Cd, annonce. MIROIRS. Elsa Dreisig, soprano (1 cd Erato)

500x500-ELSA-DREISIG-miroirs-cd-critique-clic-de-classiquenews-la-nouvelle-diva-francaise-par-classiquenewsCd, annonce. MIROIRS. Elsa Dreisig, soprano (1 cd Erato). MIROIRS : voici un premier album pour la « nouvelle diva française » (précisément franco-danoise), Elsa Dreisig, soprano coloratoure au chant flexible, naturel, agile, idéalement intelligible (enfin une chanteuse dont on comprend chaque syllabe, et donc chaque intonation bien nuancée)… Les héroïnes romantiques françaises sont présentes Marguerite dans Faust, Juliette de Roméo et Juliette de Gounod ; Thais de Massenet, … mais l’idée qui renvoie au titre, en un effet de MIROIR pertinent, demeure la confrontation d’un même profl psychologique, traité par deux compositeurs différents : voici donc Manon (version Massenet et Puccini), Juliette (Gounod / Steibelt), surtout Salomé (Massenet, Hérodiade / Richard Strauss : dans la version française originale prosodiée par Romain Rolland : on l’a compris, le joyau de cet album)…

 

 

 

Elsa Dreisig signe son premier cd
La belle voix d’Elsa
Salomé superlative…

 

 

 

Belle amplitude expressive, grand appétit pour la jeune diva, révélée au Concours de Clermont Ferrand à 23 ans en 2015 (VOIR notre entretien alors avec la jeune diva qui chantait déjà Rosina), puis consacrée à Operalia 2016… Celle qui chante aussi Traviata à Berlin, « ose » ici une collection de 10 airs parmi les plus ambitieux et caractérisés du répertoire lyrique. D’emblée l’ampleur de ce timbre tendre, d’une belle agilité, s’impose par sa maturité et son élégance. Un style impeccable d’une intensité continue, qui sait surtout magnifiquement articuler le français. Un régal qui nous rappelle donc Mirella Freni pour le volume et la tension canalisés, et aussi Crespin pour la précision du souci linguistique.

Ainsi voici la Comtesse des Noces de Figaro de Mozart, en sa prière douloureuse et digne : « Porgi amor » ; Rosina du Barbier de Séville de Rossini et sa détermination juvénile, combattante, réfléchie ; Salomé de Strauss, enivrée, extatique, hallucinée)…. A coup sûr, ce pourrait bien être son incarnation de Salomé, version Strauss qui pourrait être majeure. En français, proférant des aigus languissants, extatiques donc, en concurrence direct avec la frénésie des flûtes simultanés, rivalisant d’amples volutes sombres et chaudes avec les cors, sa personnification de l’héroïne de Oscar Wilde, innocente et perverse, criminelle et aimante, désirante et monstrueuse pourrait bien affirmer définitivement un tempérament d’exception, à suivre évidemment désormais. Il s’agit d’une révélation confirmée et l’avènement d’une nouvelle grande diva française aux côtés d’une autre soprano emblème de l’écurie Erato, Sabine Devielhe. Grande critique du cd MIROIRS / Elsa Dreisig, à venir dans le mag de classiquenews.com

 

 

 

 

——————————————————————————————————————————————————

Cd, annonce. MIROIRS. ELsa Dreisig, soprano (1 cd Erato)

Comments are closed.