requiem avec Giraudeau, extraits des Troyens à Carthage)… Sans omettre parmi les ouvertures ici sélectionnées, le geste non moins essentiel chez Berlioz d’un autre français incontournable : Jean Martinon. Coffret événement. CLIC de CLASSIQUENEWS de la rentrée 2019.

________________________________________________________________________________________________

CD, coffret événement. BERLIOZ Enregistrements inoubliables / unforgettable recordings : Monteux, Münch, Beecham, Scherchen, Martinon… (11 cd CASCAVELLE).

Comments are closed.