Atelier Lyrique de Tourcoing, saison 2016 – 2017

atelier lyrique de tourcoing jeanc laude malgoire saison 16 17 cambiale rossini jean bernard mache mongol orlando furioso vivaldi israel en egypte handel oratorio presentation classiquenews anais_1617ATELIER LYRIQUE DE TOURCOING, saison 2016 – 2017. Pour les 50 ans de son orchestre sur instruments d’époque, – La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, originellement les deux phalanges crĂ©Ă©s par François Ier dès le XVIème siècle-, Jean-Claude Malgoire redouble d’ouverture d’esprit, d’imagination et d’expĂ©rimentation ; de sorte que cette 35ème saison lyrique de l’Atelier Lyrique de Tourcoing (ALT) porte haut les promesses d’un centre unique en France en rĂ©sidence au Théâtre municipal Raymond Devos de Tourcoing, une fabrique oĂą dans un esprit de troupe, le chef charismatique sait Ă©lectriser les Ă©nergies pour produire de nouvelles productions saisissantes. Le nord peut ĂŞtre fier de compter ainsi un foyer de crĂ©ativitĂ© et de crĂ©ation (un opĂ©ra en crĂ©ation mondial cette saison) dĂ©diĂ© au spectacle totale : l’opĂ©ra.

50 ans de défrichement orchestral

Programme inaugural dĂ©volu aux instruments de l’orchestre, d’abord, le concert des 12 et 14 octobre 2016 est dĂ©diĂ© au gĂ©nie instrumental et symphonique de Berlioz : Symphonie Fantastique (1830), ouverture de Benvenuto Cellini (1838) et cerise sur le gâteau, Les Nuits d’étĂ© d’après le poèmes de ThĂ©ophile Gautier, avec en soliste, le contre tĂ©nor Philippe Jaroussky, lequel n’en est plus Ă  un nouveau vocal près.

malgoire_jean_claudeLes délices lyriques de l’Atelier à Tourcoing se dévoilent surtout en 2017. 4 productions événements sont à l’affiche, rappelant qu’aux côtés de la Lille et son opéra bénéficiant d’autres moyens, une équipe à Tourcoing sait depuis 35 ans, nous séduire, et nous enchanter par son engagement et sa capacité à charmer. Premier volet, en facétie et subtilité, La Cambiale di Matrimonio de Rossini (1810). Jean-Claude Malgoire revient chaque saison au maître de Pesaro ; un retour aux sources du bel canto, promesse à chaque saison d’un nouvel accomplissement entre fluidité de l’orchestre et beau chant dramatique. Les 5, 7 et 9 février 2017 à Tourcoing, puis en version de concert, le 26 février 2017 au TCE, Paris. (Laurent Serrano, mise en scène). La production souligne la grâce
juvénile et le génie théâtral d’un Rossini très facétieux à Venise (San Moise) d’avant son chef d’oeuvre comique, Le Barbier de Séville de 1816…

En mars 2017, création mondiale de l’opéra de François-Bernard Mâche (né en 1935), Qaraqorum, Voyage dans l’Empire Mongol, les 2,3, 5 mars 2017. Au XIIIè, l’envoyé de Louis IX (Saint-Louis), le franciscain Guillaume de Rubrouck découvre en 1253, la cité capitale de Qaraqorum, ville mongol, cité idéale où toutes les religions vivent en paix… A la cour du petit fils de Gengis Khan, Mangu Khan, le chrétien découvre comment bouddhistes, chamans, musulmans ont appris à dialoguer et à se respecter.
Alain Platès, mise en scène. Musique et livret de François-Bernard Mâche.

Antonio_Vivaldi grand portrait classiquenews_1En mars et avril, Jean-Claude Malgoire retrouve Christian Schiaretti pour un Vivaldi lui aussi saisissant et d’une justesse émotionnelle irrésistible : Orlando Furioso d’après L’Arioste (créé au san Angelo de Venise en 1727). L’Arioste avant Shakespeare échafaude un labyrinthe des cœurs où la raison s’égare… Car le paladin Orlando (chanté par une femme) aime la belle Angelica qui lui préfère cependant Medoro. Sur l’île d’Alcina, la sorcière, Ruggiero oublie l’amour qui le liait à Bradamante (chanté par un homme)… trouble sentimentaux, identités croisées, travestissements et illusions… tout dans cet Orlando vivaldien, exprime les vertiges du théâtre baroque, d’autant que la musique es l’une des plus flamboyantes qui soit… avec Amaya Dominguez (Orlando), Clémence Tilquin (Alcina), … 4 dates événements : les 31 mars, 2 et 4 avril 2017 à Tourcoing. Le 19 avril en version de concert au TCE, Paris. Enfin, pour conclure la saison, Jean-Claude Malgoire aborde un sommet de l’oratorio anglais de Handel à Londres, Israël en Egypte de 1739, fresque habile et profonde qui souligne le génie du compositeur saxon devenu britannique dans l’édification des architectures chorales et sonores, comme l’introspection individuelle des âmes inquiètes et solitaires. Les 19 et 21 mai 2017 au Théâtre municipal Raymond Devos de Tourcoing.

 

 

 

INFOS, RESERVATIONS
sur le site de l’Atelier Lyrique de Tourcoing
saison 2016 – 2017 – 35ème saison

 

 

 

 

 

Comments are closed.