AVIGNON, Musique Baroque en Avignon, jusqu’au 13 mai 2018.

05d3ec_16dec2078b684294a30e240f1710c93c~mv2AVIGNON, Musique Baroque en Avignon, jusqu’au 13 mai 2018. AVIGNON, la Cité des Papes à l’heure baroque… Musique Baroque en Avignon est un festival naturellement ancré dans le paysage avignonais, car les 9 concerts programmés pendant la nouvelle saison 2017-2018, du 8 octobre 2017 au 13 mai 2018, investissent les lieux patrimoniaux les plus emblématiques de la cité historique. A la qualité artistique répond ainsi la beauté des lieux mis en avant. Plusieurs chanteurs et musiciens parmi les plus convaincants de leur génération s’engagent ainsi dans le répertoire baroque, celui des passions de l’âme et de l’éloquence instrumentale. Le Festival Musique Baroque en Avignon fêtera ses 20 ans en 2020. D’ici là, 9 programmes alléchant ressuscitent la magie enivrante ou furieuse des affects baroques, italiens, français, germaniques… Une promesse d’échappées enivrées au cœur d’Avignon, la Cité des papes et fleuron de l’architecture historique.

 

 

Présentation des 9 concerts
Musique Baroque en Avignon
saison 2017 – 2018

 

 

avignon baroque en avignon musique baroque en avignon festival saison 2017 2018 coup de coeur de classiquenews 20664797_1482893888453523_2776363418729602027_n

Dimanche 8 octobre 2017
Basilique Notre-Dame des Doms, 17h
Premier concert sacré : oeuvres de Frescobaldi, Stradella, Marcello, Scarlatti…

DELPHINE GALOU, contralto OTTAVIO DANTONE,
orgue doré / orgue positif
En préfiguration de la première semaine italienne d’Avignon

dantone ottavio academia bizantina symphonies de haydn CLIC de CLASSIQUENEWS CLIC de juin 2016Un concert-événement avec l’un des plus grands organistes actuels, Ottavio Dantone, qui aborde aujourd’hui une carrière de chef d’orchestre- en étant invité au Festival de Salzbourg-, et qui a choisi comme partenaire la très belle contralto Delphine Galou, dans un programme allant de Frescobaldi à Marcello en passant par Stradella et Scarlatti ; ce concert étant organisé en la basilique métropolitaine Notre-Dame des Doms, magnifiquement restaurée ; le concert saura mettre en œuvre son exceptionnel orgue doré. LIRE notre présentation du programme Delphine Galou et Ottavio Dantone en Avignon

 

 

Samedi 28 octobre 2017
Palais des Papes / Grande Chapelle, 20h30
DUO MESCOLANZA
CHRISTINA ALIS RAUCH JULIEN FERRANDO
clavicythériums – orgues portatifs

La grande chapelle du Palais des Papes accueille lors de ce programme « historiquement légitime », les plus belles œuvres de la « musique au temps des Papes »- musiques qui, pour certaines d’entre elles, ont été créées en ce lieu même.
Programme : «Musica instrumentalis tactuum», musiques pour clavier XIVème et XVème siècles en France et Italie du nord.

Les parcours musicaux diversifiés et les instruments anciens des artistes permettent d’offrir des programmes d’une grande richesse musicale et interprétative autour de la musique du Moyen-Âge, tout en veillant à replacer le spectateur dans le contexte historique de l’époque.

 

 

Dimanche 12 novembre 2017
Grande Chapelle du Palais des Papes , 17h
ENSEMBLE DE CAELIS
de-caelis-5-voix-de-femmes-laurence-brisset-cd-review-critique-cdClassiquenews a depuis plusieurs années souligné le travail remarquable de l’ensemble féminin a capella De Caelis (soit 5 voix de femmes) porté par Laurence Brisset : qu’il s’agisse des musiques médiévales, ou de créations contemporaines dont témoignent aujourd’hui deux splendides réalisations discographiques – « Gemme » (programme réalisé avec le compositeur contemporain Zas Moultaka lors d’une résidence à Saintes, ou de leur récent recueil Le Livre d’Aliénor (conçu à Fontevrault, avec la participation de Philippe Hersant), l’ensemble dont le geste comme les choix de répertoire demeurent uniques, tient l’affiche du festival Musique Baroque en Avignon : De Caelis interpréte des musiques profanes de la fin du XIVème au début du XVème siècle, dans la Grande Chapelle du Palais des Papes. Les auditeurs pourront mesurer la qualité sonore de l’ensemble et sa capacité singulière à faire vibrer l’architecture qui les contient. Une expérience unique qui fait dialoguer esthétisme du lieu, gangue minérale, voix humaines…
Créé en 1998 sous la direction artistique de Laurence Brisset, le collectif féminin effectue un travail d’interprétation reposant sur la connaissance des sources, des notations, du contexte des œuvres. De Caelis est reconnu pour la qualité de ses interprétations, originales et vivantes.

