OPÉRA : mort de Mady MesplĂ©, ce dimanche 30 mai 2020 Ă  89 ans

mesple-mady-lakme-zerbinette-lucia-gilda-mort-mady-mesple-classiquenewsOPÉRA : mort de Mady MesplĂ©, ce dimanche 30 mai 2020 Ă  89 ans. AprĂšs le baryton Gabriel Bacquier (13 mai 2020), c’est une autre Ă©toile du beau chant français qui s’éteint Ă  jamais : Madeleine MesplĂ©, dite Mady MesplĂ©, nĂ©e toulousaine le 7 mars 1931; sa voix demeure elle Ă©ternelle au plus haut du firmament. PassionnĂ©e par le thĂ©Ăątre de Wagner et de Richard Strauss, Mady MesplĂ© dĂ»t faire avec sa voix sublime, de soprano coloratoure : elle incarna donc plutĂŽt les hĂ©roĂŻnes Ă  vocalises de l’opĂ©ra romantique français soit Olympia (1975), LakmĂ© (chantĂ©e dĂšs 1953) et aussi du cĂŽtĂ© des italiens romantiques, Gilda, Lucia (Edimbourg, 1962), Rosina. Agile sur trois octaves, du sol grave au contre-sol, la diva pouvait en studio (mais jamais sur les planches) atteindre le contre-la bĂ©mol, voire le contre-si bĂ©mol ». La carriĂšre dĂ©bute quand elle remplace Joan Sutherland dans Lucia Ă  Edimbourg en 1962 : une nouvelle Ă©toile est ainsi dĂ©voilĂ©e.
Straussienne de cƓur et d’ñme, elle voit son rĂȘve se rĂ©aliser grĂące Ă  Zerbinette, l’égale d’Ariane mais plus dĂ©lurĂ©e et lĂ©gĂšre, qu’elle chante Ă  Aix en 1966. LĂ  encore un triomphe qui relĂšve de la sidĂ©ration pour les spectateurs. L’interprĂšte sait encore Ă©largir son rĂ©pertoire en se dĂ©diant aux Ɠuvres de son temps, rĂ©vĂ©lant une authentique sensibilitĂ© pour la crĂ©ation : ElĂ©gie pour de jeunes amants de Henze (1965) inaugure tout un travail avec les compositeurs contemporains tels Charles Chaynes, Paul MĂ©fano
 La plus grande coloratoure française du XXĂš chante aussi l’opĂ©rette, genre alors mineur et minimisĂ© qu’elle rehausse de son lustre singulier. RĂ©vĂ©lant son combat contre la maladie de Parkinson (active dĂšs 1996), la diva avouait un repli sur elle-mĂȘme inĂ©luctable, imposĂ© par la maladie et la fin de sa carriĂšre (adieux Ă  la scĂšne en 2001, Ă  70 ans).

________________________________________________________________________________________________

VIDEO : Mady Mesplé chante Zerbinette (1966)
intensitĂ© diamantine d’un timbre vibrĂ©, contrĂŽlĂ© aux aigus sidĂ©rants

Rossignol français, Mady MesplĂ© chante l’air des clochettes (LakmĂ© de Delibes, 1966) – Incroyable coloratoure au français impeccable d’un bout Ă  l’autre intelligible :