Programme : Ars Substilior (Vitry, Caserta, Senlèches, Solage, Vaillant).

 

 

Dimanche 26 novembre 2017
Conservatoire du Grand Avignon
/ Amphithéâtre Mozart, 17h

MARC MAUILLON, baryton ANGELIQUE MAUILLON, Harpe
mauillon marc et angelique duo caccini peri portrait crtique cd classiquenews Capture d’écran 2016-02-22 à 10.26.49Concert fraternel. Le frère et la sœur ressuscitent ici l’art vocal inouï que l’Italie du premier baroque (Seicento / XVIIè) invente à Florence dans les cénacles lettrés qui souhaitent comme en peinture et en architecture retrouver la manière grecque antique, alliant expression, naturel, articulation de la langue… Avignon accueille une jolie formation baryton / harpe avec Marc et Angélique Mauillon- le premier, excellent baryton de la jeune génération (nominé aux Victoires de la Musique 2010) ; la seconde, soliste d’ensembles réputés et enseignante reconnue. Le duo interprète un programme intitulé «Pien d’amoroso affetto», à l’Auditorium Mozart du Conservatoire du Grand Avignon. Les compositeurs toscans, proposent à Florence à l’orée du nouveau XVIIè siècle, un nouveau langage vocal, mi parlé mi chanté – Parlar cantando, qui fait parler la musique et chanter le texte, mais toujours, dans le souci d’articuler l’intelligibilité du mot, comme d’éclairer les sentiments qui le portent…
Programme : Pien d’amoroso affetto, Caccini, Luzzaschi, Peri, Piccinini, Luzzaschi

 

 

Lundi 15 janvier 2018
Avignon / Opéra Confluence, 20h30
FRANCO FAGIOLI, contre-ténor ENSEMBLE IL POMO D’ORO
Un concert inédit avec la venue, pour la première fois à Avignon, du contre-ténor vedette Franco Fagioli, fêté par le public au même titre que le sont Cencic, Jaroussky, Dumaux…
« Monsieur Bartolo », surnom qui lui a été accordé en raison de sa parenté avec la technique de la mezzo romaine spectaculaire Cecilia Bartoli dont il partage l’abattage et l’énergie des vocalises, Franco Fagioli a récemment incarné Eliogabalo à l’Opéra Garnier à Paris (septembre 2016), et enregistré une rareté pour DECCA (Adriano in Siria, 1734, novembre 2016). Avec l’Ensemble « Il Pomo d’Oro » qui avait accompagné Jarrousky lors de son dernier concert à Avignon, le cantre-ténor Fagioli dit Bartolo, interprète un programme consacré aux plus grands airs des opéras de Haendel. Le concert est proposé sur la scène du nouveau et éphémère Opéra-Confluence, en collaboration avec l’Opéra Grand Avignon, dans le cadre d’une soirée solidaire en faveur de « Partage dans le Monde »

 

 

Dimanche 11 février 2018
Auditorium du Grand Avignon / Le Pontet, 17h
LES SACQUEBOUTIERS
Concert original à l’image de cet ensemble de cuivre anciens, originaire de Toulouse. Les Sacqueboutes sont l’ancètres de nos trombones modernes, ayant ce timbre caverneux et rond à la fois, dont le grave exprime la fureur ou les enfers, la gravità ou la majesté. Le groupe de musiciens remet à l’honneur des instruments oubliés tels que cornets à bouquins et théorbes, que viennent accompagner orgue et percussions; là encore, le choix du site accueillant le concert, contribue à la qualité de la performance : l’excellente acoustique de l’auditorium du Pontet met à l’honneur un programme riche et éclectique.
Programme : Scheidt, Castello, Piccinini, Falconiero, Merula, Ortiz, Schein, Sweelinck, Schütz.

 

 

Dimanche 18 mars 2018
Conservatoire du Grand Avignon / Amphithéâtre Mozart, 17h
BENJAMIN ALARD, Clavecin
Le clavecin- qui est à la musique baroque ce qu’est le piano à la musique romantique-, est à l’affiche pour des concerts de mars et avril 2018. Une belle soirée avec Benjamin Alard, l’un des clavecinistes les plus agiles (avec Jean Rondeau et surtout l’excellent et encore trop peu connu Julien Wolfs), aujourd’hui invités par les principaux centres de musique ancienne et baroque. Au programme, une montagne, et même l’Everest et aussi un absolu de la littérature baroque pour le clavier : les « Variations Goldberg » de Jean-Sébastien Bach, composées pour « occuper », divertir, défier les heures d’ennui de son mécène insomniaque… Il en résulte un cycle au rythme hypnotique, où le réitération du thème initial est enrichi de tout ce qui a précédé. La continuité du flux musical exprime la puissance de l’inspiration de Bach dont la pensée architecture, se joue des correspondances d’harmonies, de rythmes, des répétitions… Entre intelligibilité, précision, expression dynamique, l’interprète ne doit pas écarter la profonde unité organique du discours musical qui est aussi un drame à la fois abstrait et très incarné. Il doit jouer avec l’éloquence de son jeu et le caractère de l’instrument choisi.

 

 

Dimanche 15 avril 2018
Chapelle de l’Oratoire, 17h

JUSTIN TAYLOR, clavecin
TAYLOR Justin clavecin par classiquenews compte rendu critique concertDevenu à 25 ans, un jeune talent prometteur, – un de plus, Justin Taylor (nominé aux Victoires de la Musique 2017 / Catégorie révélation artiste instrumental), Justin Taylor a choisi de jouer un programme qu’il a baptisé « Chromatismes », ici aussi consacré en large partie à Bach. Le jeune claviériste interprète dans le cadre intime de la Chapelle de l’Oratoire, classée monument historique, édifiée au XVIII ème siècle par les oratoriens., un cycle d’oeuvres qui met JS BACH en dialogue avec les partitions de Rameau, Sweelinck, Scarlatti, Soler.

 

 

Dimanche 13 mai 2018
Avignon, Cour du Petit Palais, 17h

Repli en cas de mauvais temps à la Chapelle de l’Oratoire
Récital lyrique : LEA DESANDRE, mezzo-soprano,
THOMAS DUNFORD, Théorbe
desandre-lea-mezzo-sublime-classiquenews-portraitRévélation artiste lyrique de l’année aux Victoires de la Musique 2017, la jeune Léa Desandre marque depuis 5 ans, la scène baroque, en raison d’un timbre ample et onctueux et une technique qui lui permet d’articuler le texte, tout en faisant surgir des couleurs émotionnelles d’une rare intensité. Léa Desandre admire ses grandes ainées : Sara Mingardo ou Véronique Gens. Son travail au sein du jardin des Voix ou comme élève de la compagnie Opera Fuoco lui a permis de perfectionner encore son style, son chant, son jeu.

En clôture de sa saison 2017-2018, le festival «Musique Baroque en Avignon» choisit la ravissante cour du Petit Palais, Palais des vice-légats, qui abrite la plus belle collection de primitifs italiens (amateurs de belle peinture italienne, ce concert est donc pour vous, associant les richesses d’un lieu aux partitions du cocnert qui leur correspond… Léa Desandre incarne les héroïnes, tragiques, langoureuses, amoureuses, enivrées du  « grand baroque italien » avec, notamment, quelques-unes des plus belles pages de Monteverdi.
Programme : « Le Baroque italien » : Strozzi, Frescobaldi, Kapsberger, Merula, Monteverdi, Cavalli

 

 

 

———————-

 

Retrouvez infos et réservations des 9 concerts de la saison 2017 – 2018 sur le site du Festival MUSIQUE BAROQUE EN AVIGNON

https://www.musiquebaroqueenavignon.com

 

 

Comments are closed.